Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA MER A... BOIRE ! ... ou comment se foutre de notre gueule !

L’affaire Merah se révèle être une intrigue montée de toutes pièces. Une « théorie du choc » en perspective ? Sûrement ! Un false-flag ? Sans aucun doute ! A qui profite-t-elle ? Serait-ce le premier acte d’une pièce que l’on a fabriquée afin de justifier une attaque contre l’Iran ? Sans aucun doute !

Makhlouq
Décidément l’affaire Mer…ah commence à faire beaucoup de vagues et les éléments d’un false flag, avec la complicité de la presse, se précisent de plus en plus et de jour en jour !

En premier lieu, quelques petits éléments indigestes qui paraissent insignifiants… pour ouvrir l’appétit… ou provoquer l’aversion !

Tout d’abord… les fausses informations.

1- Ne nous disait-on pas que Mohamed Merah était un individu qui percevait le RSA ? Or, il n’était âgé que de… 23 ans. Quand on sait que le RSA n’est délivré qu’à partir de …25 ans… on commence à se poser des questions !

2- N’affirmait-on pas qu’il fût orphelin de père laissant les « experts de salon » construire des théories aussi pitoyables les unes que les autres ? Puis, soudain, comme Lazare, le père se lève de sa tombe et marche… estant au passage l’Etat français pour assassinat !

3- Ne racontait-on pas que l’homme possédait un véhicule chargé lourdement d’armes de guerre de tous calibres, garé près de chez lui! Pas de chance… la dite camionnette appartenait à un voisin… et il n’y avait pas plus d’armes que de Coran… continu ! Pas de quoi électriser !

4- Ne contait-on pas que le « tueur » était corpulent ? Manque de bol…encore une fois… il était maigre comme un clou !

5- Ne nous a-t-on pas rebattu les oreilles avec le teint blond, les yeux bleus du présumé et le tatouage sous l’œil gauche ? Ben, non ! Merah était brun sans marque visible sur le visage. Mais où est donc passé Martine… le témoin oculaire qui avait décrit jusqu’au regard froids du tueur ? Disparue sans laisser ni trace, ni adresse ? Curieux !!!

6- Le citoyen Ministre de l’Intérieur s’approchant à pas de Guéant ne nous avait-il pas gratifié de ces mots historiques: « le tueur a dit « Je suis un Moujahidine ! »», employant un terme au pluriel. Mais si Merah était musulman, comme il est dit, et s’il s’était entrainé dans des camps avec d’autres musulmans il aurait appris à dire, pour le moins : « Je suis un Moujahid ! ». L’erreur dans la révélation de Guéant, reprise par la presse, prouve que le mot a été mis dans la bouche de Merah par le sinistre de l’intérieur.

7- Ne s’était-on pas étalé sur le fait que l’assassin présumé avait tenté de faire déconnecter le tracker, la puce, de son scooter afin de ne pas être repéré. Ah bon ? Je croyais pourtant que le bicycle avait été volé ! Voyez-vous un gangster dévaliser une banque puis risquer d’échanger les billets volés dans une autre banque afin qu’on ne repère pas leurs numéros? En outre, le scooter de noir qu’il était pour la presse est devenu blanc pour un témoin de la tuerie tout autant pour le casque qui de blanc filmé par les caméras de l’école devient noir pour l’une des responsables du CRIF. Sans compter la plaque d’immatriculation différente sur le scooter pris comme pièce à conviction de celle du scooter volé.

Voilà les points du hors d’œuvre. Quant au plat de résistance, il est encore plus indigeste.

Voici.

{{Concernant l’assaut.}} Le « forcené », réfugié dans la salle de bains, aurait tiré sans cesse sur les agents du RAID puis traversé une pièce pratiquement investie par les policiers, éléments expérimentés, ne l’oublions pas. L’échange engendra plus de 300 coups… nous dit-on, sous-entendant que Mohamed Merah les aurait tirés… afin de montrer qu’il était violent et que le RAID ne pouvait que se défendre contre ce fou furieux. Néanmoins… quel temps aurait-il eu pour tirer… en forçant le barrage des policiers ? Il n’en aurait eu qu’en utilisant les projectiles d’un chargeur qu’il devait avoir mis en place et si c’est un Uzi ou une Kalachnikov…cela aurait fait 30 à 40 balles de 7,62mm. Aurait-il eu le temps d’engager dans son arme un deuxième chargeur, de faire mouvoir la culasse afin de glisser une balle au canon et continuer le tir ? Pourtant ce sont des manœuvres obligatoires avant de tirer. Non… cela est impossible. Et quand on sait qu’il aurait dû réaliser cette opération une dizaine de fois… on constate alors que les informations rapportées relève de la pitrerie la plus grotesque. A moins que… les agents du RAID ne soient extrêmement élégants et le lui permettent !

Cela signifie que plus de 250 cartouches auraient été tirées par la police. De quel côté serait alors la violence ? En outre, on nous dit que le « tueur » aurait reçu plus de 30 balles dans la poitrine et autant dans les jambes et les mains. Alors une question se pose : comment ce dernier aurait-il pu, d’abord traverser une pièce sous un feu terrible, ensuite marcher… les jambes truffées de balles puis escalader l’échelle et tirer, bras et mains troués par les projectiles ???

