Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Apres grand trouble humain, plus grand s’appreste
Le grand moteur des siecles renouvele.
Pluye sang, laict, famine, fer & peste,
Au ciel veu, feu courant long estincele.

Nostradamus, Centurie II.46

 

 

Un astrophysicien avertit que certaines cométes pourraient engendrer un armageddon électronique

Un astrophysicien avertit que certaines cométes pourraient engendrer un armageddon électronique

 

La comète ison commencera à être visible dès le mois d'août

La comète ison commencera à être visible dès le mois d'août

 

 

 

La comète ISON est-elle seule ?

La comète ISON présente des risques. Cette comète est-elle seule ? Des images CCD révèlent qu’au moins deux autres corps accompagnent la comète. Et plusieurs autres suivent derrière.

Ils vous disent que ce sont des points chauds (pixels chauds) ou que la comète se fracture, mais si ISON se fracturait, les matières seraient projetées loin de la comète. On dirait plutôt que ces corps la suivent ou orbitent autour.

 

Comme on l’a vu avec la comète Shoemaker-Levy 9, voici un exemple d’une comète se fracturant :

Exemple de Shoemaker-Levy 9

 

Le Déluge de Noé, l’Atlantide, Sodome et Gomorrhe, l’Exode, Jérusalem, les Âges Sombres, le Graal, la Peste noire, le procès des sorcières de Salem, le grand incendie de Chicago,… il y a-t-il un lien ?

Ces événements se sont déroulés à une époque où la Terre était impactée par des essaims de comètes et d’astéroïdes. Tout comme on le voit aujourd’hui… avec les météorites à Tcheliabinsk, sur la Côte Est, en Californie, etc.

 

Tcheliabinsk

 

La NASA : Si un gros astéroîde se dirige vers la Terre, priez !


Est-ce qu’un nouvel essaim arrive ?

Les Carolina Bays sont-elles les cicatrices du passé de la terre ?

Carolina Bays

 

Nous pensons que c’est pour cela que la NASA cherchait plus de financement.

Mais ils se sont préparés…

l’êtes-vous ?


Le livre Lost Star of Myth and Time, de Walter Cruttenden

 

Un objet de la ceinture de Kuiper perturbe les comètes et astéroïdes

Nous vous avons dit dans une précédente vidéo, la Terre est confrontée à un bombardement cyclique de comètes et d’astéroïdes qui reviennent tous les quelques milliers d’années, et les pouvoirs en place se préparent au groupe de comètes ISON.

Ils s’attendent à cela, nous avons pour preuve l’augmentation des boules de feu traversant le ciel.

C’est la raison pour laquelle les D.U.M.B.S. ont été construits (Bases Militaires Souterraines Profondes).

Nous pensons que ce KBO (objet de la ceinture de Kuiper) dans la constellation du Verseau est cyclique, nous pensons aussi, que quand il passe au-delà de Neptune, restant en dessous de l’écliptique, qu’il a pour principale fonction d’envoyer un bombardement de comètes et d’astéroïdes dans le système solaire intérieur.

 

Il suffit de regarder la Lune, les cratères en sont la preuve accablante et ne peuvent pas être niés.

(Source : AMSmeteors)

 

NEOs (Near-Earth Object, Objets géocroiseurs)
463 événements en 2005,
517 événements en 2006,
590 événements en 2007,
728 événements en 2008,
695 événements en 2009,
951 événements en 2010,
1631 événements en 2011,
2127 événements en 2012,


792 événements en 2013 jusqu’à présent (avril),

 

Le livre de Victor Clube, version traduite.

 

Quelques mois seulement avant que la planète ne soit frôlée par deux « Objet géocroiseurs », le président Obama a proposé un nouveau budget car la NASA cherche plus d’argent pour suivre les astéroïdes tueurs : payez ou PRIEZ.

Nos ancêtres savaient quelque chose que nous avons oubliés depuis longtemps, leurs secrets sont profondément enfouis dans le patrimoine archéologique et les mythes transmis depuis des générations.

L’astrophysicien Victor Clube, a tenté d’alerter l’European Office of Aerospace Research & Development (EOARD), dans une lettre (voir le pdf, et deux commentaires).

