Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le Sanctuaire de l'Humanité


Denderah-temple.jpg










khembar.gif


A Chaque changement d'Ere, la société est remodelée


khembar.gif


Le premier Zodiaque de l'Humanité et le Mystère de la Mort








redstar.jpg


Draco_pyramide.gif



Une Transformation du Ciel Antique





La Vache Sacrée et le Petit Chien Ouvreur des Chemins et Protecteur de la Terre Sacrée


Ouapouaout-hieroglyphe.jpg


















Denderah-Orionmap.jpg




denderah-comparaison.jpg


horus.gif



ombrelumiere.jpg
















khembar.gif







stargate.jpg


LE MYSTERE DU TEMPLE D'HATHOR

Le 21 septembre 1799, poursuivant sa descente vers le Sud, l'armée de Bonaparte découvre le Temple de DENDERAH. En le visitant, ils découvrent un magnifique planisphère représentant les constellations. Ce plafond sera découpé et ramené à Paris en 1821 où il est conservé. Il finit par être exposé au Musée du Louvre depuis le 20 ème Siècle après l'avoir été à la Bibliothèque Royale au 19 ème Siècle.

Le ZODIAQUE égyptien démontre la construction des religions et de notre système sur la base d'un faux ZODIAQUE. C’est grâce à cette planisphère circulaire, que la France et d’autres pays ont pu devenir laïc ! C'est avec cette planisphère qu'il est possible de démontrer la construction des cultes.

Ce disque prouve également que les autres cultures après les inventeurs de ce disque n'ont fait que copier sans comprendre le mystère du cercle de Denderah. DENDERAH aurait 13.000 ANS selon Albert Slosman (La grande hypothèse), avis partagé par l'astronome et physicien Jean Baptiste Biot. Le ZODIAQUE de Denderah est aussi évoqué à Rennes-le-Château sur le socle de la statue de Saint-Antoine de Padoue.

Le temple de " DENDERAH " ( Tentyris en Grec et Nitentore en Egyptien ) est situé à 10 km au Nord des complexes de Thèbes et Louqsor. Ce temple, dédié à HATHOR, est construit sur un site sanctuaire datant de l’époque de Kheops, la charte de fondation du temple de DENDERAH fait partie des écrits anciens de la bibliothèque de Khéops qui datent de 2500 av. J.-C.

DENDERAH est " le lieu spécial de la connaissance " gardée par les grands prêtres dans les différentes périodes de l'Hitoire de l'Egypte ancienne, mais aussi grecque et romaine. C'est un Temple où était gardée la connaissance secrète de la source de la lumière pour transmettre les secrets aux générations. Il n'y a rien de pareil ailleurs, ils étaient les seuls à avoir cette gnose gardée et cachée, qu'ils ne pouvaient certainement pas comprendre ou dévoiler explicitement.

Sur le bord externe du cercle sont représentés 36 personnages ( animaux, hommes, femmes, oiseaux, statues et divinités ) qui regardent tous dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. La théorie officielle fait de ce cercle, celui des décans, mais la division par 36 n'étant pas du tout égale pour chacun des personnages.

denderah.jpg

Au centre figurent les constellations du ciel du Nord, dont la Grande Ourse, représentée sous la forme d’une patte avant de taureau. La disposition de ces corps célestes a permis de proposer une date d’exécution : entre 150 et 50 avant J.-C.

Dans la représentation du ZODIAQUE circulaire sur le toit d'une des chapelles de DENDERAH, les constellations sont dans l'ordre que nous connaissons et les signes sont associés à des divinités : le Bélier et Amon Dieu suprême représenté par un bélier aux cornes recourbées; le Taureau et Apis symbole de fertilité, Dieu Funéraire et incarnation de Ptah; Les Gémeaux; le Cancer et Anubis; le Lion et Osiris; la Vierge et Isis; la Balance; le Scorpion ; le Sagittaire ; le Capricorne ; le Verseau ; les Poissons et Nephtys.

La science n'a pas encore réussi à déterminer avec précision la date réelle qu'indiquerait le ZODIAQUE de DENDERAH, pièce unique puisque circulaire dans l'histoire de l’Égypte. Exposé au Louvre, il serait daté du 7 mars 51 av. J.-C., d'après la disposition des corps célestes. Mais cette indication de date est basée sur une éclipse solaire qui se serait pas déroulée à cette époque, mais étrangement, selon les astronomes, la lune était en Scorpion lors de cette date et non pas en Poissons.

Le Musée du Louvre affirme dans la présentation du disque que deux éclipses ont été représentées à l'endroit précis où elles se sont produites. L'éclipse solaire du 7 mars 51 est figurée sous l'aspect de la déesse Isis retenant un BABOUIN par la queue, c'est-à-dire empêchant la lune, sous la forme du dieu Thot.

Ce n'est absolument pas un BABOUIN qui est représenté mais SETH sous la forme d'un SANGLIER comme on peut le voir distinctement sur les fresques restaurées dans le Temple de Louxor.

De plus, avec les logiciels d'astronomie il est désormais possible de démontrer que les deux éclipses du 7 mars -51 et du 25 septembre -52 pour la datation du disque n'ont jamais eu lieu.

sanglier.jpg

Il y a de nombreuses fautes dans la présentation du ZODIAQUEde DENDERAH dans le musée. Son sens de lecture est également faux, puisque le Louvre propose la pièce archéologique en inversion sur le tableau de présentation. Le disque est ainsi représenté dans plusierus sens depuis sa découverte, mais en faisant correspondre la carte du ciel et le mouvement du soleil, il n'y a qu'un seul sens possible. Des initiations secrètes à la recherche de la lumière utilisent également un mauvais sens, le disque est souvent incliné de 90° et le résultat est très fantaisiste.

Avec le travail de plusieurs chercheurs, nous découvrons également une quantité incroyable d'erreurs historiques, et de falsifications dont le coupable est l'église, désirant faire coïncider le culte égyptien avec la religion de la Bible pour garder l'édifice religieux en place. Le ZODIAQUEde DENDERAH serait beaucoup plus vieux, nous pouvons voir que l'événement s'est produit quand le point vernal venait de dépasser le milieu du signe du LION.

aset.jpg
La Déesse du ciel au plafond de Denderah avec le bon sens de rotation du Zodiaque
Le fabuleux Stargate est généralement présenté dans un mauvais sens

Si le nom du temple a pour origine la déesse HAT HOR, la vache maternelle (ce rôle de mère fut remplacé par Isis), la femme au plafond du Temple se trouve être une Déesse du ciel. En Egyptien, HATHOR est appelée " HT-HT ", ce qui est généralement traduit comme la maison de HORUS / HOR et selon les anciens Egyptiens HATHOR représente la planète VENUS c'est à dire la "Maison de Hor, la Chambre d'Horus et le Horus d'or".

HATHOR était donc la mère de HORUS, mais ce rôle de mère fut bientôt remplacé par ASET / ISIS. Les cornes de la vache sacrée sont un autre symbole pour HATHOR. Dans l'Egypte ancienne " NEb Heru " (ou Nebheru / Nibiru) est également la Maison de HORUS / VENUS. Dans le passé la planète aurait eu des emplacements différents dans le système solaire avant de se stabiliser, mais c'est encore le cas aujourd'hui puisque VENUS peut être étoile du matin (Lucifer) ou du soir.

