Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Angie Varona n'avait que 14 ans lorsque des photos d'elle en tenue légère sont apparues sur la toile. Le compte Internet de l'adolescente avait été piraté. Quatre ans plus tard, elle raconte l'horreur vécue suite à la publication hot. Des confidences qui interpellent évidemment vu le nombre de photos privées volées aux stars et envoyées sur Internet. Si les célébrités tentent de garder la tête haute, la jeune fille ici explique le désastre que cela a causé dans sa vie.

Elle avait téléchargé ses photos sur un site de partage avec l'intention de les envoyer seulement à son petit-ami. "Quand vous avez 14 ans, vous ne réalisez pas que les choses que vous êtes en train de faire comptent à ce point-là. Personne ne s'est jamais dit: Je vais prendre ces photos et elles vont être vues par tout le monde. Vous faites cela juste pour vous."

"On m'appelait la star du porno"

Angie a été contrainte de changer d'école par deux fois. Ses camarades de classe l'insultaient vertement. "On m'appelait la star du porno." La jeune fille pensait que les choses allaient se calmer avec le temps. Mais elles n'ont fait qu'empirer. De nombreuses pages sur Facebook, Twitter ou autres canaux de diffusion continuent à faire circuler les photos coquines de la demoiselle. "Les gens me disaient que c'était tout ce que je méritais, qu'ils me violeraient quand ils me verraient, car c'est ce que je voulais", confie-t-elle en larmes sur ABC News.

Menaces de viol
Les menaces étaient tellement violentes que la famille d'Angie a pris contact avec le FBI. Angie a fait une grosse dépression et a pris de la drogue pour oublier son humilation. Elle a fait plusieurs fugues et a envisagé de se suicider. Prudente, Angie refuse désormais d'avoir un compte Facebook. Elle ajoute que la plupart des photos en ligne aujourd'hui ne sont pas ses photos originales. "Ils ont photoshopé une de mes photos en bikini."

Angie n'a jamais posé nue. Elle s'est photographiée en bikini ou sous-vêtements. "Rien de plus que ce qu'on peut trouver dans un magazine Victoria's Secret", déclare son père. La blessure ne guérit pas, malgré le temps qui passe: "A chaque fois que ça va mieux, quelque chose arrive sur Internet et c'est une plaie ouverte, sans cesse."

Dé.L.

source: 7sur7.be

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article