Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sang
Il y a un truc qui cloche concernant la survie spontanée de l'espèce humaine.
Je m'explique.

Notre cerveau a deux missions principales, premièrement nous donner envie de nous reproduire et nous garder en vie. C'est le cerveau "archaïque" (ou "reptilien") qui gère cette survie.
Mais il y a un cas et un seul où les deux parents deviennent sans le vouloir les meurtriers de leur enfant, même si toutes les conditions sont parfaites par ailleurs. C'est celui où le sang de la mère est rhésus négatif et celui du bébé rhésus positif, le facteur rhésus + étant apporté par le père, qu'on appelle "maladie hémolytique du nouveau-né".
Aujourd'hui la science connaît bien ce problème et sait y faire face.
Mais avant, combien de bébés mouraient à la naissance ? La nature aurait-elle donc autorisé ce "bug" (qui ne s'accorde pas avec une perpétuation de l'espèce) ou cela se produit-il malgré elle ? Pourquoi l'existence de ce rhésus négatif, qui ne touche qu'une petite partie de la population mondiale (15 % environ) et d'où vient-il ? Cet article pose beaucoup de questions et tente de dégager une hypothèse, même si elle semble farfelue.
Le sang des dieux
Article de Mabel Royce (1976)

Êtes-vous rhésus négatif ?
Si oui, vous pourriez être le descendant d'anciens astronautes !

Il y a environ un an et demi, ma sœur Bonnie et moi avons discuté de certaines caractéristiques inhabituelles de notre famille. Bonnie faisait face au problème de la maladie hémolytique des nouveaux-nés.
Elle a un sang 0 rhésus négatif. Une des questions que nous nous sommes posées était pourquoi cette maladie hémolytique se produisait.
Pourquoi, notre famille au sang rhésus négatif a-t-elle un QI aussi élevé (135-140 en moyenne) ? Pourquoi tant d'expériences médiumniques ? Pourquoi ce besoin pressant de comprendre ?" Quelle est la raison de notre précocité ou de la taille de notre tête et de nos yeux ? Pourquoi avons-nous toujours senti que nous étions "différents" des autres. Et qu'il y a tant d'autres choses qui nous mettent à part.
Nous avons été élevés à l'église, mais nous n'avons jamais reçu de réponses aux questions que nous nous posions. Pourquoi d'autres ne posent-ils pas les mêmes questions ? Nous ne sommes pas satisfaits de la réponse "c'est comme ça". D'autres gens se posent-ils les mêmes questions ? Puis nous avons entendu parler de la possibilité d'anciens astronautes et les pièces ont commencé à se mettre en place.

 

De nombreuses personnes ont travaillé pendant dix ans à prouver que la terre a été visitée par des êtres extraterrestres.
Qui sont ces visiteurs ?
Pourquoi sont-ils venus ?
Pourquoi sont-ils partis ?
Sont-ils partis ?

Si la terre a été visitée dans un passé ancien, y a-t-il des descendants de ces visiteurs ?
Si tous les hommes ne sont pas les descendants de ces visiteurs, lesquels le sont ?
Qui sont les "Enfants d'Israël?"
Pourquoi leur semence a-t-elle été bénie ?
Pourquoi leur a-t-on dit de ne pas se marier avec les autres et de circoncire leurs fils pour les identifier ?
Pourquoi leur a-t-on dit de préserver leur généalogie ?
Où les fils d'Adam et Ève sont-ils allés chercher leurs épouses, s'ils étaient les seuls "humains" sur terre ?

De nombreux scientifiques pensent que l'homme moderne a évolué à partir de singes primates. Ils ont beaucoup de preuves pour soutenir leurs théories, comme les analyses modernes du sang et les études comparatives entre l'homme moderne et les anthropoïdes inférieurs, tel que le chimpanzé et le singe rhésus [cette race de singe a servi pour les expériences sur le sang, d'où le nom donné à ce facteur "rhésus"].
Il a été démontré que la plupart des hommes (85%) ont un facteur sanguin commun avec le singe rhésus. C'est le sang rhésus positif. Habituellement abrégé par Rh +. Ce facteur n'a absolument rien à voir avec les types sanguins A, B et 0.
En étudiant la génétique, nous constatons que nous ne pouvons hériter que du patrimoine de nos ancêtres, sauf dans le cas d'une mutation. Nous pouvons posséder l'une des nombreuses combinaisons de traits hérités de tous nos ancêtres. Rien de plus et rien de moins.