L'errance de VENUS est un désastre, cependant c'est grâce à ce mouvement de VENUS que HORUS profite de l'occasion pour attaquer ses adversaires, les forces du mal de l'univers (et de la terre). Effectivement, la planète peut être Etoile du Matin (Lucifer) où Etoile du soir (Vesper) selon sa position dans le ciel et forme également un pentacle dans sa synodique. Dans tous les textes égyptiens se référant à l'Antiquité l'œil est également associé à VENUS.

nout.jpg
Fresque de la Déesse du ciel à Denderah

HATHOR maîtrisait le pouvoir de résurrection et en tant que matrice de RE, le dieu solaire, elle est lovée comme un noyau de lumière dorée douce au sein des profondeurs d’ATUM, “Celui qui est caché”. Le lac sacré du temple, au sud-ouest de l'édifice principal, servait aux ablutions du clergé et à la célébration des mystères rattachés à la mort et à la résurrection de OSIRIS.

Le pharaon se disait aussi " FILS D'HATHOR ". On attribue de même un rôle important à NOUT dans le culte des morts égyptien. Elle est étroitement apparentée à la croyance de la résurrection des défunts qui après leur trépas resplendissent comme des étoiles sur le corps de la déesse. Avec son frère et époux GEB, le dieu de la terre, elle généra les dieux OSIRIS, ISIS, NEPHTHYS, qui sont tous liés au culte des morts égyptiens.

Lorsque est assimilé à AMON, en AMON-RÊ, il a été dit que HATHOR a été marié à SOBEK un générique du dieu crocodile, SOBEK est depuis considéré comme simplement une manifestation de AMON. Puis, HATHOR est intégrée avec le groupe des ISIS, dont le culte était beaucoup plus fort et le culte de NOUT finit par se confondre avec celui de la déesse du ciel. NOUT assuma ainsi en partie la fonction de HATHOR comme maîtresse du sycomore, l'arbre qui assure aux défunts le boire et le manger et HATHOR fut représentée partiellement comme une déesse céleste.

Des parallèles étroits existent dans la littérature pré-Aryenne/Hindoue qui sont préservés dans la culte Tantrique de la Devi Tripurasundari avec la Déesse DEVI la matrice génératrice du monde naturel dont KALI, la gardienne du Temps, est une autre version.

LES EPOQUES EGYTIENNES

Chaque ville égyptienne avait son dieu, qui, souvent, avait assimilé diverses divinités des villages situés alentour. Les théologies de la créations étaient basées sur le dieu protecteur. Dans la plupart des cosmogonies, on retrouve desthèmes archaïques tels que l'émergence d'un tertre ou colline primordiale, la création d'un premier oeuf, l'emergence d'un LOTUS. Chaque sanctuaire était considéré comme le centre d'un LOTUS.

En Egypte, les prêtres organisaient la transmission et chaque phase de la révélation était mise en oeuvre par un CENTRE religieux. Ce CENTRE serait appelé CHAKRA, signifiant « ROUE » en sanscrit. Les cultures se sont donc mélangées et comme toute la religion égyptienne est basée sur les astres, la source est bien le CERCLE du ZODIAQUE.

Les centres d'apprentissage se developerent dans quatre régions, chacun de ces quatres CENTRE étaient dédiés à l'explication et l'enseignement d'une phase de la GENESE lors des périodes differentes de l'existance du même Dieu, avec des noms et des symboles pour chaque époque.

HELIOPOLIS, le premier centre fut érrigé à ANNU pendant l'ère des GEMEAUX en l'an 6620 av. J-C. Une ère consacrée à la symétrie en art et dans l'architecture. Ce centres était voué à la révélation des caractéristiques, des qualités et de la raison d''être d'un dieu absolu, cause première de toutes choses, que les égyptiens appelaient ATUM-RA.

Le deuxième centre fut établi à MEMPHIS au début de l'ère du TAUREAU en l'an 4460 av. J-C. dédié à un autre moment de la révélation, lorsque Dieu met les l'univers et les planètes en mouvement, qu'il créé la matière. Cette dimention créatrice de Dieu était appelée PTAH. Durant cette période, MENTU (le taureau) influence toute la culture.

Le troisième centre religieux fut crée à HERMOPOLIS le centre dédié à THOTH le nom du dieu unique lorsqu'il multiplia les créations sur la terre. Le quatrième centre fut érigé à THEBAS à l'arrivé de l'ère du BELIER (RAM) en l'an 2300 av. J-C. et dédié à la conscience de l'homme à l'image du Dieu, que les égyptiens appelaient AMON-RA.

Les changements d'ère déterminaient la durée de chaque phase de la révélation. Lentement, les hommes comprirent qu'il n'y a qu'un seul Dieu qui change de nom dans le temps. Les égyptiens fondèrent une école des mystères pour transmettre le savoir et s'assurer que les prêtres allaient continuer la révélation dans les époques à venir. Les prêtres enseignaient ce processus d'élévation à travers la réincarnation de Dieu et de l'univers à travers les constellations du ZODIAQUE. Puis, les Grecs et les romains continuent cette longue tradition ...

LE CODE SECRET DE DENDERAH

La falsification des signes égyptiens est remarquable dans l'histoire et il n’y a pas que sur le Zodiaque circulaire, même les copies du zodiaque rectangulaire de la salle hypostyle des grecs en contiennent. Le chercheur Alexandre N.Isis a redessiné parfaitement le ZODIAQUE égyptien, vous trouverez toutes les divinités sur son blog.

Les créateurs du ZODIAQUE égyptien représentent l’écliptique sous forme de SPIRALE et le LION (le Sphinx) semble mener la ronde. Nous savons que les mesures de la Grande Pyramide de Gizeh que l'on attribue à Khéops sont basées sur le NOMBRE DOR (qui n'est absolument pas un nombre très étonnant). Les créateurs du ZODIAQUE démontrent encore que leur génie est sans limites, puisqu'ils ont placé un code secret sur le cercle.

Voir : Le Nombre d'Or

Le NOMBRE DOR se trouve plusieurs fois indiqué, les créateurs de DENDERAH ont donc réalisé avant de commencer à sculpter le bas-relief, un plan géométrique se basant sur le NOMBRE DOR, comme pour la construction des pyramides. Les Grecs ne sont pas les seuls à s’être servi de codes, un peu comme si cela était en 3D (les lunettes ou jumelles sont un signe de connaissance des secrets du Zodiaque).

Le ZODIAQUE a une lecture circulaire, cela signifie que les hiéroglyphes astrologiques et astronomiques sont tous tournés vers le centre du ZODIAQUE. En superposant un ZODIAQUE avec les 12 Signes (constellations) que nous connaissons, nous remarquons que les deux moitiés pour fabriquer la géométrie du NOMBRE DOR, forment en réalité le hiéroglyphe du Signe du Cancer (l'exemple est avec cette constellation) comme nous l’observons sur la superposition.

