Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis plusieurs années, l'activité principale du CRIF consiste à interdire. Interdire les révisionnistes, interdire Dieudonné, interdire les quenelles,  interdire le boycott, interdire les manifestations en faveur des palestiniens, interdire la critique d'Israël, interdire toute conférence, exposition et colloque contraire aux intérêts israéliens...
Et si on interdisait le CRIF ? source

 

Le CRIF publie un communiqué sur sa page Facebook dans lequel il demande aux autorités d'interdire les "manifestations en faveur du Hamas".

Comme nous l'attendions, le CRIF profite des incidents provoqués par les milices sionistes LDJ et Betar pour demander l'interdiction des manifestations. Les heurts qui ont eu lieu devant la synagogue de la Roquette ont été provoqués par les miliciens extrémistes juifs comme le démontrent leurs messages sur Tweeter.

 

Le CRIF demande l’interdiction des manifestations pour Gaza

 

Le CRIF s'appuie sur des témoignages plus que douteux pour déclarer que ces "synagogues ont été prises d'assaut par des groupes nombreux et haineux proférant des slogans antisémites". Pourtant, plusieurs associations juives pour la paix étaient présentes afin justement d'éviter l'amalgame entre juif et sioniste.

La télévision israélienne Infolive a prétendu que des slogans "Morts aux Juifs" avaient été scandés dans les rues de Paris, alors que, vidéo à l'appuie, c'est "Hollande complice" qui était crié.

Derrière ces manipulations sionistes, une volonté claire d'interdire partout en France les manifestations légitimes pour Gaza et le peuple palestinien. La classe médiatico-politique continue à soutenir ces entreprises mensongères totalement opposées aux valeurs dictées par la République à savoir la liberté de conscience et de manifester.

Le risque de voir demain les manifestations pour Gaza être interdites est minime. Un communiqué de l'Elysée appuyant les décisions barbares de Benyamin Netanyahou avait déjà fait le tour de la toile, provocant un tollé sur les réseaux sociaux. Le parti socialiste et Manuel Valls ne sont pas assez suicidaires pour se tirer une nouvelle balle dans le pied avant les élections présidentielles de 2017. Mais qui sait ?!

 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article