Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pondu par Laystary le 27 décembre 2011       vu sur "Madmoiselle"

 

 

Champagne, foie gras et cotillons enthousiasment et désinhibent chaque année les couples. Les démographes prévoient un pic de natalité 265 jours après la nuit du 31 décembre, c’est-à-dire le 23 septembre prochain.

Vous vous êtes déjà demandés à quel moment vos parents vous ont fabriqué ? Allez, faites le calcul. Si soustraire 9 mois à votre mois de naissance vous fait atterrir en été, alors vous pourrez vous dire que les rayons du soleil avaient probablement échaudé la libido de vos géniteurs. Si vous tombez sur un mois d’hiver, vous pourrez toujours parier sur leur désir de se réfugier sous la couette par temps de tempête de neige dehors.

Mais au-delà de ces hypothèses, il y en a une qui vient d’être statistiquement vérifiée : le Nouvel An est une nuit de fornication intense.

« Les démographes ont d’abord froncé les sourcils, refait leurs calculs, vérifié leurs courbes… Mais non, ce n’est pas une illusion : il y a bien un pic, a priori « inexpliqué », de naissances chaque 23 septembre. Ce jour-là, il y a même quasiment deux fois plus de bébés qui viennent au monde que les autres jours de l’année, comme si chacun se donnait le mot. », commente Le Parisien.

La St Sylvestre aide à procréer Image 14

Tu me chopes avant ou après la vaisselle ?

 

Alors, période de fête et alcool nous débrideraient-ils au point de procréer plus facilement et/ou oublier son moyen de contraception ? (sisi, on observe un pic dans les interruptions de grossesse volontaires au mois de janvier.)

Rendez-vous le 23 septembre prochain pour un pic de natalité (des bébés conçus 265 jours plus tôt, soit la durée moyenne d’une grossesse, ce qui ramène à la date du 1er janvier)

Qui de l’alcool, habituellement réputé néfaste pour la fertilité ? Pas la nuit du 31 décembre, alors.

« Si les excès du réveillon sont parfois payés cher dès le lendemain, festoyer n’a pas que des inconvénients : le Parisien souligne que les festins de fin d’année mettent l’organisme dans d’excellentes dispositions pour convevoir un bébé : les huîtres, le saumon, le pain de seigle, le canard, le chocolat sont autant de produits aux vertus dopantes pour la fertilité. », résume France Info.

Ajoutez à cela le fait que prendre plaisir à table libère des produits euphorisants pour le cerveau, et vous comprendrez pourquoi nombreux sont les couples qui se sentent « en bonne posture » ce soir-là pour unir leurs corps.

Le Parisien et Aujourd’hui en France de conclure sur un nouvel adage : « câlins de fin d’année, bébé à la rentrée ».

(Note de Fab : c’est bien beau tout ça, mais Emilie Laystary a oublié l’essentiel : ne faites pas d’enfants. Cordialement)

Tag(s) : #VIE QUOTIDIENNE

Partager cet article