Denderah-or-01.jpg
Le nombre d'Or est la clé du Zodiaque en forme de spirale avec les constellations éclairées par le Soleil

En traçant une ligne (en bleu) reliant les deux boucles du NOMBRE DOR, qui est le code (le Yin-Yang, l'oeuf cosmique, le cube, les clefs du Vatican, le Svaticka, etc.) pour ouvrir la porte des étoiles, nous observons qu’elle traverse aussi le Signe du CANCER et le Signe du CAPRICORNE et que les créateurs de ce ZODIAQUE tiennent donc compte de la Précession des Équinoxes qui a décalé de quelques degrés aujourd'hui (le ciel a changé). Mais cette ligne coupe toujours parfaitement en deux moitiés égales le ZODIAQUE. Impossible de lire le ZODIAQUE dans un autre sens, le LION est en bas la tête vers l'Est.

Denderah-or-02.jpg
Sens de rotation, étoile centrale de DRACO et le Double anneau indiquant les cycles de la Terre

On constate aussi que les signes du ZODIAQUE ne sont pas exactement au centre du disque, c'est une astuce fantastique pour représenter le ciel, car ainsi on peut aussi voir des constallations de l'hémisphère austral sur la même face. On remarque également que les signes forment une SPIRALE sur le disque, c'est le "Route de brique jaune" du magicien d'Oz, un chemin iniatique de la vie. Notre jeu de l'oie vient aussi de cette SPIRALE, jusqu'à la découverte du LIEVRE dans le livre des morts, le fameux lapin blanc qui est à côté de ONOURIORION et non pas une oie ou un Canard.

Les créateurs ont donc composé le ZODIAQUE avec un cercle interne reprenant les Constellations du Nord ainsi que l’Écliptique et un cercle externe reprenant les Constellations du Sud (découvertes selon la version “officielle” à partir du 17 ième Siècle). Ils se servaient aussi de la division en degrés et c’est grâce à celle-ci qu’ils ont pu répertorier les Constellations, il ne s’agit donc plus de Décans à proprement dit et encore moins de génies. Il y a aujourd'hui 88 Constellations officielles, les Anciens Egyptiens en avaient déjà identifiés 72 clairement voir 89 ! La théorie officielle fait de ce cercle, celui des décans, mais la division par 36 n'étant pas du tout égale pour chacun des personnages.

Parmi ces 36 personnages dans le cercle indiquant notre ZODIAQUE, on retrouve 3 Constellations qui sont ARA (l'Autel), ERIDANUS (le Fleuve) et CETUS (la Baleine / Seth) qui sont en réalité dans le “cercle externe”, de fait, il ne reste plus que 33 personnages, un nombre dodécagonale également lié à la LUMIERE, au SOLEIL et au NOMBRE D'OR.

Les créateurs de ce ZODIAQUE circulaire ont par un génie géométrique rarement approché, réussi à mettre sur un même plan les deux hémisphères afin de nous permettre une vision du ciel qui relève à la fois du génie géométrique mais aussi du génie graphique. Il s’agit donc bien d’une encyclopédie céleste superposée à un calendrier festif.

Une étoile à 5 cinq branches indiquant les étoiles Circumpolaires composées de URSA MAJOR, URSA MINOR, DRACO, CEPHEUS, CASSIOPEA et le LYNX, montre que les Anciens savaient que la Terre était inclinée sur son orbite, sinon, ils auraient représentées les étoiles circumpolaires au centre du ZODIAQUE, et ces étoiles polaires sont bien situées dans l’Écliptique. Ce pentacle n'est pas l'étoile de LUCIFER associée à VENUS / ISIS.

LE PENTACLE DE DRACO

Une étoile à 5 cinq branches indiquant les étoiles Circumpolaires composées de URSA MAJOR, URSA MINOR, DRACO, CEPHEUS, CASSIOPEA et le LYNX, montre que les Anciens savaient que la Terre était inclinée sur son orbite, sinon, ils auraient représentées les étoiles circumpolaires au centre du ZODIAQUE, et ces étoiles polaires sont bien situées dans l’Écliptique. Ce pentacle que l'on retrouvera un peu partout, est la base de l'occultisme.

Y Draconis, ou Eltanin, ou Etamin est l'étoile la plus brillante de la constellation du DRAGON. Son nom traditionnel dérive d'un mot arabe signifiant le SERPENT. Contrairement au pentacle de VENUS (la rose), cette etoile est représentée généralement en croisant les intersections. La Thèbes grecque antique, la « ville du dragon, » avait un temple dédié à cette étoile.

Le DRAGON SERPENT astrologique est le pouvoir des pharaons, des Vikings, des Mayas, des Chinois et des Hindous ainsi que de nombreuses autres civilisations anciennes, tous séparés par le temps et les océans. Il est au-dessus du pôle Nord et du Soleil, appelé le pôle de l'écliptique, dont l'angle divise notre planète à une latitude de 66,6 °.

Mythologiquement, c'est cette connaissance qui a conduit à l'histoire d'Adam et Eve désobéissant à Dieu par la tentation du serpent en croquant le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, une compréhension de la prévisibilité cyclique d'ordre et de chaos : la constellation du DRAGON et le pôle de l'écliptique en combinaison avec le pôle céleste. Le secret des magiciens et de l'élite dominante à travers les âges.

Dans la mythologie grecque, la constellation proviendrait soit du dragon qui attaqua ATHENA dans la guerre entre les dieux de l'Olympe et les Titans, soit du DRAGON tué par Cadmos près du lieu où il fonda Thèbes, soit de celui qui gardait la Toison d'or ou bien encore du DRAGONLADON qui gardait les POMMES D'OR (le nombre d'or) du jardin des Hespérides et fut tué par HERACLES.

THUBAN (Alpha Draconis) est probablement l'étoile la plus connue de la constellation du DRAGON et indiquait presque exactement le pôle nord céleste il y a environ 4700 ans et était l'étoile polaire lors de l'apogée de la civilisation égyptienne antique. Les temples égyptiens étaient souvent construits en référence à cette étoile. Ils vénéraient le DRAGON car vers 3000 Av. J-C le pôle céleste et le pôle de l'écliptique étaient tous les deux dans la même constellation.

La pyramide de Khéops ou grande pyramide de Gizeh fut édifiée il y a plus de 4500 ans, sous la IVe dynastie, alorq que l'étoile centrale était DRACO. Puis, environ 1700 années plus tard, la constellation s'étant déplacée, les égyptiens la place dans le grand couloir nord de la pyramide de Khéops, dont la construction date de 3000 avant J-C.

Ce couloir visait aussi ALPHA DRACONIS avec une précision remarquable, ce qui prouve que les égyptiens connaissaient parfaitement le ciel et ses cycles, ou alors que la pyramide de Khéops est construite bien plus tard en recouvrant un site plus vieux à l'époque ou DRACO était au centre du ZODIAQUE.

