Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

© afp.

 

Les policiers anti-émeutes ont chargé mercredi soir à Madrid pour disperser quelques centaines de manifestants rassemblés aux abords de la Chambre basse du Parlement, à la fin d'une manifestation qui a rassemblé des centaines de milliers de personnes contre l'austérité. A Lisbonne aussi, les esprits s'échauffaient.


 

© epa. © epa. © afp. © afp. © reuters. © afp.


 

Les policiers anti-émeutes ont chargé mercredi soir à Madrid pour disperser quelques centaines de manifestants rassemblés aux abords de la Chambre basse du Parlement, à la fin d'une manifestation qui a rassemblé des centaines de milliers de personnes contre l'austérité.

La police, déployée en masse dans tout le quartier, ripostait à des jets de projectiles, de pierres, de bouteilles et de pétards.

A Lisbonne aussi
La police portugaise a chargé mercredi soir des contestataires rassemblés devant le Parlement à l'issue d'une manifestation organisée dans le cadre d'une grève générale contre les mesures d'austérité du gouvernement.

Les forces de l'ordre ont repoussé les protestataires à coups de matraque après avoir été pendant une heure environ la cible de jets de pierres et de détritus.

"La mesure la plus adéquate"
La décision de charger les manifestants a été "la mesure la plus adéquate pour protéger l'intégrité physique des policiers qui étaient en première ligne et ont fait l'objet de provocations de la part des manifestants", a déclaré un porte-parole de la police de Lisbonne.

Après l'intervention, des manifestants, poursuivis par les policiers, ont mis le feu à des poubelles tandis que d'autres ont vandalisé la devanture d'une banque, au cours de scènes de violences très inhabituelles au Portugal où les manifestations se déroulent généralement dans le calme.

Les forces de l'ordre ont procédé à plusieurs interpellations.

Les protestataires s'étaient regroupés devant le Parlement à l'issue d'une manifestation, rassemblant dans la capitale plusieurs milliers de personnes.

Auparavant, quelques échauffourées avaient eu lieu devant le Parlement quand des manifestants avaient renversé des barrières de protection et lancé des pierres et des objets divers contre les policiers qui avaient répliqué par quelques coups de matraque.

Cinq manifestants blessés
Cinq manifestants, atteints par les jets d'objets d'autres contestataires, ont été légèrement blessés et l'un d'entre eux à dû être hospitalisé, a indiqué la police.

Des rassemblements ont également eu lieu dans une quarantaine de villes du pays, notamment à Porto, la grande ville du Nord, où environ 2.000 personnes ont manifesté.

Les manifestations ont constitué le point fort de la grève générale qui a particulièrement perturbé les transports et les services publics.

Convoquée par la CGTP, le principal syndicat portugais, cette grève générale, la deuxième depuis mars, s'est inscrite dans le cadre des mouvements de protestation observés dans d'autres pays d'Europe, chez le voisin espagnol en particulier.  source

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article