Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nicolas Danet   http://www.atlantico.fr/decryptage/anonymous-megaupload-hacking-sopa-pipa-hadopi-nicolas-danet-271418.html?page=0,1

 

Nicolas Danet est diplômé du Celsa et a rejoint l’agence Limite en 2009.

Il est spécialiste de l’analyse de réputation en ligne, de l’hacktivisme et des ONG.

 

Voir la bio en entier

 

 

Ce jeudi, le gouvernement américain, par l’intermédiaire du FBI, a ordonné la fermeture du site de partage de fichiers Megaupload. La réaction du groupe Anonymous ne s’est pas fait attendre. Plus de 5000 hackers ont œuvré de concert en s’attaquant à des sites qui soutenaient SOPA, le projet de loi américain contre le piratage sur Internet. Si l'on en croit Anonymous, cela ne serait qu'un début...

 

Atlantico : Le FBI a ordonné la fermeture du site de partage de fichiers Megaupload. En réaction, plus de 5000 hackers se sont attaqués à des sites qui soutenaient SOPA, le projet de loi américain contre le piratage sur Internet. Assistons-nous à une radicalisation du combat entre les hackers et les ayants droit ?

 

Nicolas Danet : La soirée de jeudi soir et celle de mercredi soir étaient vraiment fascinantes. En quelques jours, tout s’est accéléré. Il y a d’abord eu le blackout mis en avant par des sites comme Wikipédia contre les lois SOPA et PIPA. Dans la foulée, et je pense que c’est un effet de calendrier, le FBI a fait fermer Megaupload. Ce qui a enclenché une réaction spontanée de groupes comme Anonymous et de nombreux internautes.

 

Cela démontre qu’il y a un climat très délétère qui s’est installé. Ces forces sont depuis longtemps en opposition. Elles se sont clairement radicalisées ces derniers temps… Le contentieux ne date pas d’hier. Il existe un combat historique entre Anonymous et les ayants droits aux Etats-Unis (comme la Recording industry association of America). Les opérations « payback » contre ce type de site remontent déjà à 2008.

 

Cet évènement replante le débat du téléchargement sur Internet et des droits des auteurs sur le web. Les gens qui vont sur Megaupload payent un abonnement. On achète quelque chose pour pouvoir accéder au contenu. Tout le problème est dans le fait que ce système ne rémunère pas par la suite les ayant droits. Cela veut tout de même dire que les gens sont prêts à payer pour accéder au contenu. Il va falloir un jour mettre en place des systèmes qui permettront aux auteurs d’être rémunérés. C’est en essayant de chercher de nouveaux systèmes de rémunération des auteurs que l’on va trouver une solution. Pas en essayant de continuer dans ce monde des dinosaures.

 

 

 

Pourquoi une telle réaction contre la fermeture de Megaupload ? Que représente Megaupload pour les hackers activistes ?

 

Le site Megaupload est extrêmement important, pas seulement pour Anonymous, mais pour tout le monde. Cela représente 4% du trafic mondial sur Internet et 150 millions d’utilisateurs inscrits.

 

C'est assez amusant de voir ce que l’on a eu une grosse mobilisation contre SOPA mais sans commune mesure à la réaction contre la fermeture de Megaupload. Le site de streaming fait partie intégrante du quotidien des internautes.

 

Cela montre la volonté de plus en plus d’internautes. Comme en 1996, quand John Perry Barlow a publié la déclaration d’indépendance du cyberespace, il y a aujourd’hui des internautes qui disent qu’Internet n’appartient pas au FBI ni au gouvernement américain. L'idée est de dire « Vous n’avez rien à y faire ! »

 

Existe-t-il un profil de type de l’hacktivist d’Anonymous ?

 

Chez les « hacktivists » il n’y a pas que des hackers. Il y a bien sûr une partie des gens qui se revendiquent Anonymous qui ont des compétences informatiques. Ils seront capables de briser la sécurité des sites Internet. Mais il y a aussi plein de gens qui sont des « geeks », qui ont une affinité particulière avec le milieu de l’Internet et qui partagent l’idéologie Anonymous.

 

La singularité d’Anonymous est de pouvoir renter dans une plateforme à laquelle des gens vont pouvoir se connecter et se déconnecter très facilement car ils ne sont pas obligés, par définition, de s’enregistrer avec leur nom. Tout le monde est donc capable de participer à des actions Anonymous, sans engagement particulier.