Voir : Secret de l'Etoile Rouge

LA VIERGE A L'ENFANT ET LE CENTAURE

ISIS (Aset) tenant HORUS enfant dans ses bras a été remplacée par l’astronome Grec Claude Ptolémée par la Constellation du CENTAURE typiquement grecque que les Astronomes nomment CHIRON. C'est un précepteur et un éducateur d’adolescents réputé pour sa sagesse et sa science. Le CENTAURE aurait enseigné notamment à Céphale, Héraclès, Iphiclès et Ulysse. Le CENTAURE représente une forme de vie monastique en communauté.

centaure.jpg
La constellation du Centaure remplace la VIERGE à l'enfant dans le ciel

CEN vient du mot CENOBITE du latin coenobita (moine) et TAURUS / TAUROS pour le TAUREAU. Pourtant, le mot qui désigne le CHEVAL en grec, se dit HIPPO et non pas TAURUS, il n’y a donc aucun rapport entre l’homme-cheval et le CENTAURE. C'est encore une fois une corruption du ciel Égyptien par les Grecs et le remplacement de la MERE et de son rôle dans la création par un Homme, voir un Moine.

Effectivement, c'est un homme à tête de Taureau tenant une faux qui se situe derrière la VIERGE à l'enfant. Avec un morceau de la faux et les bras de la VIERGE un CENTAURE est inventé dans le ciel. La constellation du CENTAURE représente aussi les traits de ABRAHAM et son fils ISAAC. Le fils (Horus) est donc sacrifié et il y a donc aussi une corruption du ciel par les peuples de mésopotamie. Tout est donc fait dans les différentes époques pour détruire la Femme et la MERE, symbole de la Terre, de la Ville et de la Vie. C'est une désacralisation de la femme, le viole de la déesse EUROPA par ZEUS, gardien des cieux.

Dans le catholicisme d'aujourd'hui, le terme Dormition ne désigne que la mort de la Vierge. La croyance de la montée au ciel avec son corps chez les catholiques porte le nom d'Assomption, mais les orthodoxes critiquent ce terme, qui pourrait laisser croire que la Vierge a été enlevée au ciel de son vivant.

SOPDET ET SED(Y) OUPOUAOUT

Le Dieu HORUS ne serait pas exactement celui qu'on présente, il est aussi le Dieu OUPOUAOUT (Oupouat, Upuaut, Wepwawet, Ophois en grec) qui sous sa forme anthropomorphe ressemble à un HORUS. Il a pour nom d'origine vraisemblablement SED(Y) signifiant « Celui à la queue », il « ouvre les chemins » et tire la barque solaire, c’est pourquoi il est placé devant , incarné par le LION sur la barque solaire nocturne. Dans d'autres cultures, il est représenté en CHACAL ou en LOUP, il aide des entités divines incarnées par des oiseaux (comme Horus le faucon par exemple) car il est associé à l''élévation dans l'espace.

Le Chien tient une grande place dans la Culture Egyptienne et il ne faut pas ne pas confondre OUPOUAOUT (Procyon) avec ANUBIS ni avec le dieu BEBON (ou BABA), présent au centre du cercle à côté de l'HIPPOPOTAME, représenté en érection avec une tête de chien de couleur rouge (ou de babouin) et identifié en tant que URSA MINOR (Petite Ourse) et assimilé à SETH. Pour compliquer encore les choses, OUPOUAOUT peut aussi être un CHIEN couché quand il est du Nord (chacal assis). Il a été généralement représenté en gris ou gris-blanc de fourrure, attestant de son origine de LOUP.

De nos jour, le dieu OUPOUAOUT est mieux connu comme étant le PETIT CHIEN (Canis Minor) PROCYON sur la LICORNE. La constellation MONOCEROS est à l'origine la vache maternelle SOPDET (Sothis). Bien qu'elle ne soit mentionnée nulle part dans les premières légendes arthuriennes, la LICORNE est fréquemment associée, dans l'imaginaire, à MERLIN et aux légendes celtes.

Licorne-Grec.jpg

licorne_perse.jpg

Canis Minor sur la Licorne Monocéros Animal à une corne sur un bas relief de Persépolis

Une scène du combat d'un lion et d'un animal à une corne figure sur un bas relief des ruines de Persépolis. Elle est souvent citée comme « preuve » de l'ancienne origine orientale de la LICORNE mais les Perses ne l'ont jamais représentés dans le ciel astronomique, c'est une pure fantaisie et la LICORNE n'est pas à sa place, c'est un AVATAR !

L'animal fantastique est plus proche de la BICHE / ANTILOPE que l'on retrouve sur l'Etoile centrale du ZODIAQUE. Les auteurs grecs ne représentent pas la créature qu'ils nomment monoceros, source d'inspiration des bestiaires médiévaux. Les premières LICORNES médiévales ressemblent donc rarement à un CHEVAL BLANC, pouvant être proche de chèvres, moutons, biches, voire chiens, ours, et même SERPENTS. Leurs couleurs varient et leur taille est plus proche de celle du chevreau que du cheval.

Voir : Secret de l'Etoile Rouge

inversion-Denderah.jpg
Sedy-Oupouaout / Horus est au dessus de la vache Sopdet et devant le Lion Ré

Sur le ZODIAQUE de Denderah, nous observons bien que OUPOUAOUT est devenu un HORUS " ouvrant le chemin " au Cortège royal (muni de son “sceptre” Ouas). En hiéroglyphes, SOTHIS / SOPDET (transformée en licorne) se nommait Sôpdit, Sôpdit ou Sépédèt en égyptien, c'est-à-dire « ETOILE DU CHIEN » car elle porte OUPOUAOUT (Procyon). Gardien de la personne royale par la prime fonction cynégétique - donc terrienne - du chef de clan, OUPOUAOUT fut détrôné, à partir de la période thinite (-3000 à -2700 ) par des divinités plus sophistiquées, tel HORUS.

On ne peut donc plus affirmer que ISIS incarne la constellation CANIS MAJOR et encore moins affirmer que la déesse SOTHIS est l’Etoile SIRIUS de cette constellation. SIRIUS est derrière la vache SOPDET dans le Grand Chien (Canis Major). SIRIUS n'est donc pas SOPDET / LICORNE mais la déesse NEITH / AKHET portant un arc ! Elle est aussi sous le LION (Rê) dont elle est la mère nourricière.

Si, historiquement ISIS est associée à l'étoile SIRIUS, OSIRIS à ORION, et HORUS à la mystérieuse " étoile flamboyante " ou au SOLEIL levant, ce n'est pas l'avis de tous ! Il est bien question de trinité, mais les symboles sont considérés d'une toute autre façon HORUS étant la projection de « L'ETOILE DU CHIEN ». Il y a donc plusieurs personnages portant le titre de HORUS selon les époques et les empires.

ouapouaout03.jpg ouapouaout02.jpg ouapouaout01.jpg
Canis Minor / Sed(y) Oupouaout / Procyon

HORUS L'ANCIEN (Heru-ur; Har-wer, Haroeris) était le fils (parfois le mari) d' HATHOR et était considéré comme un dieu créateur et le roi par excellence, tandis que HORUS L'AÎNE est l'époux d' HATHOR. Le JEUNE HORUS était le fils de ISIS et d' OSIRIS. Quand OUPOUAOUT est appelé le " FILS D'ISIS " il est ainsi identifié comme HORUS (et donc le pharaon), mais il a également été considéré comme le petit-fils de SHU et de la belle-mère d'ANUBIS, selon la tradition héliopolitaine. Ainsi, les anciens Égyptiens représentaient OUPOUAOUT tantôt sous la forme d’un chien tantôt sous la forme d’un HORUS.

