Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




En clair, si l'arabie séoudite autorise le survol de son territoire par des avions israéliens ou américains, elle sera la cible de représailles.

De ce point de vue, on se dirige vers un affrontement interreligieux avec les sunnites d'un côté et les chiites de l'autre, les grandes puissances n'auront plus qu'à attendre qu'il s'entredétruisent.
Le remodelage du moyen orient pourra alors commencer, en échange du grand Israel, les musulmans auront le droit de restaurer un califat fantoche, à condition que bien entendu le pétrole séoudien soit redirigé vers Israel via des pipelines.
C'est ce qui explique pourquoi les frères musulmans, les islamistes tunisiens et libyens se soient prononcés contre le gouvernement de Bachar El Assad ce qui fait d'eux les alliés objectifs de l'empire américano-sioniste.
Voilà comment en brandissant la carotte du Califat, les sionistes sont finalement arrivés à manipuler leurs ennemis et à faire en sorte qu'ils s'entretuent.





L’Iran attaquera tout pays dont le territoire sera utilisé pour une intervention militaire contre la République islamique, a déclaré dimanche Hossein Salami, commandant adjoint du Corps des Gardiens de la révolution islamique, cité par les médias occidentaux.

“Tout territoire utilisé par l’ennemi pour des opérations contre la République islamique sera attaqué par nos forces armées”, a annoncé le général Salami.

La tension monte entre Téhéran et plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, sur fond de divergences concernant le programme nucléaire iranien.

L’Occident soupçonne l’Iran de chercher à se doter de l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que Téhéran dément.

Face à la poursuite des activités nucléaires iraniennes, l’Union européenne, deuxième client pétrolier de l’Iran derrière la Chine, a récemment gelé ses importations de pétrole iranien, se joignant aux Etats-Unis pour frapper au cœur de l’économie de la République islamique. L’Iran a à son tour menacé de fermer le détroit d’Ormuz au transit de pétrole.
novosti
Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article