Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cela empire en Europe, après la Grèce, l’Irlande, l’Espagne et le Portugal, voici le tour du Danemark et de Chypre. Attention quand même, l’article qui suit nous vient du Figaro, mais nous fais partager une vision plus qu’optimiste (voire complètement utopique) de la situation réelle, je cite: « Contrairement à l’Union européenne dans son ensemble et aux États-Unis, qui ont connu une croissance au premier trimestre », pour connaître la situation américaine, je vous renvoie vers le contenu du blog…

http://www.arcc4life.com/020314_1375_0051_lsls.jpg

L’économie danoise est de nouveau entrée en récession à la surprise des économistes avec un recul du Produit intérieur brut (PIB) au cours des deux derniers trimestres, selon les statistiques officielles publiées mardi.

Au premier trimestre, le PIB a reculé de 0,5% par rapport au trimestre précédent durant lequel cet indicateur s’était déjà rétracté de 0,2%, selon des chiffres corrigés des variations saisonnières et de l’évolution des prix, a indiqué l’Institut national danois de la statistique, dans un communiqué.

Une récession est définie par deux trimestres consécutifs de contraction du PIB.
Ce recul de l’économie danoise est due à une baisse de la consommation des ménages et des investissements, selon l’institut.

Il constitue une surprise: les économistes sondés par l’agence Dow Jones tablaient sur une hausse du PIB de 0,5% au premier trimestre. Le chiffre du quatrième trimestre 2010 a été révisé par l’institut à -0,2% contre -0,4% précédemment.

Contrairement à l’Union européenne dans son ensemble et aux Etats-Unis, qui ont connu une croissance au premier trimestre, l’économie danoise s’est rétractée en raison d’une baisse de la demande intérieure et de la consommation des ménages (-0,8%) et d’un recul des investissements bruts (-8,3%).

Source: lefigaro.fr

Et nous avons également l’entrée de la Chypre dans la liste des grands perdants au jeu de l’économie bancaire!

L’agence de notation Fitch a abaissé la note de Chypre de trois crans, de AA- à A-. Une décision assortie d’une perspective négative.

Fitch estime que « la sévérité de la crise dans la Grèce voisine et le risque que cela pose sur le système bancaire chypriote et, incidemment, sur les finances publiques » motive cette dégradation de la note.

Chypre, rappelle l’agence, est une petite économie et les avoirs sous gestions du secteur bancaire représente 9 fois son PIB.

Source: lefigaro.fr vu sur "les moutons enragés"

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article