Il est donc important de distinguer les différents HORUS. Le FAUCON / RA (le soleil du faucon) représente le JEUNE HORUS fils de ISIS, puis il épousera ayant grandi la déesse HATHOR qui l'avait soigné lors de l'attaque de SETH. Cela signifie que HORUS LE ROUGE est assimilé au signe du BELIER époux de HATHOR le TAUREAU, leur couple est représenté ensuite par les GEMEAUX. Puis, HORUS retrouve sa Mère ISIS incarnée par le CANCER / LUNE, il devient le FAUCON / RA dans le signe du LION tandis que HATHOR devient alors la VIERGE avec son épi de blé qui a germé. Et ainsi de suite, car on a fait le tour du ZODIAQUE et du cycle de la terre.

Dans le texte des Pyramides (1099 c (N.870) un passage du verset osirien 482, montre le pharaon vengé, tel OSIRIS, conduit au ciel par HORUS. Il est transformé en OUPOUAOUT afin d'exprimer le caractère irrésistible et victorieux de cette montée aux cieux. OUPOUAOUT est mis ici en parallèle avec HORUS en tant que « fils du Grand » (c'est-à- dire fils ainé d'Osiris), assimilé au pharaon défunt. Il a la charge d'ouvrir le flot (ou fluide) vital d'OSIRIS, source de résurrection.

ouapouaout-apophis.jpg

ouapouaout-Jesus.jpg

Oupouaout / Procyon tue le Serpent du Zodiaque Apophis
(Parchemin égyptien)
Oupouaout ouvre le chemin au Soleil de Ré / Jésus
(Court métrage My Pet Goat II)

C'est donc l'actuel CANIS MINOR (Procyon) qui est devant la barque solaire, ORION étant plus bas avec le lapin LEPUS et SIRIUS (Canis Major du mythe Grec), se trouve plus bas juste derrière la Vache SOPDET (Licorne). OUPOUAOUT ouvre la porte et montre le chemin, il protège la barque SOLAIRE du serpent APOPHIS pour le retour de / SOLEIL. Il était aussi le dieu tutélaire du premier pharaon d'Abydos, là où ont été retrouvés les rois Scorpions.

ouapouaout-Horus.jpg

Représenté avec le sceptre Sekhem ou Ouas, OUPOUAOUT est originellement considéré comme fils d’ISIS et d’OSIRIS, frère d’HORUS le jeune, c’est pourquoi, certaines représentations de OUPOUAOUT le montre avec un faucon au-dessus de la tête. C'est un HORUS adulte, ouvreur de chemin (vers la lumière) et vengeur ! Il est aussi chargé de protéger “La Terre Sacrée” (ta-djéser), en compagnie de son comparse ANUBIS, avec lequel il partage l’apparence de pseudo-chacal et auquel il s’assimile au cours des âges.

On représente OUPOUAOUT le plus souvent en tête des cortèges car en tant que dieu “éclaireur” il a pour fonction principale d’écarter symboliquement toute force hostile sur le chemin des processions royales ou divines aidé par d’autres Canidés tels que Khenty-Imentiou et Anubis. Au fil des Dynasties, son rôle d’Ouvreur de Chemin mais aussi de Gardien, le transforme en chien prêt à bondir et à partir en éclaireur.

Les Greco-Romains ont fait un méli-mélo des personnages égyptiens pour créer la mythologie grecque en essayant de brouiller les pistes. Il existe aussi avec l'influence judéo-chrétienne, une allusion entre OUPOUAOUT le Chien Funéraire et l’' ANGE DE LA MORT.

Devant le LIONSOLEIL qu'il protège, il serait donc aussi l'ANTECHRIST (ne pas confondre avec l'Anti-Christ), celui qui est AVANT le nouveau SOLEIL du NOUVEL ÂGE. Porteur de LUMIERE (Soleil) il amène la vérité au peuple en ouvrant la porte, il est ainsi possible de l'identifier à LUCIFER et au MESSIE, à BOUDHA, au MADHI (le guide attendu en Islam), mais aussi au retour de JESUS / SOLEIL ! Et ça change tout !

La ville d'ASSIOUT à mi-chemin entre Le Caire et Louxor était anciennement appelée LYCOPOLIS (la ville du loup) par les Grecs en référence au dieu OUPOUAOUT le protecteur de cette ville représenté sous la forme d'un chien sauvage. Son nom en Égyptien ancien était SAOUTY (Sawty "la protégée"). Lors d'excavations de chambres funéraires, ont été mises au jour des momies de loups. OUPOUAOUT peut aussi avoir symbolisé l'unification de la Haute et de la Basse Egypte et il a été utilisé pour conduire les armées de Pharaon dans la bataille, tout en continuant à avoir une signification funéraire.

Ainsi une tradition rapportée par Diodore de Sicile (Historien et chroniqueur Grec, v.90-v.30) raconte qu'une armée Éthiopienne, envahissant l'Égypte aurait été repoussée au-delà de la ville par des meutes de loups. OUPOUAOUT était donc intimement lié à la royauté égyptienne et même OSIRIS a été parfois décrit comme un chien. Dans les derniers temps, il est associé à KHENTAMENTIU, le seigneur de CHIEN / CHACAL du cimetière royal d'Abydos sous le nom de OSIRIS - KHENTAMENTIU.

Papyrus-Herouben.jpg

Pendant le voyage nocturne du soleil la barque est tirée par quatre chacals sous lesquels quatre divinités cobras lèvent les bras en signe d'adoration. Rê est assis au milieu de la barque. Derrière la barque, la déesse Bastet. découpe le serpent dont le corps est transpercé de nombreux couteaux. (Papyrus d'Hérouben - XXI° dynastie - Vers 900 av.J.-C - Musée du Caire)

Il y a très peu peu de documents sur l’apparition du serpent APOPHIS, seul le temple d’Esna renferme une référence précise sur son origine. APOPHIS serait né d’un crachat du démiurge que les dieux primordiaux auraient rejeté, le condamnant ainsi à une perpétuelle révolte. Après avoir franchi la cinquième¨ porte, le Dieu du SOLEIL assiste à la déroute d’APOPHIS, qui est porté par 12 dieux. Les têtes de 12 hommes dépassent de ses anneaux; ce sont les victimes d’'APOPHIS.

Ennemi éternel des dieux, il n’appartient pas à l’existant, et n’a ni commencement ni fin comme le CERCLE. Le ZODIAQUE est donc pour les Anciens Egyptiens, une sorte de SERPENT qui pourrait être assimilé l’OUROBOROS connu dans de multiples cultures, le SERPENT qui se mange la Queue, le cycle infini, La Constellation CETUS (la Baleine) est d’ailleurs assimilée à TYPHON / SETH (Satan), qui n’est autre que le serpent APOPHIS et le ZODIAQUE selon les époques.

ouapouaout-Abydos.jpg
Dans le Temple d'Abydos, le pharaon encense le fétiche d'Osiris, entouré de deux taureaux et précédé de plusieurs pavois avec des effigies de différents dieux. Oupouaout du Sud, l'ouvreur des chemins (chacal debout) puis Oupouaout du Nord (chacal assis), puis, Thot, avec devant lui le pieu Sekhem, puis Horus, fils d'Osiris et enfin, le dieu Onouris qui ferme la marche des dieux.