Par conséquent, si l'homme et le singe ont évolué à partir d'un ancêtre commun, leur sang aurait évolué de la même façon. Les facteurs sanguins sont transmis avec beaucoup plus d'exactitude que toute autre caractéristique. Il semblerait que l'homme moderne et le singe rhésus aient pu avoir à un moment donné du passé un ancêtre commun.
Tous les autres primates possèdent aussi ce facteur rhésus. Mais cela exclut les gens qui sont Rh négatif. Si tous les hommes avaient évolué à partir d'un ancêtre commun, leur sang serait compatible. D'où viennent les Rh négatifs ? S'ils ne sont pas les descendants de l'homme préhistorique, pourraient-ils être les descendants des anciens astronautes ?
Tous les animaux et toutes les autres créatures vivantes connues de l'homme peuvent se reproduire avec un autre membre de leur espèce. La taille et la couleur des parents ne fait aucune différence. Pourquoi la maladie hémolytique du nouveau-né se produit-elle chez l'homme si tous les humains sont de la même espèce ? La maladie hémolytique est une réaction allergique se produisant quand une mère Rh - porte un enfant Rh +.
Son sang construit des anticorps pour détruire la substance ÉTRANGÈRE (de la même façon que si c'était un virus), faisant ainsi mourir l'enfant. Pourquoi le corps d'une mère rejette-t-il sa propre progéniture ? Nulle part ailleurs dans la nature cela se produit naturellement. Ce même problème ne se produit pas avec les mulets - croisement entre le cheval et l'âne. Ce seul fait souligne la nette possibilité d'un croisement entre deux espèces similaires mais génétiquement différentes.
Personne n'a essayé d'expliquer d'où viennent les gens avec un Rh négatif.
La plupart, familiers des facteurs sanguins, admettent que ces gens doivent être au moins des mutants, sinon les descendants d'un ancêtre différent. Si nous sommes mutants, qu'est ce qui a provoqué la mutation ? Pourquoi se poursuit-elle avec les mêmes caractères ? Pourquoi rejeter si violemment le facteur Rh, s'il existait chez nos propres ancêtres ? Qui était cet ancêtre ? Les difficultés de définition de l'ethnologie sont en grande partie surmontées par l'utilisation des archives de groupes sanguins, car ils donnent une caractéristique unique du gène et ne sont pas affectés par l'environnement.

Le peuple basque d'Espagne et de France a le plus haut pourcentage de sang Rh négatif. Presque 30% possèdent un Rh négatif (rr) et environ 60% portent un gène négatif (r). On trouve une moyenne de 15 % de rhésus négatif dans la population globale, mais certains groupes en sont relativement privés. En orient, les Juifs d'Israël possèdent aussi un grand pourcentage de Rh négatif, alors que la plupart des autres peuples d'orient n'en ont que 1% environ. Les habitants de Samarie [peuple peu nombreux se définissant comme descendants d'anciens israélites, vivant en Israël et en Cisjordanie] et les juifs noir de Cochin [communauté juive au sud de l'Inde] ont également un pourcentage élevé de sang Rh négatif, alors que ce dernier est quasiment absent chez la plupart des gens de race noire.
Se pourrait-il que le peuple basque soit l'une de ces colonies ? Ou aurait-il pu être la colonie d'origine sur terre ? L'origine des basques est inconnue. Leur langue est différente de toutes les autres langues européennes. Certains pensent que le basque est la langue d'origine du livre de la Genèse. Certains croient que c'était la langue mondiale d'origine et peut-être celle du créateur.

(Note d'Hélios :il y a une traduction prête sur le mystère du peuple basque.)

