Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le maire de New York, Michael Bloomberg.... (Photo : Jason Reed, Reuters)

 

Le maire de New York, Michael Bloomberg.

Photo : Jason Reed, Reuters

Agence France-Presse
New York

Le maire de New York Michael Bloomberg, un indépendant, a créé la surprise jeudi en apportant son soutien au président démocrate Barack Obama, saluant son implication dans la lutte contre le réchauffement climatique.

M. Bloomberg, qui était très courtisé par les deux candidats, s'était jusqu'à présent montré très critique à l'égard de l'un et de l'autre, dénonçant le ton de la campagne et estimant que M. Obama et son adversaire républicain Mitt Romney n'abordaient pas les problèmes de fond.

Mais dans sa lettre «Bloomberg View», à la lumière de l'ouragan Sandy qui a créé des dégâts considérables dans sa ville, il estime jeudi que M. Obama est celui qui saura «diriger en matière de changement climatique».

«Notre climat change», écrit M. Bloomberg, un ancien démocrate élu à New York sous l'étiquette républicaine. «L'augmentation du nombre d'événements climatiques extrêmes dont nous avons fait l'expérience à New York et ailleurs dans le monde peut être liée ou non (au changement climatique), mais la possibilité que cela soit le cas (...) devrait suffire pour que tous les dirigeants élus prennent immédiatement des mesures».

«En 14 mois, deux ouragans nous ont forcé à évacuer des quartiers entiers, ce que notre ville n'avait jamais fait auparavant», rappelle le maire, qui avait soutenu George W. Bush en 2004 mais ne s'était prononcé pour aucun candidat en 2008.

Il salue les «mesures importantes», prises ces quatre dernières années par le président Obama, notamment «pour réduire le bilan carbone» américain et s'est aussi félicité que le président soutienne le droit à l'avortement et se soit prononcé pour le mariage homosexuel.

Il ajoute qu'il aurait pu voter pour le Mitt Romney de 2003, à l'époque où il était gouverneur du Massachusetts, mais que le candidat d'aujourd'hui est «revenu sur toutes les positions sensées» qu'il avait à l'époque sur l'immigration, les armes illégales l'avortement et l'assurance maladie.

Barack Obama a salué ce soutien, félicitant M. Bloomberg en particulier pour «le travail extraordinaire qu'il accomplit en ce moment, dirigeant New York en ces jours difficiles».

Le soutien de Michael Bloomberg n'en est pas moins critique, et le maire de New York ne cache pas les reproches qu'il adresse au démocrate, qui reconnaît lui aussi ne pas être toujours d'accord avec M. Bloomberg.

Occultée depuis le début de la campagne présidentielle, la question du changement climatique a refait son apparition depuis que Sandy a ravagé le nord-est du pays.

Lors d'un déplacement en Virginie jeudi, un manifestant a ainsi interrompu Mitt Romney au moment où il évoquait les sinistrés de Sandy, hurlant: «Le changement climatique a provoqué Sandy !», avec une petite banderole «Fin au silence climatique».

Rapidement évacué de la salle, le fauteur de troubles a été immédiatement ramené au silence par les partisans de Mitt Romney, aux cris de «USA! USA!».

Mitt Romney n'aborde jamais le changement climatique dans ses interventions, mais évoque systématiquement son  soutien aux énergies fossiles comme le charbon et le pétrole, dont il souhaite développer l'exploitation sur le territoire américain dans un but d'indépendance énergétique.   source

 

à lire aussi : L'interrêt du buzz autour de l'ouragan Sandy, en période électorale, est de resserrer le peuple Américain autour de son Président, Obama sera réélu !

Tag(s) : #Présidentielles 2012

Partager cet article