 

A la lumière des quelques enquêtes qui ont été faites sur le sujet, on s’aperçoit qu’il y a des profils extrêmement variés. Il y a évidemment des jeunes qui ont logiquement beaucoup d’affinités avec ce milieu-là. Mais il y a aussi des gens dont l’informatique est un outil de travail. Des personnes d’une quarantaine d’années, pères de famille, qui s’ennuient au boulot et qui sont totalement en adéquation avec l’éthique du cyberespace prôné par Anonymous.

 

 

 

Megaupload se présente comme un simple intermédiaire entre « downloader » et « uploader ». Sachant que la grande majorité de leurs contenus sont des fichiers piratés, n’y a-t-il pas ici une forme d’hypocrisie ?

 

 

 

Je ne crois pas que cela soit hypocrite de leur part dans le sens où ils ont le soutien extrêmement fort de certains artistes américains. Ils avaient d’ailleurs produit une chanson, « Megaupload song », avec des artistes très « mainstream » aux États-Unis comme will.i.am, Kanye West ou P. Diddy.

Tous ces artistes considèrent que l’avenir se passera plutôt par des sites comme Megaupload que par des associations d’ayants droit.

 

Je crois tout de même qu’il faut différencier les hackers d’Anonymous de l’industrie qu’il y a derrière Megaupload. Megaupload est un business, ses dirigeants gagnent énormément d’argent. Il est certain que ce ne sont pas des philanthropes.

 

Ce que les hackers fustigent c’est la manière qu’a cette industrie de vouloir prendre le contrôle d’Internet. C’est un peu comme quand on va au Parc des Princes pour regarder jouer le PSG, les supporters scandent « Ici, c’est Paris ! » C’est la même chose pour les hackers et Internet. Il se passe trop de choses pour que les personnes qui viennent de « l’ancien monde » pour contrôler ou réguler puissent y prendre le pouvoir.

 

Quels autres sites sont dans le viseur du FBI ?

 

Sur le streaming, il y a Videobb et sur le téléchargement je pense notamment à Rapidshare. D’une part ils craignent qu’il y ait des décisions de justice à leur encontre mais d’autre part ils sont en train de récupérer le business que vient de lâcher Megaupload… Il ne faut pas oublier que c’est un marché comme les autres.

 

La vraie alternative au téléchargement direct c’est le peer-to-peer. Il est probable que cela se redéveloppe, d’une manière plus sécurisée, pour outrepasser les lois mises en place avec Hadopi.

 

 

 

Plus de 5000 hackers organisés dans un même but. Est-ce que l’on va assister à une popularisation du hacking dans les années à venir ?

 

Les attaques DDOS, même si elles ne sont pas à la portée de tout le monde, ne sont pas très compliquées à réaliser pour un hacker lambda. Cela ne requiert pas forcément des compétences extrêmement importantes en programmation informatique.

 

Les attaques DDOS sont l’équivalent de sit-in en ligne. Il ne s’agit pas de détruire des données, ni même de pénétrer à l’intérieur du site internet. L’idée est simplement de bloquer l’accès par sa présence massive. Cela ne peut tenir que s’il y assez de monde pour le faire.

 

Les attaques d’Anonymous ne s’arrêteront pas de sitôt, il devrait y avoir de nombreuses opérations dans le futur proche.

 

Le mode d'action plutôt "soft" d'Anonymous peut-il se radicaliser dans le futur ?

 

Le mode classique d’action d’Anonymous est celui que l’on connait, l’attaque DDOS.

 

Mais on peut très bien aussi imaginer de la divulgation de données qui auraient été récupérées sur des sites internet sensibles. Ils peuvent aussi supprimer la première page des sites internet et la remplacer par une bannière à eux.

 

Ils devraient bien évidemment continuer à s’attaquer à tous les sites des entreprises ou organisations qui soutiennent SOPA. Dans la cadre de la campagne présidentiel américaine, ils peuvent aussi s’attaquer à des sites de campagne des candidats.

 

 

 

Comment jugez-vous la réaction de Nicolas Sarkozy qui se félicite de l’action menée par le FBI ?

 

Je trouve très étonnant qu’il commente la mise en examen de personnes par la justice américaine. Les gens de Megaupload sont présumés innocents (comme le veut la justice américaine). Se réjouir de l’arrestation de ces gens-là alors que le jugement est encore loin d’être prononcé, c’est tout de même étrange.


Propos recueillis par Jean-Benoit Raynaud

Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article