Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Le FMI et Olli Rehn aux entreprises espagnoles: 'Réduisez les salaires de 10%!'

Publié par Brujitafr sur 17 Août 2013, 06:15am

Catégories : #Crise de l'Euro

Le scénario grec appliqué à l’Espagne....


Le journal espagnol El Pais rapporte qu’Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires Economiques et Monétaires, a appuyé une recommandation du Fonds Monétaire International (FMI) qui suggère que les entreprises espagnoles réduisent les salaires de leurs employés de 10% pour augmenter leur compétitivité et réduire le taux de chômage

« Je ne sous-estime pas le défi politique que représente l’émergence d’un large consensus politique et social sur une méthode d’ajustement économiquement optimale. Est-ce que cela ne mériterait pas cependant qu’on l’essaye, au nom de ces millions de jeunes Espagnols qui se trouvent actuellement sans emploi ? », écrit Rehn sur son blog.

Le gouvernement espagnol s’est prononcé contre cette idée, et selon le journal, les syndicats et les partis d’opposition ont exprimé leur indignation.

Certains ont rappelé que le salaire mensuel d’Olli Rehn dépassait le salaire médian annuel espagnol, et que Christine Lagarde, la patronne du FMI, s’était octroyé une augmentation de salaire de 11% lors de son arrivée au FMI.

Sur son blog, le groupe Economistas Frente a la Crisis (Economistes contre la crise) a estimé qu’une réduction des salaires provoquerait une baisse de la demande interne espagnole, qu’elle augmenterait les inégalités et qu’elle prolongerait la récession jusqu’en 2017. Il ajoute que l’effet final de cette déflation des salaires serait plutôt d’augmenter les profits des entreprises, mais que la demande anémique dissuaderait les décideurs de les réinvestir. Enfin, ils estiment que le diagnostic rendu par Rehn et le FMI pour l’Espagne n’est pas le bon, que l’Espagne ne souffre pas tant d’une perte de sa compétitivité, que d’un effondrement de sa demande.
Récemment, le journal El Confidencial avait indiqué que 7,5 millions de contribuables espagnols, soit 40% d’entre eux, avaient perçu des revenus inférieurs à 1.000 euros mensuels au cours de l’année 2011.

source

Commenter cet article

zelectron 17/08/2013 09:30


...puisque c'est la faute aux spéculateurs, promoteurs et banquiers, faisons payer les petits, les sans grades, les salariés, ceux là au moins ne pourrons
pas y (nous) échapper.


Quant à Bill de Berg, l'explication tarte à la crème du complot ...

ummite 17/08/2013 07:19


 


quoi de plus étonnant ?


 


la zone euro est en difinitif un laboratoire d'éssai !


le sort de la grèce , sert de modèle pour le groupe bilderberg .


un modèle fait sur mesure pour tout un chacun des pays membre de cette zone gérée par la mafia de bruxelles .


 


ils veulent récupérer les sommes perdues en argentine  avec les intérêts perdus également durant ces années :depuis 2000 quand les argentins  ce sont  soulevés et les ont chassé
sans régler leur dette imaginaire .

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<