Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


La sexualité infantile selon l'OMS : planquez vos gosses !

Publié par Brujitafr sur 17 Décembre 2013, 05:30am

Catégories : #ACTUALITES

De 0 à 4 ans, il est temps d'apprendre la « masturbation enfantine », de laisser l'enfant exprimer « ses besoins, ses désirs » - sexuels. »

Il vaut mieux être bien assis avant d'ouvrir le rapport de la branche européenne de l'OMS intitulé « Standards pour l'éducation sexuelle en Europe ».

En 2010, ce rapport est livré en anglais et en russe ; un an plus tard, le site Internet de l'OMS affirmait déjà que « plusieurs pays avaient traduit et mis en œuvre ces normes ».
C'est l'équivalent suisse du Planning familial « Santé sexuelle » qui est à l'origine d'une traduction française accessible au public, cette année. Une pétition a été lancée en France contre ce rapport, affirmant qu'il était sur les bureaux des ministères. Difficile de le savoir. Ce qui est sûr, c'est que notre gouvernement partage la même idéologie ; ils l'ont prouvé cette année... et le pire est à craindre.
On passe outre l'innocence des poupons et on démarre au berceau : de zéro à quatre ans, il est temps d'apprendre la « masturbation enfantine », de laisser l'enfant exprimer « ses besoins, ses désirs et ses limites » - sexuels, entendons-nous bien - en « jouant au docteur ».
Inutile de protester, l'OMS a anticipé la réaction des parents réacs qui refuseraient que quiconque « joue au docteur » avec leur nourrisson : « Ce programme se confrontera à une résistance fondée sur des peurs et des préjugés. »
Prière de ravaler vos préjugés et de laisser faire les pros. Forte de ses « spécialistes », l'OMS propose en effet « une information objective, scientifiquement correcte », quand les parents ne sont que « sources informelles ». Les États relais veilleront ...
Jeudi, Najat Vallaud-Belkacem annonçait qu'elle envisageait de retirer une part fiscale aux familles dont un seul membre travaille. Difficile de ne pas y voir un moyen de séparer les enfants de ces « sources informelles », obstacles potentiels au bon endoctrinement... Mères de famille qui avez à cœur d'aider vos enfants à grandir : au travail, pendant que l'État s'occupe de vos enfants « scientifiquement ».
Reprenons. Ils ont quatre ans et, outre la masturbation, connaissent « les différentes sortes de relations familiales » et savent qu'ils peuvent « explorer les différentes identités sexuelles ».
Il est donc temps d'apprendre « l'égalité entre les sexes », les émotions liées à l'amour que sont « jalousie, colère, agressivité et déception », et enfin « l'amitié et l'amour envers les personnes de même sexe ».
Ayant fêté leurs six ans, bien conscients des « différentes normes en matière de sexualité », il est urgent de leur parler « éjaculation et menstruation » et « méthodes de contraception ». Oui, à six ans. Puis on enchaîne sur « les rôles socialement associés aux genres ».
Du coup, de neuf à douze, on explore le monde du Planning familial, des MST, des orientations sexuelles en insistant sur « l'influence des inégalités liées au genre » et du coup, la pression exercée par « le groupe, la culture, la religion, la loi ». Passé douze ans, il reste à parler d'avortement et de « grossesse dans les couples de même sexe ».
Les petits de quinze ans aborderont alors la PMA, la GPA, le don de sperme et la prostitution pour que l'éducation soit complète.
Alors, non seulement les rédacteurs souhaitent en faire « un cadre de référence » en Europe, mais en bons colonisateurs mondialistes rêvent de l'imposer « comme argumentaire pour un plaidoyer en faveur de l'introduction d'une éducation sexuelle holistique dans chaque pays ».
Il convient donc de rappeler l'histoire de David Reimer, l'un des premiers cobayes de ce genre d'éducation. Elevé comme une fille à la suite d'une circoncision ratée, il a subi toutes les étapes clés de ce rapport, avant d'apprendre la vérité et de « redevenir » un garçon.
À 38 ans, c'est le suicide qu'il a finalement « choisi ».

Titleur

Pour info, le document en français : https://www.sante-sexuelle.ch/wp-content/.../11/Standards-OMS_fr.pdf
Écœurant...

Commenter cet article

zelectron 23/01/2014 12:39


- Dès l'origine, à la révolution d'octobre 1917, la  famille bourgeoise fut désignée comme la source de tous les maux. Rien ne fut épargné pour la
salir, la vilipender ou l'anéantir, tous les moyens furent utilisés: viol, déportation, placement d'office des enfants en crêches ou mieux orphelinats d'Etat (au motif d'éviter que ces petits,
arrachés à leur mère, soient contaminés par un esprit réactionnaire) 


http://fr.wikipedia.org/wiki/NKVD

arunima 03/01/2014 16:20


je réagit avec retard a cet article qui me parait dangeureux,abominable,violant...mais je peus vous garantir qu il n est nul besoin d apprendre quoi que ce soit aux enfants.et je le sais car j ai
travaillé 19 ans aupres d enfants de 0 a 3 ans... un enfant de 0 a 3 ans sait trouvé lui meme comment découvrir sa sexualité...pas besoin en tant qu adulte de jouer avec lui pour l aider a la
découvrir.avec ce tas d immondices,on ne fait qu enlever a l enfant son autonomie et son droit sur SON CORP!!!!aucun adulte n est autorisé a intervenir sur le corp d un enfant!!!!!!et je rejoint
parfaitement ummite en signalant qu il y a une mafia de pervertis sexuels et pédophiles qui gouvernent a l OMS!ET AILLEURS.j ai toujours travaillé pour que les enfants en creche soient acceuillis
en tant qu individus au sein d une collectivité, pourqu ils ne  soient pas fondus dans la masse,pour qu ils puissent avoir le choix,et lá on vient tout foutre en l air! a non!!!!!!


 

ummite 17/12/2013 07:54


sur le site debout les belges , le député laurent louis parle d'une mafia pédophile au seins des pouvoirs euroépen



il est en cours de levée de son imunité parlementaire pour le faire taire , il faut écouter ce qu'il dit , ses preuves sont ici avec cette sexualité infantile par l'oms !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<