Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

    Image Detail

Mr Arfeuille, notre surveillant des taux, nous dit que "le gros problème, c'est la situation de l'Italie.

Ainsi, jeudi 5 janvier la bourse de Milan a lâché 3,65%, et la banque UniCredit a dévissé encore de 17 %. Vendredi 6 janvier, la bourse perd 0,82 %.". L'AFP note au passage qu'Unicredit "en tête des baisses pour le troisième jour consécutif (-11,12%). Banco Popolare Milano a perdu 4,39%, et Intesa Sanpaolo a baissé de 4,37%".
Mr Arfeuille poursuit: "Le problème, c'est cette phrase : "le marché craignant que Rome ne doive faire appel aux fonds de l'Union Européenne et du FMI comme la Grèce, l'Irlande et le Portugal." Quand il ne s'agissait que du défaut de paiement de la Grèce, l'Union Européenne et le FMI étaient suffisamment puissants pour placer la Grèce sous perfusion. Mais ensuite, d'autres dominos sont tombés, les uns après les autres. Mais ensuite, il y a eu l'Irlande : aujourd'hui, l'Irlande est incapable d'aller emprunter sur les marchés internationaux pour des emprunts à 1 an, à 2 ans, à 3 ans, etc. L'Irlande a été placée sous perfusion. Mais ensuite, il y a eu le Portugal : aujourd'hui, le Portugal est incapable d'aller emprunter sur les marchés internationaux pour des emprunts à 1 an, à 2 ans, à 3 ans, etc. Le Portugal a été placé sous perfusion. L'Italie, c'est autre chose. Demain, si le domino italien tombe, l'Union Européenne et le FMI ne seront pas assez puissants pour placer l'Italie sous perfusion".

Imaginez que Unicredit a émis pour 7,5 milliards d'euros de nouvelles actions avec un prix soldé de 43%!!! C'est vous dire à quel point la banque est proche de la faillite. Mais s'il n'y avait que l'Italie... La Hongrie est au niveau du papier toilette et n'a même pas réussi à vendre ses bons du trésor, et personne ne sait comment cela va se terminer au pays du goulash... Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©  http://www.jovanovic.com/blog.htm

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article