Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

- La tempête tropicale Gordon prend la direction de l'Europe en se renforçant à travers l'Atlantique. Crédits photo: NASA / MODIS

 

Après un passage sur l'archipel des Açores dimanche soir, l'ouragan Gordon pourrait atteindre les côtes européennes en fin de semaine, apportant avec lui de violentes rafales de vent et une forte houle.

 

Pour l'instant, ce ne qu'est qu'un scénario possible. La tempête tropicale Gordon qui s'est formée la semaine dernière au milieu de l'océan Atlantique tropical, entre l'Afrique et les Antilles, pourrait atteindre les côtes françaises en fin de semaine et générer des vents violents (110 km/h) ainsi qu'une importante houle.

Après avoir atteint le stade d'ouragan de catégorie un sur cinq (avec des rafales à 150 km/h), Gordon se dirige actuellement vers l'archipel des Açores, ces îles portugaises habituellement connues pour leur célèbre anticyclone générateur de temps calme. «Si vous naviguez dans les parages entre dimanche et lundi, hoisissez un abri et amarrez-vous solidement, met en garde Régis Crépet, météorologue pour Météo Consult-La Chaîne Météo, la houle pourra dépasser les six mètres du coté de Ponta Delgada, sur l'île de São Miguel».

Après un passage sur les Açores, la trajectoire de Gordon reste encore incertaine à l'heure actuelle. Les modèles météo utilisés par le bureau d'études Météo Consult hésitent encore entre plusieurs scénarios: l'hypothèse la plus probable laisse penser que l'ouragan se dirigerait ensuite vers les côtes portugaises, avec un impact mercredi prochain au Nord de Porto, ou même sur la Corogne.

D'autres scénarios météo envisagent la remontée de Gordon directement vers le Golfe de Gascogne, puis vers le large de la Bretagne et les îles britanniques en fin de semaine prochaine. Dans les deux cas, Gordon redescendrait au stade de «tempête extra tropicale», c'est-à-dire avec une puissance largement diminuée. Celle-ci pourrait tout de même occasionner une mer déchaînée ainsi qu'un fort coup de vent (jusqu'à 110 km/h) sur le littoral.

Un phénomène peu fréquent, mais régulier sur nos côtes

Même si cela est peu fréquent, la remontée d'anciens cyclones tropicaux vers les côtes européennes n'est pas un phénomène rare. Le 11 octobre 2005, l'ouragan Rita, de catégorie un, était arrivé à 400 km au large des côtes portugaises avant de s'affaiblir rapidement au contact des eaux plus froides, sans toucher les côtes.

En France, l'année 1984 avait été marquée par l'arrivée de deux ex-ouragans sur nos côtes: Hortense, qui avait provoqué des rafales de vent à 140 km/h dans les Landes le 4 octobre, puis le 16 novembre de la même année, Chloé, qui avait généré des rafales à 140 km/h sur le bassin d'Arcachon.

Plus dévastatrice, la tempête tropicale du 16 octobre 1987 avait atteint la Bretagne et la Normandie avec des rafales à plus de 200 km/h. Ce phénomène extrême, qui avait dévasté le port de Cherbourg, était survenu après un été assez similaire à celui que nous connaissons, pendant lequel la canicule était arrivée en deuxième quinzaine du mois d'août, alors que le mois de juillet était resté maussade. Quel que soit le scénario météo retenu pour la semaine prochaine, l'ouragan Gordon ne s'apparentera en rien à la catastrophe de 1987.

SERVICE:

Toutes les prévisions météo du littoral et en mer par téléphone au 3201*.

source

 

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article