La connexion des chiens avec la mort, l'au-delà et la résurrection peut être lié à la pratique de " l'enterrement " des os et la récupération. On retrouve ainsi le Chien Noir dans l'occultisme de la pop culture sous différents noms. C'est le héro solitaire vengeur et masqué montré tellement de fois : Albator, Neo, Zorro, Batman, Mad Max, Conan, etc., que l'on trouvera aussi dans les anciennes civilisations (Heracles, Gilgamesh, Saint Georges, Tammuz, Saint Michel, etc.). APOLLON a aussi été connu sous le nom de " LYKEGENES "en référence à sa mère LETO, et le LOUP était son animal sacré, mais cela peut simplement être interprété comme " né en Lycie ", ce qui rompt le lien avec les LOUPS.

Voir : Le Cercle des Chiens

Ce personnage du CHIEN / LOUP a donc été largement diabolisé par les églises et n'est absolument pas satanique. Il représente le mal pour ceux qui dominent le monde avec les mystères du ZODIAQUE et la lumière pour les esclaves et la liberté, voilà pourquoi il est diabolisé, mais aussi intégré au culte sous différentes formes, puisque présent sur le ZODIAQUE il va tuer le SERPENT !

ORION ET LE LIEVRE

Comme l'indique toutes les sources, ORION est OSIRIS le pharaon qui fut assassiné par son frère SETH, il devrait se trouver logiquement à l’Ouest, puisque OSIRIS symbolise l’Ouest et c’est précisément là qu’il se trouve sur le ZODIAQUE avec SOBEK (l'Autel) et bien à sa place, en vert, couleur de la végétation.

La Constellation d’ORION était la " demeure " d’OSIRIS, le dieu de la lumière. Lorsque OSIRIS ressuscita, il résida dans la région d’ORION non loin de ISIS, la constellation nommé depuis peu SIRIUS.

Le personnage représenant la constellation ORION semble être aussi ONOURIS - SHOU, un dieu guerrier qui défendait le Pharaon et par extension l'Egypte. Sa légende fit l’objet d’adaptation locale et il se transforma ainsi en THOT. ONOURIS dieu de la ville de This est coiffé de plumes brandissant un harpon. ORION le Chasseur est l’une des constellations employée tous les peuples, car elle est facilement identifiable dans le ciel. Les Hindous l’appelaient parfois SKANDA, en chine il est SHEN (trois). ORION est aussi citée dans la Bible et on pourrait le confondre avec ZEUS chez les grecs.

Le LIEVRE qui est figure au pied de ORION / ONOURIS était aussi considéré comme un démon infernal en référence au dieu SETH mais d'autres disent que c'est plus une référence à OSIRIS réincarné et que le LIEVRE serait lié au gardien de la mort. Le LIEVRE symbolise la vigilance, cela s'explique par la réputation qu'il a chez les Egyptiens de ne jamais fermer les yeux.

On retrouve ce gardien sur des amulettes, il protège les rêves du dormeur. Il est parfois assimilé à des divinités redoutables, ainsi dans le Livre des morts, on voit des portiers dotés d'une tête de LIEVRE. Les Grecs, eux font de la Déesse ARTEMIS une chasseuse adorant chasser les LIEVRE et boire leur sang. Elle rejoignit les étoiles sous la forme d'un LIEVRE au pied de ORION le Chasseur.

LE PERSONNAGE DISPARU DU ZODIAQUE

Si on observe de près le ZODIAQUE Circulaire Égyptien exposé au Musée du Louvre, on peut nettement constater que la moitié d’un personnage pourtant présent sur les copies du Musée Rosicrucien de San José et du temple de Denderah, un HORUS n’apparaît plus sur l’original, il a disparu ! HORUS représente la lumière, le faucon et le soleil qui est à son zénith, celui qui défend et venge son père, il semble que ce personnage représente HORUS avant la révélation ou l'enfant ROI qui va se faire avaler par le monstre SETH (Cetus/Baleine) avant de revenir de la mort pour se venger.

HORUS est le personnage principal de la mythologie égyptienne, il peut être assimilé au Messie ou à l'enfant. Mais il a disparu du disque lors d'un dynamitage malheureux afin d'extraire la dalle du plafond du Temple. Il y a une confusion du vrai et du faux et l'inversion du Zodiaque au Louvre brouillera les pistes volontairement.

Les créateurs de ce ZODIAQUE connaissaient les cycles de la terre, ce qui est extraordinaire pour l'antiquité car cela correspond aux cycles de Milankovitch et aux changements climatiques. Denderah est un rituel funéraire et un guide pour les hommes, étrangement cette civilisation annonçait sa mort et le retour d'un messie pour un nouveau soleil.

LES ECLIPSES

Le disque contient aussi deux éclipses. La PETITE OURSE (notre étoile polaire actuelle) se trouve juste au-dessus de notre tête, la Terre est donc obligatoirement en dessous et donc au centre du ZODIAQUE. Pour qu’une éclipse lunaire se manifeste, il faut que la Terre soit entre le Soleil et la Lune, c’est donc l’ombre de la Terre émanant des rayons du soleil, qui se projette sur la Lune, comme indiqué sur le disque. Une éclipse lunaire est une éclipse se produisant à chaque fois que la Lune se trouve dans l’ombre de la Terre. Ceci se produit uniquement lorsque la LUNE est éclairée, et, quand le SOLEIL, la TERRE et la LUNE sont alignés ou proches de l’être.

L’éclipse solaire du 7 mars -50 ( ou -51 ), le SOLEIL doit être occulté par la Lune, le SOLEIL qui était en bas ou au Sud sur le ZODIAQUE circulaire doit donc se retrouvé au Nord dans le voisinage des Poissons. Le ciel du 7 Mars -50 de notre astrologie moderne est identique à celui du zodiaque de Denderah, puisque nous remarquons que le cercle enfermant ISIS tenant le Sanglier se trouve bien dans les POISSONS.

Ces deux éclipses démontrent aussi que les Anciens Égyptiens avait une parfaite connaissance du ciel Astronomique ! L'âge du VERSEAU est bien en 2012 / 2013 pour la création d'un nouveau SOLEIL avec à sa tête la VIERGE puisque la constellation est à l'opposé des POISSONS lors de l'entrée dans le VERSEAU. Non seulement le disque égyptien est la source et la matrice du monde, mais il délivre aussi un message pour l'hommes quand la PETITE OURSE sera au centre du ZODIAQUE lors de la précession des équinoxes, c'est à dire notre époque actuelle !

L'alignement avec la baleine CETUS qui est un avatar de SETH (Thyphon), n'est pas forcément exact. Dans ce cas il faut prendre les éclipses uniquement, la ligne n'irait donc pas jusqu'au bord du cercle mais jusqu'à la LUNE. Mais en continuant jusqu'à CETUS on pourrait y voir un une résurection solaire semblable au mythe de la ressurection de OSIRIS qui est mort noyé dans le fleuve Nil.