Les preuves historiques de destructions massives, de pestes d’origine cométaire, et de cover-ups à répétition jonchent notre passé, de même que les indices montrant que le même sort nous attend.

 

Un évènement cyclique

Depuis un certain temps nous parlons d’un objet dans la ceinture de Kuiper. Nous pensons maintenant que ce visiteur est responsable du bombardement cométaire cyclique. La Terre et sa Lune portent les cicatrices de ce cycle.

C’est un fait largement accepté que de très gros objets sont sur des orbites croisant la Terre en ce moment même.

C’est la seule explication aux effondrements culturels généralisés et simultanés à divers moments de notre histoire… Et c’est pourquoi des abris souterrains sont construits (voir par exemple ici et ici).

Pourquoi donc la NASA cherche des financements supplémentaires pour surveiller les bolides et les comètes en ce moment ?

Parce que la Terre entre dans une autre époque dangereuse dans laquelle l’orbite changeante de la planète nous fait entrer dans une trajectoire de collision potentielle avec les parties les plus denses de nuages contenant de très gros débris.

 

La NASA a surnommé 2013 : « l’année des comètes »…
Et l’on doit s’attendre à des débris de la comète ISON.

Des nuages de débris…

 

Si l’on passe en revue avec attention ces derniers milliers d’années à la recherche de l’orbite des comètes, astéroïdes, et météores, nous trouvons que de nombreuses pluies de météores sont liées les unes aux autres, comme les Taurides, Perséides, Piscides, et Orionides.

De très gros objets cosmiques sont liés : les comètes Encke et Rudnicki, les astéroïdes Oljato, Hephaïstos.

Ils sont tous la progéniture de la même comète massive qui entra dans notre système solaire. Si l’on tient compte de tous les débris retrouvés éparpillés dans notre système solaire, l’objet original devait être énorme et devait venir de la constellation du Verseau.

 

 

Des changements subtils dans les orbites de la Terre montrent que la Terre traverse la partie la plus dense des nuages de résidus de la comète géante tous les 2 000 à 4 000 ans.

On peut distinguer ce pattern en observant l’historique du climat et des carottes glaciaires.

Par exemple, l’iridium, l’hélium-3, les nitrates, l’ammoniaque et d’autres mesures-clés semblent osciller en phase, avec des pics notables il y a 18 000, 16 000, 13 000, 9 000, 5 000 et 2 000 ans.

 

The Cycle of Cosmic Catastrophes, Firestone, West, Warwick-Smith

 

Ce pattern de pics qui apparaissent tous les 2 000 à 4 000 ans pourrait bien être la « carte de visite » de la méga-comète revenante…

La Terre fut bombardée il y a 13 000 ans par les fragments d’une comète géante qui se fragmenta dans les cieux sous les yeux horrifiés de l’humanité.

Les impacts multiples sur la planète en rotation produisirent des raz-de-marée, des incendies, des explosions de l’ampleur d’explosions nucléaires…

Ils produisirent aussi l’extinction massive de nombreuses espèces préhistoriques comme le mammouth et le tigre à dents de sabre – et la majeure partie de l’humanité – , et laissèrent le monde dans les ténèbres pendant des mois.

 

Donc à quoi ressemble l’année des comètes ? Quelque chose comme ça ?

Tir au pigeon cosmique !

 

La Nasa nous montre cette vidéo sur la trajectoire de la comète ISON.

Mais si la NASA se trompe, que se passe-t-il ?

Un impact de la comète ISON générerait une explosion de 300 gigatonnes et créerait un raz de marée de 100 mètres.

Une telle frappe pourrait annihiler la majeure partie de l’humanité par la famine et le changement climatique. Le climat pourrait être modifié pour un millénaire et la biosphère pourrait devenir temporairement acide.

Nous avons mentionné que les éruption de classe X sont dus à la comète ISON uniquement. Plus tôt cette année, il y a eu une éruption solaire évaluée à X1.7, puis une deuxième éruption de classe X2.8, et une troisième éruption de classe X 3.2.

