Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Alors qu'un différend l'oppose déjà au fisc français pour évasion fiscale, l'entreprise de commerce électronique américaine Amazon, est à nouveau dans le collimateur de la France. Au centre du débat : le projet de loi portant interdiction des frais de ports gratuits dont bénéficie le groupe.

Ya-t-il concurrence déloyale ?

Sur initiative des députés UMP qui sont au nombre de 71 à l'avoir adoptée, la proposition de loi modifie la loi de 1981 portant sur le prix unique du livre et veut mettre un terme à la gratuité des frais de port sur le livres vendus par internet, et livrés à domicile.

Les libraires indépendants regroupés au sein d'un réseau d'environ 3000 libraires, répondent par l'affirmative.

Amazon est un pionnier dans la livraison gratuite à domicile des livres commandés sur internet et selon eux, permettre à cette entreprise de ne pas payer de frais de port, favorise des gains de part de marché à leur détriment.

La proposition de loi qui a été votée ce jeudi, à l'unanimité à l'Assemblée Nationale, constitue un moyen de limiter les risques qui "fragilisent la situation économique'' des libraires indépendants, rapporte Les Echos.

Dans le même ordre d'idées, Guillaume Hussot, délégué général du syndicat de la librairie française, affirme " cette proposition de loi n'est pas là pour freiner le développement du commerce sur internet, mais pour rétablir une concurrence équilibrée.''

Amazon ne compte pas baisser les bras

La réaction d'Amazon ne s'est pas faite attendre. Grand défenseur de la diversité culturelle, le géant américain est monté au créneau par le biais du président d'Amazon France, Romain Voog .

Ce dernier déclare qu'ils sont "opposés à une loi dont l'objectif est de renchérir le prix d'accès aux livres sur internet''. "C'est une loi discriminatoire" a-t-il poursuivi.

En attendant d'y voir plus clair, la proposition de loi doit passer devant le Sénat.

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article