Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De Benghazi à Athènes, en passant par Wall Street et Moscou, le magazine honore les acteurs des révoltes de l'année 2011.

De Benghazi à Athènes, en passant par Wall Street et Moscou, le magazine honore les acteurs des révoltes de l'année 2011.
DR

«Le manifestant» a été désigné mercredi «personne de l'année» par l'hebdomadaire américain Time, hommage aux protestataires qui en 2011 ont envahi les rues de nombreux pays, du Proche-Orient à Moscou, en passant par les Etats-Unis.

«Du printemps arabe à Athènes, d'Occupy Wall Street à Moscou», affirme sur sa couverture l'hebdomadaire, qui montre une personne jeune, à la bouche et au nez recouverts d'un foulard, les cheveux cachés par un bonnet.

«Le manifestant» a été désigné cette année «pour avoir capturé et souligné un sentiment mondial d'espoir de changement, renversé des gouvernements et les idées toutes faites, combiné les techniques les plus anciennes avec les technologies les plus modernes pour mettre en lumière la dignité humaine et guidé la planète sur la voie d'un 21e siècle plus démocratique bien que parfois plus dangereux» a expliqué Time.

«Ces gens ont déjà changé l'Histoire, et ils changeront l'Histoire à l'avenir», a expliqué Rick Stenel, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire, en annonçant sur la chaîne de télévision NBC le choix de Time pour 2011.

La désignation de la «personne de l'année» est une tradition annuelle depuis 1927 pour Time.

Parmi les finalistes figuraient cette année Kate Middleton, épouse du prince Williams, ainsi que l'amiral William McRaven, qui avait dirigé les opérations ayant tué Ben Laden en mai dernier au Pakistan.

L'an dernier, cette distinction était revenue au jeune fondateur du réseau social Facebook Mark Zuckerberg et en 2009 au président de la banque centrale américaine Ben Bernanke.

(AFP)



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article