Les collisions entre comètes et planètes ou lunes étaient courantes dans le jeune Système Solaire. Les nombreux cratères sur la Lune ont pu être causés par des comètes.

 

Shoemaker-Levy 9

 

Une collision récente d’une comète avec Jupiter arriva en juillet 1994 lorsque la comète Shoemaker-Levy 9 s’est fragmentée et est entrée en collision avec la géante gazeuse.

De nombreuses comètes et astéroïdes sont aussi entrés en collision avec la Terre à ses débuts.

De nombreux scientifiques croient que le bombardement cométaire de la jeune Terre (il y a 4 milliards d’années) apporta les vastes quantités d’eau qui occupent maintenant nos océans, ou du moins une bonne partie.

Nous savons maintenant que les comètes de glace sont à l’origine des océans car la signature chimique de l’eau des océans est la même que celle des comètes de la ceinture d’astéroïdes principale.

 

Echantillon

 

On en trouve des preuves corroborantes fortes dans des échantillons de 2,200 av. J.-C., de trois régions du Moyen-Orient. Ils contenaient tous de la calcite qu’on ne retrouve que dans les météorites et comètes.

La Terre est bombardée par une pluie particulièrement dense de météorites et de comètes durant quelques siècles tous les 2,500 ans. Les deux dernières attaques-éclairs ont dû se produire vers 2200-2000 av. J.-C. et 400-600 ap. J.-C.

Le début de l’âge du Bronze Moyen, ainsi que Sodome et Gomorrhe, ont dû être détruits pas des débris de comète. De surprenantes nouvelles études archéologiques et astronomiques suggèrent qu’un bombardement de l’espace a pu être à l’origine des Âges Sombres.

 

Les comètes de Kreutz

En file indienne

 

On voit de plus en plus le terme « comètes de Kreutz ». Les comètes de Kreutz sont un groupe de comètes, une famille de comètes innombrables partageant la même orbite, ce qui fait qu’elles sont comme en file indienne comme les voitures sur l’autoroute.

Il y a une multitude de comètes autour d’un grand cercle dans le ciel, ce qui suggère que quelque chose les perturbe dans ce grand cercle.

Nous pensons que la date du calendrier Maya a été mal calculée, pour une raison qui nous est inconnue, pour qu’elle corresponde à la date du 21 décembre 2012. Peut-être pour détourner le public ?


La date correcte est le 16 décembre 2013.

Carolina Bays et la Lune

 

Les pics d’ammonium et de nitrates dans les carottes de glace sont les signatures des impacts de comètes avec la Terre, ils se produisent pendant ou après la fin des baktun du calendrier Maya.

Cela suggère que les anciens Maya connaissaient un cycle lié à des impacts répétés de comètes sur Terre et qu’ils ont fabriqué le calendrier pour suivre ces cycles.

 

Les images de la comète ISON par le télescope spatial Hubble

La comète ISON

 

Les images ont l’air bien mais en regardant de plus près on est surpris de voir qu’ils enlèvent les débris qui suivent très probablement la comète.

Nous pensons que ces débris viennent de la comète elle-même, ce qui fait qu’il y a des chances que la comète puisse se fracturer en passant près de l’orbite de Mars.

Une fois qu’ISON redeviendra visible pour le monde des astronomes amateurs, les images seront précieuses et on y verra peut-être les débris – s’ils existent.

 

La comète ISON photographiée par le téléscope Hubble. NASA

 

Un KBO, une potentielle étoile qui serait le compagnon de notre soleil

D’autres signes appuient l’hypothèse de cet objet. Les données de la magnétosphère confirment fortement que nous avons un second vent solaire venant de la constellation du Verseau.

 

Le KBO que nous avons suivi a maintenant atteint l’écliptique.


Nous sommes sûrs que c’est l’objet responsable de l’envoi des comètes dans le système solaire interne depuis le nuage d’Oort.

Pendant combien de temps encore la Terre pourra jouer à la « balle aux prisonniers » ?


 


http://newsoftomorrow.org/science/cometes/du-feu-dans-le-ciel-la-comete-ison-fait-partie-dun-bombardement-cyclique

Tag(s) : #CIEL et ESPACE

Partager cet article