Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

INFO PANAMZA. Destinée aux consommateurs d'origine maghrébine, une nouvelle offre de téléphonie mobile est pilotée par le groupe SFR, propriété du milliardaire et "sioniste" autoproclamé Patrick Drahi.

 

 

"Je peux gassar (discuter) sans compter!" : tels sont les mots affichés sous le visage souriant d'une femme voilée dont l'image n'a pas pu échapper au regard des usagers du métro parisien. Le but: promouvoir l'offre -culturellement ciblée autour du Ramadan- de Buzz Mobile, nouvel opérateur téléphonique.


Capture d’écran 2014-06-28 à 17.08.44


Le site musulman al-Kanz s'est réjoui de cette "campagne audacieuse" tandis que l'hebdomadaire ultra-laïc (à géométrie variableMarianne s'en lamente aujourd'hui et déplore -à l'instar de Pascal Riché, directeur de Rue89- cette "promotion d'un signe de soumission et d'oppression". 

Fâcheuse omission, peu journalistique: dans sa complainte, Guy Konopnicki, rédacteur du papier de Marianne, n'évoque jamais le groupe-mère auquel Buzz Mobile est affilié

Il s'agit de SFR. 

 

Voici ce que rapportait Panamza -le 16 mars- au sujet de son futur propriétaire.


 

UN MILITANT « SIONISTE » AYANT RENONCÉ À ÊTRE FRANÇAIS, BIENTÔT À LA TÊTE DU 2ÈME OPÉRATEUR DES TÉLÉCOMS EN FRANCE.


« David a gagné contre tous les Goliaths »: c'est en ces termes que Numericable s'est félicité, vendredi 14 mars, du feu vert de Vivendi pour lui céder SFR {http://panamza.com/zm}. 


Patron-fondateur du groupe Altice-Numericable, Patrick Drahi est un milliardaire israélien et résident fiscal en Suisse qui a renoncé -en 2013- à la nationalité française {http://panamza.com/zy}. Cet élément d'information, dévoilé le 14 mars par le magazine Challenges, n'a pas été rapporté par France 2 {http://panamza.com/zo} et BFM TV {http://panamza.com/zp}. 

En 2009, Patrick Drahi, originaire du Maroc, affirmait vouloir investir en Israël en raison de ses convictions « sionistes » {http://panamza.com/zq} et déclarait, deux ans plus tard, son intention de s'installer « immédiatement » dans le pays {http://panamza.com/zr}. 

Le 5 février 2014, il accordait -fait rare- une interview à la chaîne américaine Bloomberg TV au cours de laquelle, à propos de sa vie privée, il soulignait se déplacer sans chauffeur et rouler en bicyclette à Tel Aviv {http://panamza.com/zv}.

Le 14 mars, l'homme qui détient Numericable avec le groupe Carlyle (bastion du complexe militaro-industriel US) participait à la soirée parisienne de présentation de sa chaine d'info internationale i24news (destinée à « améliorer l'image d'Israël ») en compagnie, entre autres, de Claude Goasguen, NKM, Hassen Chalghoumi, Frank Melloul, Sylvain Attal, Nagui, Michel Drucker, Karl Zéro, Ariel Wizman, Yves Thréard et Marek Halter {http://panamza.com/zs}. A propos de la raison d'être de sa chaîne, Patrick Drahi affirme qu'il « voulait montrer le vrai visage d'Israël » {http://panamza.com/zz}.

L'élu socialiste Julien Dray, également convié, a défendu aujourd'hui (16 mars), sur l'antenne de RCJ, la réputation de Patrick Drahi à la suite des soupçons formulés par le ministre Arnaud Montebourg au sujet de son patriotisme économique {http://panamza.com/zu}.

Un nouvel élément d'information peut désormais être ajouté à propos de Patrick Drahi, un homme "passionné" par sa nouvelle vie à Tel Aviv selon Les Échos : doté d'un capital personnel de plus de 10 milliards de dollars (8,4 milliards d'euros), il vient d'accéder à la première place des citoyens les plus fortunés d'Israël.


pdrahi

 

Rappelons également que Patrick Drahi bénéficie -aux yeux de la corporation médiatique hexagonale- de l'image d'un "sauveur" de la presse: avec 14 millions d'euros sur la table, il est en mesure d'acquérir 50% du journal Libération.

Nul doute que cette incarnation d'un puissant mécène au secours d'une presse moribonde risque de compliquer davantage un travail journalistique critique à son endroit de la part des médias traditionnels. Ajoutez-y ses accointances avec un régime -colonial et ségrégationniste- qui s'avère choyé par le trio Hollande-Valls-Filippetti : Patrick Drahi va rapidement devenir intouchable.

HICHAM HAMZA  

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article