Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Selon des documents de la CIA découverts, le Mossad a engagé des membres du groupe terroriste “Rigi”, pour qu’ils mènent des actions terroristes, en Iran.

Selon le rapport de samedi de Press TV, les documents de la CIA, depuis 2007 jusqu’à 2008, révèlent comment les agents du Mossad, en se faisant passer pour des agents de la CIA, ont engagé des éléments du groupe terroriste et anti-iranien Rigi, dans des opérations, intitulées, «faux drapeau». Une grande partie des opérations du Mossad a eu lieu, entre 2007et 2008, à Londres, où les services de renseignement américains sont très actifs. Lors de ces opérations, les agents israéliens, en utilisant de faux passeports et des dollars, se faisaient passer pour des agents de la CIA.

http://french.irib.ir/info/iran-actualite/item/163939-le-mossad-engage-des-terroristes-contre-l’iran

 

 

Contre l’Iran, le Mossad a renforcé ses infiltrations chez les Kurdes d’Irak

Guerre de l’ombre. Anticipant un retrait militaire américain d’Irak, le Mossad israélien a renforcé sa présence ces derniers mois dans les provinces kurdes du nord du pays, limitrophes de l’Iran, nous a affirmé une source française bien informée au Moyen-Orient.

En Irak, les services de renseignements français ont été mis au courant de ce renforcement de la présence des agents israéliens auprès des Kurdes.

Difficile de dire si Mostapha Ahmadi Roshan, cet ingénieur nucléaire iranien tué dans l’explosion d’une bombe ce mercredi matin près d’une université à l’est de Téhéran, l’a été grâce à des informations fournies par un de ces agents kurdes pro israéliens infiltrés en Iran.

Mais le modus operandi de l’attentat en rappelle d’autres, jamais revendiqués bien sûr par Israël, mais qui, pour les spécialistes, portent la marque du Mossad. Ce faisant, l’Etat hébreu reste fidèle à une tradition qui consiste à éliminer ses ennemis, avant qu’ils ne portent atteinte à sa sécurité.

Les responsables iraniens n’ont d’ailleurs pas tardé à pointer Israël. L’Etat hébreu est « responsable de cet attentat, la méthode ressemble à celle utilisée dans les (autres) attentats contre les scientifiques iraniens », vient ainsi de déclarer un dignitaire à Téhéran. Ahmadi Roshan a été tué lors de l’explosion d’une bombe magnétique placée sur une voiture à bord de laquelle il se trouvait en compagnie de deux autres passagers, alors que le véhicule voiture circulait près de l’université Allameh Tabatabaï. Un motard aurait collé l’engin explosif à la Peugeot 405 de M. Roshan. Ce dernier travaillait sur le site d’enrichissement de Natanz à un projet de membranes polymères utilisées pour la séparation de gaz. Natanz est le principal site d’enrichissement d’uranium en Iran.

La collaboration entre le Mossad et les services de renseignements kurdes d’Irak n’est pas nouvelle. Elle était assez forte sous le Shah, avant de connaître un ralentissement à l’avènement de la République islamique d’Iran en 1979. Mais profitant de l’invasion américaine de l’Irak en 2003, les espions israéliens ont de nouveau infiltré les régions kurdes du nord de l’Irak, avec l’aval des autorités locales, en particulier de Massoud Barzani, le chef de la région kurde autonome.

Sur place, les agents du Mossad ou d’anciens militaires israéliens entraînent discrètement les forces de sécurité kurdes. Mais ces dernières années, avec une menace nucléaire iranienne de plus en plus pressante, l’Etat hébreu s’est surtout servi du Kurdistan comme d’une base à partir de laquelle ses agents pouvaient recruter des opposants kurdes iraniens réfugiés dans le secteur, avant de les envoyer en mission de l’autre côté de la frontière en Iran.

L’attentat de ce matin à Téhéran intervient alors que la tension est forte entre l’Iran et l’Occident. L’Union européenne s’apprête à sanctionner le pétrole iranien, avec l’appui des Etats-Unis qui ont eux-mêmes décidé de durcir les mesures contre Téhéran. La République islamique a riposté en menaçant de fermer le détroit stratégique d’Ormuz, par lequel transite un tiers du pétrole mondial.

Georges Malbrunot

Le Figaro.fr

http://www.jforum.fr/forum/israel/article/contre-l-iran-le-mossad-a-renforce

 

 

Quand le Mossad recrutait des terroristes au nom de la CIA…

Israël a recruté des militants du Jundallah, une organisation terroriste qui commet des attentats en Iran, en se faisant passer pour des agents américains de la CIA, affirme vendredi le magazine Foreign Policy. Cette opération dite de “faux pavillon” et qui vise à faire endosser la responsabilité d’une action à quelqu’un d’autre, a été découverte par Washington en 2007-2008, et avait irrité au plus haut point le président George W. Bush. La CIA, l’agence de renseignement extérieur américaine, a notamment découvert, à cette époque, que des agents du Mossad, son homologue israélien, avaient mené des activités de recrutement de membres du Jundallah, notamment à Londres, en se faisant passer pour des agents de la CIA. Sollicitée par l’AFP, la CIA n’a pas réagi, dans l’immédiat. Jundallah est une organisation extrémiste anti-iranienne basée dans la province pakistanaise du Balouthistan, à l’origine de nombre d’attentats sur le sol iranien. Les activités du Mossad risquaient de compromettre la fragile relation des Etats-Unis avec le Pakistan – officiellement un allié, dans la lutte contre Al Qaïda – qui était pressé par l’Iran de prendre des mesures contre Jundallah, affirme Foreign Policy. “C’était stupide et dangereux. Israël est censé travailler à nos côtés, pas contre nous. S’ils veulent que le sang soit versé, mieux vaut le leur que le nôtre” a affirmé un agent de renseignement américain cité par le magazine. Aucun élément ne laisse supposer que la campagne d’assassinats de scientifiques impliqués dans le programme nucléaire iranien, depuis début 2010, n’ait de lien avec le groupe Jundallah, précise Foreign Policy. Ces meurtres, dont celui du scientifique nucléaire Mostafa Ahmadi Roshan, tué mercredi dans l’explosion d’une bombe placée sur sa voiture, n’ont pas été revendiqués. Le Guide suprême iranien, l’Ayatollah Ali Khamenei, a accusé, jeudi, la CIA et les services de renseignement extérieurs israéliens, le Mossad, d’être derrière cet assassinat. Le chef du Pentagone, Leon Panetta, a nié, jeudi, toute implication américaine, ajoutant avoir une “petite idée” sur l’identité des auteurs.

Publié par


source: Realinfos

Tag(s) : #3 ème guerre mondiale

Partager cet article