Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le président Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao lors de la réunion du Congrès du peuple en mars 2011.

Le président Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao lors de la réunion du Congrès du peuple en mars 2011.
AFP / LIU Jin



Par RFI

C’est la réunion la plus importante de l’année pour le Parti communiste chinois. Cinq cents dirigeants clé se réunissent ce samedi 15 octobre 2011 à Pékin, pour une session de quatre jours. Les débats se dérouleront à huis clos dans un hôtel de la capitale chinoise. Il y sera question du contrôle des médias mais aussi de transition politique, à un an du XVIIIème congrès du parti qui renouvellera l’équipe dirigeante en Chine.

avec notre correspondante à Shanghai, Delphine Sureau

Pendant les quatre prochains jours rien ne filtrera, si ce n’est un communiqué final, généralement peu explicite, diffusé par les médias chinois. Pourtant, derrières les murs d’un hôtel luxueux de Pékin, les membres du Comité central du parti vont entrer en compétition. C’est à celui qui brillera le plus, sera le plus photographié, ou le plus écouté.

Car, fin 2012, la Chine changera de dirigeants sonnant le départ du président Hu Jintao et de son premier ministre Wen Jiabao. Des postes pour lesquels Xi Jinping, le vice-président, et Li Keqiang, vice-Premier ministre, ont déjà été mis sur orbite.
Mais au sein du Politburo, les neuf hommes les plus puissants de Chine – les chaises restantes ne sont pas encore toutes officiellement attribuées.

Quant aux débats, ils porteront – entre autres - sur le contrôle des médias. Les analystes s’attendent à une remise au pas notamment de l’internet, plus difficile à censurer. La Chine possède un demi-milliard d'internautes, et la plupart des scandales liés au pouvoir sont révélés et relayés par des réseaux sociaux toujours plus actifs

 

Source: rfi.fr

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article