Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le ministère des télécoms a décidé cette semaine d’imposer une limite au nombre de SMS à caractère publicitaire envoyés depuis les téléphones portables, afin de remédier à une forme de harcèlement dont sont victimes les utilisateurs indiens.

Traitements pour la calvitie, ceintures pour perdre du poids ou offres immobilières, impossible pour les centaines de millions d’abonnés indiens de ne pas être bombardés quotidiennement par des SMS non-sollicités, parfois à des heures tardives, depuis quelques années. Avec l’explosion du marché des télécoms, les publicités n’étaient pas loin derrières et même sont devenues une véritable nuisance ces derniers temps. C’est pourquoi que l’autorité indienne de régulation des télécoms (TRAI) a mis en place de nouvelles mesures, mardi, limitant l’envoi de SMS à 100 messages par jour.

Les abonnés peuvent désormais bloquer partiellement ou entièrement la réception de messages publicitaires en s’inscrivant sur l’annuaire national « Do Not Call » (« ne pas appeler ») en composant le "1909". "Tous ceux qui s’enregistreront seront soulagés des SMS commerciaux", a déclaré mardi à la presse le ministre indien des Télécoms Kapil Sibal.

En décembre dernier, la TRAI avait lancé un plan d’action, prévoyant de lourdes amendes contre l’envoi excessif de messages publicitaires sur les téléphones portables par les groupes de télémarketing indiens, lesquels n’épargnaient pas les utilisateurs inscrit sur la liste "Do Not Call". L’envoi de SMS entre 21h00 et 9h00 avait également été interdit par l’autorité de régulation. Le flot quasi-ininterrompu de messages non-sollicités –envoyés a des heures de plus en plus tardives- restaient toutefois peu affecté.

Ces nouvelles mesures pour protéger les usagers surviennent après une première campagne contre les appels à caractères publicitaires en 2007 avec la mise en place de la liste "Do Not Call". Alors que ces derniers ont considérablement baisse, depuis quatre ans, les SMS ont augmenté de manière exponentielle, comme peut en témoigner l’auteur.

La TRAI prévoit une amende de 5 centime de roupie par SMS pour les entreprises dont le réseau est à l’ origine de l’envoi. Plusieurs secteurs seront toutefois exempts de ce nouveau plafond de 100 SMS par jour, notamment les télécoms, les sites de réseaux sociaux ou les agences de billetterie en ligne.

Le marché indien compte la plus forte croissance au monde pour la téléphonie mobile, avec aujourd’hui près de 700 millions d’abonnés.

 

Antoine Guinard ( Aujourd'hui l'Inde).

 

Source : http://inde.aujourdhuilemonde.com/

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article