Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le dernier rhinocéros de Java vivant sur le continent asiatique a été retrouvé mort, la corne coupée, très vraisemblablement tué par des braconniers au Vietnam. L'animal n'avait été aperçu qu'une seule fois depuis 2008 et était le tout dernier représentant de son espèce sur le continent, de récentes analyses d'excréments ayant prouvé qu'ils appartenaient tous au même individu. « C'est triste, a déploré le directeur du WWF au Vietnam Tran Thi Minh Hien. Malgré des investissements dans la conservation du rhinocéros au Vietnam, nos efforts n'ont pas suffi à sauver cet animal unique. », rapporte la BBC.
Autrefois présent dans tout le Sud-est de l'Asie, de l'Inde à la Chine, le rhinocéros de Java était devenu l'une des espèces de mammifères les plus menacées. Il ne resterait plus qu'une cinquantaine d'individus d'une sous-espèce sur l'île de Java, en Indonésie.
A l'échelle mondiale, les populations de rhinocéros sont de plus en plus menacées par le braconnage, leur corne étant très recherchée pour la médecine chinoise. (Source)
 

L’occasion de revenir sur la situation précaire des rhinocéros. Quelles sont les espèces et combien en restent-ils ?


 


Le grand rhinocéros unicorne
La sauvegarde de cet animal d’Asie est l’une des plus belles réussites en matière de conservation des rhinocéros, grâce notamment à une surveillance rigoureuse des pouvoirs publics. Protégés depuis 1910, date à laquelle ils étaient encore 200 dans le monde, les grands rhinocéros unicornes sont aujourd’hui 2 850, répartis dans des réserves himalayennes et indiennes, ainsi que dans le parc national Kaziranga (Inde).
Si les effectifs sont en augmentation, il serait tout de même malvenu de baisser la garde, l’espèce continuant d’attirer les braconniers.

Le rhinocéros blanc
Reconnaissable grâce à sa lèvre supérieure carrée et à sa bosse sur le dos du cou, le rhinocéros blanc vit principalement dans la savane de l’Afrique australe. Même s’ils sont actuellement 20 150, les chiffres sont trompeurs.
Si le rhinocéros blanc du sud de l’Afrique est l’espèce la moins en danger, celui du Nord est en effet considéré comme éteint dans son dernier habitat connu, le parc national de Garamba (République Démocratique du Congo).


Le rhinocéros noir
Ce rhinocéros a connu un déclin radical au XXe siècle. De 65 000 au début des années 1970, ils ne sont plus en effet que 4 240 aujourd’hui. Cet animal aux lèvres pointues, habitué des prairies et de la savane d’Afrique australe et orientale, arbore en réalité une couleur brune.
Les effectifs sont de nouveau en hausse depuis quelques années mais il convient dans leur cas aussi d’être prudent. D’autant que le rhinocéros noir reste la cible des braconniers…


Le rhinocéros de Sumatra
Très menacés, les rhinocéros de Sumatra ne sont plus que 275 à survivre au sein de petites communautés fragmentées d’Asie du sud-est. La Malaisie, le Sabah et l’Indonésie accueillent cette espèce étroitement surveillée dont les effectifs ont diminué de 50 % au cours des vingt dernières années.
Reconnaissable à sa crinière hirsute d’un brun rougeâtre, il est le seul rhinocéros à deux cornes d’Asie mais est malheureusement considéré comme éteint dans la Malaisie péninsulaire.


Le rhinocéros de Java
Nonobstant l’annonce du WWF, le rhinocéros de Java est en danger critique d’extinction. Pour des raisons autant économiques que pratiques, sa réintroduction sur le territoire vietnamien n’est pas envisageable. Les effectifs en voie de stabilisation présents en Indonésie représentent donc le seul espoir pour la survie de l’espèce. Un espoir malheureusement infime…

Source vu sur "Au bout de la route"

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article