Assassiné au cours d’un complot fomenté par SETH, son frère cadet. OSIRIS est mystérieusement ramené à la vie par la puissance magique de ses soeurs ISIS et NEPHTYS, alors que son corps avait été démembré et ses membres éparpillés à travers l’Egypte. ISIS avait rassemblé les membres épars de son frère et les deux soeurs avaient redonné vie à son corps grâce à l’étrange puissance du pilier Djed dont personne ne sait vraiment à quoi il sert.

jonas.jpg

Poussin.jpg

Pieter Lastman (1583-1633) Jonas et la baleine Le Monstre Marin - Tableau retrouvé de Nicola Poussin

C'est également l'histoire du dieu JONAS (Baleine en araméen, Colombe et oiseau de Noé, en hébreu) recraché par la Baleine. JONAS jeté par dessus bord (sacrifice) sur l'Océan (le fleuve de vie) pour calmer la mer. JONAS ne s'est pas noyé, mais il a été entraîné dans les profondeurs de la mer. Au moment où il allait mourir, HACHEM a envoyé un énorme poisson qui a avalé JONAS tout entier. Il est resté trois jours et trois nuits (résurrection) dans le ventre de la BALEINE, puis, l'Eternel a ordonné au poisson de le rejeter au bord de l'eau (Resurrection).

L’image de JONAS passant trois jours et trois nuits dans le ventre de CETUS (la baleine) sera réutilisée pour illustrer la mort et résurrection du CHRIST. Il est aussi possible d'identifier le monstre marin en tant que POSEIDON le frère de ZEUS. On retrouve le mythe de JONAS et de la Baleine dans la légende de ANDROMEDE chez les grecs avec le monstre marin TYPHON. Plus proche de nous la légende est dans le conte de fées moderne "Pinocchio", "Frankenstein", le "Petit Prince" ou encore la Lumière du "Petit Poucet", et aussi à travers le cinéma ou de nombreux Héros reviennent du pays des ombres.

triangle.jpg

C'est une mort et une renaissance solaire que l'on peut comparer à une expérience de mort imminente. L’éclipse solaire du 7 mars -50 sur le disque correspond aussi à l'époque de JESUS. Tout laisse à penser que c'est cette résurrection qui est indiqué sur cette alignement cosmique du ZODIAQUE.

Notons aussi que l'alignement coupe les POISSONS et passe aussi à proximité de la constallation du TRIANGLE SACRE (Triangulum, Deltotum chez les romains) qui termine les POISSONS en les reliant entre eux. Le TRIANGLE est purement symbolique car il n'y a pas de mythe avec cette constellation.

Voir : Résurrection

On ne peut expliquer rationnellement cet alignement, puisque si le ZODIAQUE a une lecture de base en SPIRALE (le chemin de briques jaune), il est aussi une initiation à la découverte de la vie et de la mort en croisant les chemins. Ce disque égyptien est un formidable codage astronomique et un message à délivrer à l'humanité pour l'âge du VERSEAU de 2012 / 2013.

DENDERAH ET LE NOMBRE 33

A DENDERAH, il se trouve que les constellations : Ara (Autel), Eridanus (Fleuve) et Cetus ( Baleine ) font partie des 36 personnages , et il faudrait les distinguer en les ôtant de ce “cercle des décans”, ce qui ramène le nombre de ce “cercle des décans” à 33 et non 36.

Le NOMBRE DOR correspond aussi à 33 (phi=33=or) et 33 ne correspond plus au système des décans, puisque on nous précise que chaque décan correspond à un tiers d’un douzième du cercle grâce au calcul suivant : 1 douzième divisé par 3. Ce cercle des décans n’en donc pas un, d’après l’egyptologue Antoine Gigal, il s’agirait d’un cercle indiquant des heures, non pas en tant qu’horloge mais en tant qu’indications suivant les levers et les couchers du soleil.

Curieusement, 33 est un nombre dodécagonale, 33 est aussi le nombre de vertèbres du corps humain, ... mais la liste n'est pas exhaustive, loin de là, puisque 33 est aussi le nombre des Francs Maçons.

Géographiquement : le 33e méridien Est indique entre autre le tropique du Cancer qui porte ce nom car, il y a environ 2 000 ans, le Soleil entrait dans la constellation du Cancer lors du solstice de juin. C'est aussi la latitude de l’Égypte, en effet, le parallèle 33 ° Nord traverse le Pays. Le ZODIAQUE de Denderah serait donc aussi une carte de la terre ...

AUTRES ZODIAQUES EGYPTIENS

Il y a aussi des représentations de ZODIAQUEà l’intérieur de sarcophages égyptiens dans les couvercles ou dans des temples funéraires comme le Ramesséum de Ramsès II (XIXe dynastie) ou encore dans la Tombe TT353 de Senmout (Senenmout) de la XVIIIe dynastie et son plafond astronomique, avec la tombe de l’architecte de Hatchepsout ou encore le sarcophage de la chambre funéraire de Pyramide de Mérenrê Ier. Souvent richement illustrés de hiéroglyphes, les signes ne changent pratiquement pas et le sens astronomique est identique.

Ramesseum-lepsius.jpg

Astrologie de la chambre funéraire de Pyramide de Mérenrê Ier

Le plafond astronomique de Senmout contient des représentations de constellations plus précises que celles des époques postérieures ou il n'y a pas l'influence babylonienne ou Hellénique, contrairement aux périodes plus tardives où nous voyons apparaître d'autres images du zodiaque, qui n’appartiennent pas à la sphère culturelle égyptienne. Dans la partie centrale de la scène, 12 cercles, eux-mêmes divisés en 24 secteurs, figurent également les 12 mois de l’année, identifiés par leur nom, inscrit en hiéroglyphes. Ce registre représente le ciel du nord et le registre inférieur décrit le cycle lunaire.

semnout.jpg
Représentation du ciel dans la chambre funéraire de Senmout

Une même imagerie céleste est donc utilisée, censée apporter une description unique des constellations du Ciel Nord comme l'ateste le plafond astronomique de la tombe de Ramsès VI. Si la tombe de SENMOUT est une reproduction réaliste du ciel tel qu’il a été observé en l’an 17 de Thoutmôsis III (- 2000 ans circa), alors c’est une information capitale pour la chronologie du Nouvel Empire, cela indique également un problème de datation évident avec la Mésopotamie et les Grecs qui sont bien en retard sur l'égypte et son astronomie.

Si la datation est bonne (puisqu'il y a de nombreuses fautes archéologiques), la tombe de SENMOUT est une preuve irréfutable de la connaissance des cieux par les égyptiens, elle écrase toutes les théories d'une civilisation du croissant fertile avant eux. L'Egypte est la source et la base de la matrice.

ASTROLOGIE & KARMA

Il est possible d'interpreter le cercle de Denderah avec l'Astrologie, puisque c'est un ZODIAQUE. Les Astrologues égyptiens souhaitaient préserver une certaine harmonie et une symétrie céleste avec 12 signes pour 7 Astres. Si l'Astrologie est vraie on peut penser que l'astrologie moderne est bancale en attribuant les 3 astres modernes à certains signes.

