Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les dommages cérébraux qui caractérisent la maladie d’Alzheimer ont peut être comme origine une forme similaire a celle des maladies a Prion infectieux, telle que l’encéphalopathie spongiforme bovine(vache folle) et Creutzfelt-Jacob, d’après une recherché nouvellement publiée par le Centre de Science de Santé de l’Université du Texas à Houston (UTHealth).

"Notre découverte ouvre la possibilité que des cas sporadiques d’Alzheimer proviennent d’un processus infectieux, qui se produit quand d’autres maladies neurologiques telles que la vache folle et sa forme humaine, la maladie de Creutzfelt-Jacob" dit Claudio Soto, médecin et professeur de neurologie à l’Ecole de Médecine de Houston à l’Université du Texas, qui appartient à UTHealth. Le mécanisme sous jacent de la maladie d’Alzheimer est très semblable à celui des maladies à Prion. Il implique une protéine normale qui devient malformée et peut s’étendre en transformant des bonnes protéines en mauvaises protéines. Les mauvaises protéines s’accumulent dans le cerveau, formant des dépôts de plaques qui, croit on, tuent les cellules neuronales dans la maladie d’Alzheimer.

Les résultats montrant une contagion potentielle de la maladie d’Alzheimer d’après les modèles animaux, ont été publié sur la parution en ligne du 4 octobre 2011 de "Psychiatrie Moléculaire", qui fait parti du Groupe de Publication Nature. La recherche a été financée par le centre George P. et Cynthia W.Mitchell pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer et les maladies cérébrales associées à UTHealth.

La maladie d’Alzheimer est une forme progressive de démence affectant la mémoire, la réflexion et le comportement. Sur les 5,4 millions de cas de maladie d’Alzheimer aux Etats Unis, 90% sont sporadiques. Les plaques causées par des agrégats de protéines beta amyloïde malformées, avec des fibres tordues de protéines tau, sont les deux signes majeurs associés à la maladie. Alzheimer est la sixième cause majeure de mortalité aux US, d’après l’association Alzheimer.

Des chercheurs ont injecté du tissue cérébral d’un patient Alzheimer confirmé a des souris et compare les résultats a celles qui avaient reçu une injection de tissue témoin sans la maladie. Aucunes des souris injectées avec le tissue témoin n’ont montré de signes de maladie, alors que celles injectées avec les extraits de tissue cérébral Alzheimer ont développé des plaques et d’autres altérations cérébrales typiques de la maladie

"Nous avons pris un modèle normal de souris qui spontanément ne développe pas de dégâts cérébraux et avons injecté une petite quantité de tissu cérébral humain Alzheimer dans le cerveau des animaux, » a dit SOTO, qui est directeur du Centre Mitchell : « la souris a développé la maladie d’Alzheimer au bout d’un moment et s’est étendue à d’autres portions du cerveau. Nous travaillons actuellement pour savoir si la transmission de la maladie peut arriver dans la vraie vie , par des voies d’expositions plus naturelles.Contacts and sources:Deborah Mann LakeUniversity of Texas Health Science Center at Houston
SOURCE
http://beforeitsnews.com/story/1182/863/Alzheimers_Might_Be_Infectious_Like_Prion_Diseases.html
 par chantalouette " Bistro Bar Blog "

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article