Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

© belga.

Les autorités chinoises travaillent à affiner leur censure de l'internet à l'approche du 24e anniversaire de l'écrasement de Tiananmen, afin de donner l'impression aux internautes que ce sujet peut enfin être librement débattu, a affirmé une ONG spécialisée.

 

USA renforcent la surveillance internet

 


Vers une loi encadrant la liberté d’expression sur Internet ?


Les experts de GreatFire.org, une organisation qui se consacre à l'étude de la censure sur la Toile chinoise, ont annoncé avoir constaté vendredi un changement surprise, avec une levée apparente du blocage de mots liés à la sanglante répression du mouvement démocratique, le 4 juin 1989.

Par exemple, une requête comportant les mots clés "événements du 4 juin" peut désormais déboucher sur des résultats, même si en fait ces réponses sont soigneusement choisies en évitant toute référence à l'écrasement du mouvement lancé par les étudiants. L'internaute peut ainsi être conduit à croire qu'un forum de discussion est ouvert sur le sujet, même si les 50 pages de débats faussement référencées n'existent en fait pas.

Une autre requête avec les mots clés "événements de Tiananmen" donne elle des informations sur des faits remontant à 1976 et non 1989. Traditionnellement les requêtes avec des mots clés sur les événements très sensibles de Tiananmen déclenchent automatiquement le message suivant: "Conformément aux lois, règlements et politiques en vigueur, les résultats de votre recherche ne peuvent s'afficher".

GreatFire.org a noté que ces nouveaux changements n'étaient pas appliqués de façon constante depuis vendredi matin, et en a conclu que les autorités effectuaient des essais afin de perfectionner leur système de contrôle.

source

Tag(s) : #INTERNET - COMMUNICATION

Partager cet article