Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Serrez-vous la ceinture, il faut faire des économies.
Par contre, l'état français achète des drones aux américains: 12 drones en commande pour un total de 670 millions d'euros (soit 56 millions d'euros pour un drone).

 

 

Drone MQ-9 Reaper
© U.S. Air Force photo by Master Sgt. Robert W. Valenca - Wikimedia Commons

 

La France a acquis un premier système de deux drones de surveillance à moyenne altitude Reaper non armés, fabriqués par la société américaine General Atomics, a appris ce vendredi 23 août  l'AFP auprès du ministère de la Défense.

"La procédure d'acquisition du premier système de deux drones MQ-9 Reaper a été notifiée. Il est commandé", a indiqué ce vendredi 23 août à l'AFP un porte-parole du ministère de la Défense. Ce premier système - les deux vecteurs aériens "non armés" et leur dispositif de guidage au sol - sera livré "à compter de fin 2013", a-t-il précisé.

 

La France a acquis un premier système de deux drones de surveillance à moyenne altitude Reaper non armés, fabriqués par la société américaine General Atomics, a appris ce vendredi 23 août  l'AFP auprès du ministère de la Défense.

"La procédure d'acquisition du premier système de deux drones MQ-9 Reaper a été notifiée. Il est commandé", a indiqué ce vendredi 23 août à l'AFP un porte-parole du ministère de la Défense. Ce premier système - les deux vecteurs aériens "non armés" et leur dispositif de guidage au sol - sera livré "à compter de fin 2013", a-t-il précisé.

D'après le site du magazine spécialisé Air et Cosmos, un premier groupe de militaires français aurait déjà rejoint la base américaine d'Holloman au Nouveau-Mexique pour y être formé à l'emploi de ce nouvel équipement.

L'achat de deux Reaper en cours de production par la société américaine General Atomics avait été annoncé en mai dernier, mais plus de trois mois de discussions ont donc été nécessaires pour boucler cette opération.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait confirmé en juin que Paris voulait acheter au total douze Reaper aux Etats-Unis, acquisition évaluée par ses services à 670 millions d'euros. Il avait justifié sa décision d'acheter des drones américains par l'absence de matériel de ce type de fabrication française ou européenne et l'urgence de s'en procurer.

Source via FB partage d'informations indépendantes

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article