Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ANKARA

missile-otan.jpgUn responsable turc confirme que le système radar de l'OTAN destiné à intercepter des missiles à partir d’«États voyous» sera opérationnel à Malatya dans une semaine.

Un haut fonctionnaire turc a déclaré le 23 décembre que la base militaire de missiles balistiques de Malatya passe en système d’alerte et que par conséquent elle sera activée dès la semaine prochaine, possiblement donc dès demain, lundi. Il a précisé que le dispositif défensif ne s’adresse à aucun pays en particulier ni même l’Iran. « Le système d’alerte précoce du radar sera opérationnel la semaine proche, avant la fin de cette année » déclare l’officiel.

L'appareil dans la province orientale de Malatya va commencer à fonctionner suite à l’approbation de l’accord bilatéral entre la Turquie et les Etats-Unis, dans l’attente des modalités de déploiement.

Un comité de l'OTAN doit se réunir la semaine prochaine pour finaliser le processus et appuyer sur le bouton activant le radar, a déclaré le responsable, qui n'a pas souhaité être nommé, puisqu’il n'était pas autorisé à parler aux médias.

L'accord signé entre Ankara et Washington appelle s’inscrit dans le cadre du projet de défense antimissile de l’OTAN.

Le Pentagone avait déjà évoqué son activation avant 2012, ce qui est confirmé par ce fonctionnaire turc.

Les Etats-Unis envoient par ailleurs des navires de guerre transportant des missiles antibalistiques et bouclier intercepteurs qui viendront dans les jours qui viennent prendre position en Méditerranée orientale.

Le mouvement intervient alors que de fortes critiques de l'Iran, hostile au déploiement du système de radar, ce dernier en cas d'une attaque sur son territoire par Israël ou les Etats-Unis a prévenu d’une réplique.

Le gouvernement turc a toutefois réagi avec l'assurance que le système radar n’est que défensif et ne cible aucun pays spécifique. Le déploiement du système de radar a été adopté après des négociations tendues au sommet de l'OTAN de Lisbonne l'année dernière et qui avait pointé du doigt le régime iranien comme la plus grande menace potentielle pour l'alliance en raison de son programme nucléaire.

Selon l'accord signé entre les deux alliés, environ 50 soldats américains seront déployés dans les installations, accompagnés par un certain nombre de troupes turques. Bien que l'accord expire dans deux ans, les parties peuvent proroger le mandat.

En outre, un des principaux commandants turcs doit être posté au siège de l'OTAN en Allemagne, où les renseignements du système radar seront traités.

 

La semaine prochaine et pour une dizaine de jours, l'Iran a déclaré des manoeuvres militaires d'envergure entre le golfe d'Aden et le détroit d'Ormuz.

 

 

Source: Daily News

Tag(s) : #3 ème guerre mondiale

Partager cet article