Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le parc Yellowstone, dans le Wyoming, est assis au sommet d'un des plus grands volcans actifs du monde, capable de dévaster une grande partie de l'Amérique du Nord.
Les scientifiques surveillent le volcan en permanence à l'aide d'un réseau de capteurs sismiques et de GPS.
Robert Smith, professeur émérite de l'Université de l'Utah, est l'un de ces scientifiques. Géophysicien, il est un des principaux experts de Yellowstone qui suit en temps réel les tremblements de terre et la déformation du sol.
Il dit que le parc est en perpétuel mouvement. Les visiteurs ne peuvent pas le voir, mais le sol sous leurs pieds se déplace de haut en bas, le magma pousse contre la croûte mince et dynamise les nombreux geysers du parc.
Les changements sont plus évidents dans le bassin de Norris Geyser. Henry Heasler, le géologue du parc Yellowstone, dit que ça change tous les jours. Des fonctionnalités hydrothermales servent à mesurer les geysers, les marmites de boue, les évents de vapeur, les sources d'eau chaude, la chaleur sous le sol.
À partir de 2004, la pression volcanique a provoqué une ascension fulgurante dans le parc: trois centimètres par an pendant cinq ans. C'est un soulèvement important et c'est en plus une zone qui est sur la caldeira de Yellowstone; 50 milles de long de soulèvement.
En fait, comme la terre a bombé, le lac Yellowstone a basculé suffisamment pour que son eau inonde les arbres du côté sud. Et maintenant, le sol s'affaisse.
Cette chute apporte un ensemble de nouvelles questions pour les scientifiques. Pourquoi les arbres n'ont pas encore émergé? Les scientifiques disent ne pas savoir. Ils regardent les données ainsi que les caractéristiques géothermiques du parc pour trouver des indices.
Les géologues comparent le volcan a un patient qui a pris une grande respiration entre 2004 et 2009 et qui maintenant, est en train de la laisser sortir. Voilà ce qui est clair d'après les observations. Pourquoi? Ils ne savent pas...
Source:
vu sur "Conscience du peuple"
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article