Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ANKARA (NOVOpress) – Leurre ou nouveau signe d’un refroidissement des relations entre la Turquie et l’Union européenne (UE) ? Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan (photo), vient d’affirmer qu’Ankara allait réfléchir à la possibilité de rétablir la peine de mort pour les crimes relevant du terrorisme. « Aujourd’hui, de nombreuses personnes sont favorables à un rétablissement de la peine de mort, selon les sondages », a insisté Recep Tayyip Erdogan.

 

Afin de satisfaire aux critères d’adhésion à l’Union européenne, la Turquie a aboli la peine capitale en août 2002 (la dernière exécution remonte à 1984). Or, si cette mesure radicale qui vise les opposants kurdes revenait au goût du jour, le rattachement de la Turquie à la communauté européenne serait impossible car l’abolition de la peine capitale constitue un préalable à l’adhésion à l’UE.

Crédit photo : World Economic Forum, via Flickr, (cc).

[cc] Novopress.info, 2012. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

 

 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article