Genèse 6:2 " Les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et prirent pour femmes toutes celles qu'ils choisirent." Qui furent les enfants de ces mariages ? Genèse 6:4 "Dieu est venu parmi les filles des hommes, et elles ont portés leurs enfants, et ce sont les mêmes qui devinrent les puissants de l'antiquité." Dans le dictionnaire de la Bible du roi James, nous trouvons : "les enfants des hommes - hommes d'Israël, les enfants mâles de Dieu, pas les enfants de l'homme - Exode 34:23." Ex. 34:7 stipule que "L'iniquité du père sera sur les enfants jusqu'à la quatrième génération." Il est clair que quelque chose est passé en héritage, cela pourrait-il être le sang ?

Le mot sang est mentionné plus souvent que tout autre mot dans la Bible, en dehors du mot Dieu. Ces deux mots, vous les trouverez presque à chaque page, le sang et Dieu ! (Le sang des dieux ?) Ce message a été écrit depuis des milliers d'années. Il existe un lien entre le sang et les dieux.

Les Indiens d'Amérique avaient une tradition d'amitié, celle des "frères de sang"», s'ils s'en trouvaient dignes.
Cette tradition existait-elle pour une raison précise ?
Auraient-ils pu réellement vérifier qu'ils étaient frères de sang (du même type sanguin) ? L'agglutination qui se produit lorsque le sang Rh positif se mélange avec le sang Rh négatif peut se voir à l'œil nu.

Leurs ancêtres les auraient-ils informés que leur sang était différent de celui du reste de l'humanité, à l'exception de celui de leurs frères et sœurs, celui d'autres tribus, tous dispersés autour de la terre. La tradition indienne déclare que ses ancêtres étaient d'origine cosmique. Le totem indien représente en fait la généalogie de la famille.
Pourquoi différentes personnes dispersées autour de la terre sont-elles si préoccupées par la généalogie ? Aucun autre animal sur terre n'a cette préoccupation des ascendants. D'où est venue cette tradition ? Des gens dispersés autour de la terre, sans contact connu les uns avec les autres ont tous eu en même temps l'envie de dessiner leur arbre généalogique. Pourquoi ?
Quelle importance cela pouvait-il avoir pour les hommes des cavernes ? En luttant pour survivre, de dresser leur généalogie ? Ils n'avaient aucune connaissance de la génétique moderne et de l'hérédité. Alors pourquoi devaient-ils préserver leur généalogie ? Les anciens astronautes leur auraient-ils dit de préserver leur héritage jusqu'à leur retour dans un lointain avenir en leur permettant alors de comprendre ? Jusqu'à une époque, comme celle d'aujourd'hui, où leurs descendants seraient en mesure de comprendre le message qu'ils avaient laissé.
Bien qu'ils n'aient probablement pas pris conscience de l'importance de préserver leur généalogie, on leur a dit que les générations futures comprendraient. Sommes-nous cette génération future ? Un message nous a-t-il été laissé pour comprendre ? Avons-nous le courage de chercher la réponse ?
Voulons-nous vraiment savoir ou préférons-nous plutôt garder la tête enfouie dans le sable ?
Ce que nous ne savons pas encore va nous marquer. Vous ne verrez qu'en cherchant. Ce n'est que par la connaissance que nous trouverons la vérité. J'ai cherché, en vain, une preuve scientifique disant que le sang de Rh négatif était un phénomène terrestre naturel. J'ai trouvé à la place la preuve que le Rh négatif n'avait pas évolué sur terre au cours de l'évolution naturelle.
Depuis de nombreuses années on cherche dans le mauvais sens. Ce pourrait-il que le véritable "chaînon manquant" soit en réalité l'homme lui-même ? Le lien inconnu entre la terre et les étoiles – l'homme hybride. L'homme est peut-être le chaînon manquant entre les primates et les extraterrestres. Il me semble inconcevable que ceux qui travaillent sur la théorie de l'évolution aient négligé cette possibilité.
Comment peuvent-ils déclarer qu'il manque à ces gens un facteur trouvé chez tous les autres primates terrestres, y compris le singe nu, et ne se demandent pas pourquoi ? Quelles sont les autres caractéristiques communes parmi ces gens qui sont rares chez d'autres personnes ? Existe-t-il une réelle différence autrement qu'un sang différent ?
Une très bonne étude comparative entre l'homme et les primates peut être trouvée dans le livre de Max Flindt "L'humanité, enfant des étoiles". Il a documenté de nombreuses caractéristiques que nous pouvons avoir reçues de nos ancêtres cosmiques. Il montre de façon assez concluante que l'humanité est un hybride entre ancêtres cosmiques et ancêtres terrestres.
J'ai simplement amené cette idée à sa conclusion logique. Si l'humanité est un descendant hybride d'anciens astronautes, sûrement que certains apparaîtraient périodiquement, qui seraient très semblables à eux sur le plan génétique. Les pouvoirs psychiques n'en feraient-ils pas partie ? Le grand "prophète" endormi, Edgar Cayce, pourrait-il avoir été l'un d'entre-eux ? Jésus pourrait-il aussi avoir été l'un d'entre-eux ? Un descendant réel des anciens astronautes. S'il était leur vrai double génétique, il posséderait aussi leur pouvoir et peut-être leur savoir.
Je ne peux pas dire s'il est né avec ce savoir ou s'il a établi une communication psychique avec notre famille cosmique, mais il est clair que ses pouvoirs allaient bien au-delà de ceux du simple mortel. Pourrait-il avoir été un exemple de ce à quoi ressemblaient les anciens astronautes ? Jésus a dit que le Père et lui ne faisaient qu'un. Aurait-il pu effectivement le dire littéralement ? Il a pu être une réplique exacte de son (notre) ancien Père.
Il a peut-être même pu être un clone des cosmonautes. Tout le monde connaît l'histoire de sa naissance par une vierge et de l'intervention céleste. Cela pouvait-il être l'implantation d'un clone dans un ovule stérilisé de Marie ? Se pourrait-il que l'ovule tout entier était en réalité un implant ?
Le sang Rh négatif, qui ne semble pas être originaire de la terre, peut se révéler un facteur majeur pour démontrer que l'humanité est hybride. Ce n'est pas toute la réponse, mais c'est une clé pour débrouiller le casse-tête génétique de notre patrimoine. Les facteurs tissulaires pourraient également s'avérer très révélateurs. Les scientifiques sont maintenant capables de déterminer les facteurs tissulaires de momies âgées de 5000 ans. Se pourrait-il que certaines de ces momies aient été d'anciens astronautes ? Pourquoi ces momies étaient-elles suffisamment bien conservées pour nous permettre d'analyser leur sang et leurs facteurs tissulaires ? Y aurait-il un message dans les facteurs génétiques des momies ?

