Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

18h09

La guerre contre l'Iran est presque inévitable

 

A Washington, le discours va-t-en-guerre est de retour. Candidats républicains, commentateurs et une bonne partie de l'opinion publique penchent en faveur de frappes contre Téhéran. Le président Obama et les services de renseignements préfèrent, quant à eux, temporiser.

Les Etats-Unis sont confrontés aux conflits armés les plus longs de leur histoire, qui ont coûté la vie à plus de 6 300 militaires américains et en ont blessé 46 000 autres, en Irak et en Afghanistan (pour un coût cumulé estimé à 3 000 milliards de dollars). Ces deux guerres ont duré plus longtemps que prévu et leur résultat semble aussi décevant qu'incertain.

 

 

Dans ce cas, pourquoi décèle-t-on dans l'air comme une nouvelle odeur de poudre ? Depuis quelques semaines, les discours va-t-en-guerre à propos du programme nucléaire iranien frisent l'hystérie. Israël joue la carte de l'escalade en brandissant la menace d'une frappe, la rhétorique des politiciens américains se fait plus belliqueuse et, en réaction, l'Iran adopte une attitude de défi. Tel-Aviv et Téhéran s'accusent mutuellement de tentatives d'assassinat et, à en croire certains spécialistes, on court le risque de se retrouver entraîné dans une guerre qui impliquerait inévitablement les Etats-Unis.

On ne manquera pas d'y voir une situation comparable à celle qui a précédé la guerre en Irak, en 2003, et l'on peut se redemander si les journalistes n'exagèrent pas les progrès accomplis par l'Iran dans le domaine du nucléaire militaire. Toutefois, il y a une différence de taille : contrairement à 2003, où le gouvernement Bush avait présenté l'Irak comme une menace imminente, les responsables du gouvernement Obama et les membres du renseignement semblent tenir à modérer les ardeurs guerrières.

"Crise des missiles au ralenti"

 

Photo satellite du site d'enrichissement de l'uranium situé près de Qom

 

D'après le général Martin Dempsey, chef d'état-major des armées, les Etats-Unis auraient prévenu Israël qu'il serait "déstabilisant" de procéder à une frappe maintenant. Selon lui, l'Iran n'aurait pas encore décidé de fabriquer une arme atomique. Et les autorités américaines soupèseraient actuellement une offre iranienne de reprendre les pourparlers sur le nucléaire.

Mais des événements imprévus pourraient servir de catalyseur.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Scott Shane, publié par courrierinternational.com

 

Le saviez-vous ?

58% des Américains favorables à une intervention

En dépit d'une décennie de guerre, la plupart des Américains partagent apparemment la ferveur martiale de la classe politique. Ce mois-ci, un sondage du Pew Research Center a révélé que 58 % des personnes interrogées estimaient que les Etats-Unis devraient avoir recours, si besoin était, à la force militaire pour empêcher l'Iran de se doter d'armes nucléaires. Trente pour cent seulement seraient contre.

 

Auteur : Scott Shane

Source : www.courrierinternational.com via "Terre Sacrée"

Tag(s) : #3 ème guerre mondiale

Partager cet article