Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Lorsque le Premier ministre albanais Sali Berisha parle d’Israël, on pourrait presque le prendre pour un membre du Likoud de Netanyahu : un leader sioniste comme il y en a peu. Mais, quand on sait que ce leader est Musulman, d’un pays vraiment modéré, on voit à quel point il existe une différence entre “les pays islamistes modérés” comme la Turquie (dixit tous les médias) et les vrais modérés.

Premier constat, lors de l’Assemblée Générale de l’ONU sur la candidature palestinienne en septembre 2011; Berisha a ouvertement critiqué le mouvement palestinien. Sa déclaration n’a pas été particulièrement bénéfique aux relations de l’Albanie avec les pays musulmans, notamment l’Iran, cependant, il a refusé de revenir en arrière.

“L’Iran et son chef Ahmadinejad, sont les nouveaux nazis, et le monde doit apprendre de l’Holocauste et les arrêter avant qu’il ne soit trop tard», a dit M. Berisha, dans une interview au Yedioth Ahronoth. “La Shoah enseigne la conscience du monde libre pour nous apprendre qu’un tel scénario ne doit pas se répéter.”

Lorsqu’on lui a demandé si l’Albanie, en tant que membre de l’OTAN, se joindrait à une frappe militaire contre l’Iran si une telle décision était prise, il a répondu sans hésitation : «Nous allons appuyer une telle démarche et la rejoindre, tout comme nous avons soutenu l’opération en Libye. Ce ne sera pas contre le peuple iranien, mais contre les installations nucléaires. “

Lors de sa récente visite en Israël, sa troisième, Berisha a tenu des réunions avec le Président, le Premier Ministre, le Président de la Knesset et le Ministre des Affaires étrangères, et c’est donc sans étonnement, qu’il a été félicité pour ses opinions courageuses. Avigdor Lieberman l’a informé de sa décision d’ouvrir une ambassade israélienne dans la capitale albanaise de Tirana.

Berisha a même visité le Mur des Lamentations où il a reçu une bénédiction de rabbin du lieu saint, Shmuel Rabinovitch. Il n’a pas visité les mosquées du Mont du Temple.

Interview choc.

Pourquoi vous être opposé à la candidature d’un Etat Palestinien à l’ONU?
Berisha : La démarche unilatérale palestinienne ne fait pas avancer une solution politique, mais sabote le processus de paix. La tentative de contourner Israël et les Etats-Unis est une erreur. La paix entre Israël et les Palestiniens doit passer par des négociations directes et garantir la sécurité des deux Etats. Les raccourcis ne sont pas bons.”

Avez-vous subi des pressions des pays arabes ou de l’Iran sur votre position ?
«Nous ne sommes en aucune façon contre les Palestiniens. Quiconque le dit, ment. Certains pays ont poussé les Palestiniens à prendre des mesures radicales, ont pris une position inacceptable contre Israël. La solution doit apporter une sécurité totale pour les deux Etats, mais je n’ai vu aucun support pour l’acceptation et la reconnaissance de l’Etat d’Israël. “

Quelle est votre position concernant la menace iranienne?
Un Iran nucléaire est la plus grande menace pour la paix au Moyen-Orient et dans le monde entier. Ce n’est pas seulement contre Israël. Le dernier rapport de l’AIEA a montré que l’Iran travaille à acquérir une arme nucléaire et ne permettra pas la surveillance de ses installations. Le Conseil de sécurité doit prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher un Iran nucléaire. “

Si les efforts diplomatiques échouent et que l’Iran acquiert la bombe nucléaire, soutiendrez-vous une frappe militaire de l’OTAN?
“Nous allons soutenir toute décision de l’OTAN.”

Et si Israël décide d’attaquer seul ?
«Je crois que toute décision être coordonnée. A l’heure actuelle, il y a un document international, et la meilleure façon d’avancer, c’est de suivre les résolutions du Conseil de sécurité.”

Vous avez soutenu les printemps arabes…
«Les régimes fondés sur la religion n’ont pas d’avenir. Ceux qui ont protesté dans les rues dans les pays arabes se battaient pour la liberté et des valeurs partagées par tous les êtres humains, indépendamment de leur religion. Les pays occidentaux doivent tendre la main et aider à construire leurs institutions démocratiques.”

Est-ce que l’Albanie est un bon exemple d’un pays à l’ Islam modéré?
“L’Albanie est un pays de tolérance religieuse. Nous sommes un pays multi-religieux. La majorité de la population est musulmane, mais jamais dans notre longue histoire nous avons eu des incidents inter-religieux. La religion n’a aucune influence sur la politique.

Antoine Chatrier – Avec le Yediot Ahronot – JSSNews

 

source: jssnews.com
Tag(s) : #3 ème guerre mondiale

Partager cet article