Il y a un élément intéressant dans le livre "Radiographie des Pharaons" de James Harris et Kent Weeks, 1973. Sur la radio de la tombe de Makare, grande prêtresse d'Amon, on a constaté que l'enfant enterré avec elle, qui s'appelait le prince Moutenihet, était en fait un babouin femelle. Un examen de Makare a montré qu'elle avait accouché peu de temps avant de mourir. Aurait-elle donné naissance au babouin trouvé avec elle ? Sinon, pourquoi aurait-il été enterré avec elle ? Régression génétique ?
Ma recherche a montré que la majorité des gens doués de pouvoirs psychiques possèdent aussi du sang de Rh négatif. La plupart des guérisseurs psychiques et religieux ont également ce sang. Curieusement, beaucoup de ceux qui font des recherches sur la théorie des anciens astronautes et
autres phénomènes ont aussi du sang Rh négatif.

Erich von Daniken est rhésus négatif et a soif de vérité. Brad Steiger a aussi du sang Rh négatif. Son nouveau livre "Les Dieux du Verseau" considère cette possibilité. Robert Antone Wilson, auteur de "Illuminus", a aussi ce sang. Il y en a beaucoup d'autres, trop nombreux pour les énumérer ici.
Pourquoi y a-t-il un si grand pourcentage de Rh négatif dans ces domaines inhabituels ? Pourrions-nous avoir un vague souvenir de ce que nous recherchons ? Il est dit qu'une question n'est pas posée tant que la réponse est connue.
Il y a environ 5000 facteurs sanguins connus et tous doivent contribuer à donner une image complète. Mais le sang Rh négatif a été le point de départ de notre recherche. 

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article