Comment expliquer qu’Israël était déjà au courant de l’heure de l’assaut ?

{{Concernant les victimes}}. On peut d’abord se poser la question suivante : pourquoi le tueur s’est-il dirigé uniquement vers certaines personnes et pas d’autres puisque tuant les Sandler… tout en ignorant les nombreux enfants qui pourtant étaient en face de lui ?

Il faut noter que les malheureuses victimes, assassinées, n’ont pas subi d’autopsies alors que dans pareil cas la loi oblige les autorités à y procéder (http://www.medileg.fr/IMG/pdf/Recommandation_Europeenne_No_99_3.pdf article 2a). Pourquoi a-t-on manifestement violé la procédure légale ? On nous dit que les autorités ont été conciliantes afin de respecter la Thora obligeant l’inhumation dans les 48h ? Ah bon ? Quand bien même cela serait… n’avait-on pas le temps de le faire ? Mais, mieux encore, Mohamed Merah nous dit-on était un musulman de tendance dure… la religion musulmane commande, elle, l’inhumation dans les 24h… alors pourquoi a-t-on pratiqué une autopsie sur lui ? Doit-on, alors qu’il y a crime, se plier à une religion… dans un Etat laïc, qui plus est ?

Il faut aussi comprendre que le lieu d’un crime est fermé au public… on appelle cela un périmètre d’investigation. Pourquoi alors l’a-t-on laissé envahir par les familles… effaçant donc les traces existantes ? Pourquoi ce périmètre de sécurité a-t-il été violé avec la bénédiction du Procureur et des officiers de police judiciaires, notamment le Maire… Monsieur Pierre Cohen !

Avouons que de tous les côtés l’affaire prend l’eau.
{{
Concernant les vraies raisons.}} Il en existe plusieurs.

1- L’affaire Mohamed Merah, apparaissant quelques semaines avant les élections (voir mon article… prémonitoire ?... http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article17814), ne profite à personne d’autre qu’à Sarkozy. Et exclusivement à lui. Un gain total. On ne me fera jamais croire que dans cette affaire Israël n’est pas mêlée par le truchement de ses hommes aux mains sales connus pour leur amour du false flag. Et Israël a tout intérêt à maintenir sur le trône de France, son valet indéfectible. En outre, l’affaire, prise par les relais que l’on connait (CRIF, LICRA etc. qui se comportent comme des associations sionistes israéliennes et non françaises), amplifiée sera mise au-devant de la scène en l’utilisant comme un acte antisémite mais aussi un acte commis par un « islamiste ». Cette pratique montrera la pathétique « détermination » de Sarkozy à assurer la sécurité d’un Etat… « terriblement » menacé par les ennemis de l’intérieur mais aussi à mettre à l’index l’Islam afin que dans l’inconscient collectif se crée la relation entre Terrorisme, Islam et Iran !

2- Le rabbin et les deux enfants assassinés, prétendument, par Merah s’appelle… Sandler. L’homme est un ultra-orthodoxe ashkénaze. Serait-il de ceux opposés à la création de l’Etat d’Israël qu’il considère comme un blasphème ? Mais encore… serait-il le fils de Joanne Sandler, personnalité représentant l’ONU… pour les Droits humains ? Quand on sait qu’Israël a fait l’objet de remontrances serrées concernant sa politique d’Apartheid par le dit organe…on peut encore se poser d’autres questions.

3- Quel rapport existe-t-il entre l’école juive Ozar Hatorah… dans laquelle s’est déroulée la monstrueuse scène et l’Etat hébreu quand on sait que ces écoles sont nées en… Iran ?

Voici donc un faisceau d’arguments montrant bien que l’affaire Merah n’est pas plus celle d’un islamisme menaçant la France que celle d’un antisémitisme débridé.

Elle constitue, sûrement, le premier acte d’une pièce qui risque de se terminer en Iran. Mais, dans une première lecture, vu les flops, on pourrait penser que les services secrets français en sont les instigateurs. Que nenni, en deuxième lecture, je suis plus poussé à croire que le Mossad est derrière ce coup faisant endosser la manœuvre aux Français. Cet organisme est un habitué des coups bas. J’en fais une paranoïa ? Peut-être ! Mais en lisant mes écrits on peut constater, très modestement, que beaucoup sont prémonitoires. Puis… l’avenir finira bien par nous révéler le fin mot de cette sale histoire. Si Sarkozy est réélu… alors il faudra encore attendre car l’homme s’appliquera à verrouiller toute l’affaire et à faire une plus grande démonstration de communautarisme.

L’avènement de Sarkozy impliquera les enfants de la France dans une guerre totale contre l’Iran car c’est bien Israël qui veut rayer l’Iran de la carte et non l’inverse.

Nous concernant, nous Français, n’en tirerons rien… que du sang et des larmes.

Israël en tirera tout !

Vae victis !    
Tag(s) : #Présidentielles 2012

Partager cet article