Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers une Europe "FASCISTE"


75186c3c.jpgUn document confidentiel émis par le Président du Conseil Européen, Herman Van Rompuy, à l’adresse des dirigeants européens, propose que la Commission Européenne s’arroge des pouvoirs exceptionnels pour obliger à la mise en place de mesures dans les pays en détresse pour garantir la stabilité de la zone euro, par exemple pour leur imposer des mesures d’austérité. Les pays en question pourraient encourir des sanctions politiques, comme la privation de leur droit de vote dans l’UE. Selon ce texte, donc, les fonctions gouvernementales des pays comme la Grèce, l’Irlande ou le Portugal, pourraient être partiellement confisquées par l’UE, en quelque sorte.

Sur son compte Twitter, Bruno Waterfield du Télépgraph rapporte que l’UE pourrait éviter tout vote parlementaire ou changement de traité, grâce à une clause « passerelle » obscure du Traité de Lisbonne, Art 126 (14) via Protocole 12. « Cette décision ne nécessite pas de ratification au niveau national. Cette procédure pourrait de ce fait conduire à des changements rapides et significatifs », affirme la note confidentielle de Van Rompuy.

En Grèce et en Italie, les Premiers ministres démissionnaires qui avaient été élus démocratiquement ont déjà été remplacés par des technocrates nommés.

« Pourquoi s’embarrasser avec la seule véritable relique barbare – la démocratie – quand le bon vieux fascisme peut suffire », commente le blog financier Zero Hedge.

" Et c’est comme cela qu’une bande d’Eurocrates corrompus, incompétents et kleptocratiques usurpent tous les pouvoirs dans un régime maintenant entièrement contrôlé par Goldman Sachs ». (Monti, Papadémos et Draghi ont tous les trois collaboré chez Goldman Sachs)

 

source: reveillezvousbonsang.be vu sur "Wikistrike"

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article