Le ZODIAQUE circulaire indique aussi les astres et il ne se lit donc non pas dans plusieurs sens, mais offre plusieurs lectures différentes en gardant toujours le même sens et il n'y a qu'un seul sens de lecture possible. Ainsi, les Anciens Égyptiens ont placé Jupiter (assimilé à Orion le seigneur) en Taureau, pour désigner sa rétrogradation qui a lieu en 2012, coincident avec l'âge du VERSEAU.

Il existe bien une astrologie égyptienne commerciale, mais généralement elle ne coïncide pas avec le ZODIAQUE égyptien, de plus on constate que le disque n'est généralement pas dans le bon sens et qu’il n'y a pas le décalage due à la Précession des Équinoxes, dont pratiquement aucun astrologue ne tient compte. Une interprétation astrologique des symboles en relation avec les planètes est purement fantaisiste.

Le ZODIAQUE semble être un chemin de vie dans une métaphore Astro-Théologique et un message pour l'humanité venant des anciens, plus qu'une étude astrologique ayant un sens. L'idée de "KARMA" et de résurrection n'est cepandant pas à écarter, mais il faudrait bien dissocier l'étude astrologique de la croyance Karmique, ce qui n'est pas le cas. De plus, rien n'indique que le message délivré est pour chaque mortel sur la terre, peut-être s'agit-il d'un guide pour un seul homme.

LE GRAND CATACLYSME EGYPTIEN

Il y a quelques 10.000 ans, l'axe de la terre aurait basculé provoquant un glissement des pôles, créant un cataclysme planétaire. Cet évènement les Égyptiens, ( héritiers des Atlantes? ), l'ont appelé le " GRAND CATACLYSME ". L'observation du zodiaque de Dendérah, prouve que les egyptiens avait connaissance de ce déluge. Afin que nul n'en ignore, ils ont pris la peine de le graver, de le peindre et de le sculpter dans les temples, notament dans le temple de Dendérah.

Effectivement, l'âge du Verseau indique aussi un changement climatique, puisque le soleil est plus proche de la zone nord de la terre. Les créateurs du ZODIAQUE connaissaient donc aussi ce phénomène ! Cette astrologie prenait donc en compte le mouvement de précession des équinoxes, redécouvert par Hyparque ( mathématicien grec ), environ 150 ans avant JC.

Pour les égyptiens tout était donc planifié par les étoiles selon les époques astronomiques. Le point vernal ou 0° Bélier équinoxe du printemps, est ainsi appelé parce que ce mot vient du latin " Vernales " qui signe Printemps. Ce point vernal se déplace, dans le sens des aiguilles d'une montre, à raison de 1° tous les 71,7 ans.

Si on multiple ce nombre d'années par 30, on obtient 2151 ans (une époque). On détermine donc une grande année cosmique de 360° x 71,7 ans = 25.812 ans (environ 26.000 ans). Curieusement, dans cette construction mathématique, 25.812 est aussi la valeur électrique d'un OHM, dont le symbole est OMEGA.

En partant du point zéro le Bélier qui est à gauche dans le zodiaque, cela donne : Bélier 2151 ans + Taureau 2151 ans + Gémeaux 2151 ans + Cancer 2151 ans = 8604 ans. Puis si l'on ajoute la moitié d'une époque 1075 années à 8604 = 9679 environ, nous pouvons voir que l'événement s'est produit quand le point vernal venait de dépasser le milieu du signe précédent, le LION, d'où la présence du LION. Généralement on prend 2160 circa pour indiquer une époque car cela correspond avec la table 60 et le système SEXAGESIMAL et les 12 maisons du ZODIAQUE.

2012-Stonehenge.jpg
Axe du Lion / Verseau parfaitement aligné avec Stonhenge pour l'Âge du Verseau de 2012 / 2013

Parmi les signes du ZODIAQUE de Dendérah, il y a un LION sur un bateau, et sur l'arrière de ce bateau, à la queue du lion, un adolescent. Il s'agit d'une jeune femme et non d'un garçon, elle représente ce qu'on nomma plus tard la constellation de la CHEVELURE DE BERENICE. Cette représentation peut signifier que les grands prêtres astrologues avaient prévu la disparition de leur terre et avaient imaginé de construire de grandes barques pour se sauver, en emportant les trésors de leur immense connaissances.

Les prêtres se perpétueront dans les grands prêtres Égyptiens. La disposition des pyramides suggère un lien avec l'Atlantide. Si bon nombre de ces grandes barques disparurent dans la traversée, certaines arrivèrent à bon port, sur les côtes de l'actuel Maroc, aux environs d'Agadir (de vieilles traditions marocaines en attestent) jusqu'en France et en Espagne. Ceux qui échappèrent au " GRAND CATACLYSME " qui est certainement une guerre, mirent longtemps à trouver une nouvelle terre, le nouveau " COEUR DE DIEU ".

Les Égyptiens vont accorder à SIRIUS une place considérable dans leur système de calcul du temps (son apparition annuelle qu'ils savaient parfaitement exacte annonçait les crues du Nil); mais aussi, à travers cette forme lumineuse, ils trouvèrent une autre forme de vénération de la divinité, et construisirent des Pyramides, qui ne sont pas autre chose que quatre triangles accolés se rejoignant en un point de Centre, le sommet en direction de l'étoile centrale antique DRACO.

Les anciens savaient ces choses et les ont transmises aux Égyptiens, qui eux-mêmes, nous les ont transmises. Le Grand Cataclysme se déroulerait pendant l'ère du LION, aussi les égyptiens ont ils gravé deux lions dos à dos entre eux, le soleil coincé entre l'hiéroglyphe du ciel l'un vers le haut, l'autre vers le bas, AKERU sont les deux LIONS pointant l'horizon, le ciel d'avant et le ciel d'après. Et en 2012 nous avons parcouru exactement la moitié de ce cercle pour arriver dans l'Âge du VERSEAU de 2012 / 2013.

lions.jpg

Nous retrouvons cette figure des deux LIONS dans d'autres cultures. A babylone sur la porte d'Ishtar, ils sont aussi les LIONS de JUDEE. Ils sont aussi chez les MAYAS, ou encore au dessus de la porte du SOLEIL en GRECE dont l'alignement ésotérique correspond avec le site de STONEHENGE. C'est également le drapeau de la NORMANDIE.

Selon les lois de la mathématique et de la physique, la Terre ne peut subitement tourner dans l'autre sens à cause de la conservation du moment cinétique (c'est ce qui fait qu'une ballerine tourne plus vite quand elle raproche ces bras le long du corps). Il faudrait une collision violante pour que ça se produise ou l'arrivée d'une planete dans notre systeme solaire.

Une inversion des pôles est alors plus probable qu'un changement de rotation, de plus l'astrologie égyptienne sur le ZODIAQUE de Denderah indique un changement d'âge astrologique. Rien n'indique un phénomène de rotation ou d'inversion de la Terre mais bien un changement d'époque astrologique pour l'humanité.

Voir : Cycle Destructeur / Atlantide

dossier1.gifSOURCES ET LIENS 

Tag(s) : #Philosophie-réflexion

Partager cet article