Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

bankia_2244771b-460x288.jpgExtrait d'un article incroyable du Telegraph, attention, âmes sensibles...


Je n'avais pas remarqué jusqu'à ce que quelqu'un attire mon attention dans la dernière revue financière du FMI , publiée le mois dernier, qui déclare insolvable l’Espagne. Bien sûr, il ne l’est pas dit explicitement, le FMI voulant rester discret, mais le sens y est. 

Prenons le déficit budgétaire prévu,il devrait diminuer assez fortement cette année à 6,6 %.

L'an prochain, le déficit devrait être de 6,9 %, et pis encore l’année suivante. Ces résultats prennent  en compte le dernier paquet de mesures d'austérité annoncé par le gouvernement espagnol.

La situation est encore pire sur une base corrigée aussi appelée le «déficit structurel»,

Pour faire court et en vulgarisant, la dette brute des administrations publiques devrait passer de 84,1 % du PIB l'an dernier à 110,6 % en 2018. Aucune autre économie avancée détient une telle détérioration des perspectives. 

Ce qui est prévu est exactement le scénario qui se passe dans toutes les faillites.

Finalement, vous devez emprunter pour payer les intérêts sur votre dette existante.

Le pacte budgétaire oblige les pays de la zone euro à réduire leurs déficits de 3 % d'ici la fin de cette année, l'Espagne, quant à elle, a reçu une prolongation. Mais avec de tels chiffres, il n'y a aucune chance que l’Espagne y parvienne un jour, même avec des plans de sauvetage.

Dans le passé, le FMI s'est rendu coupable d'être trop optimiste envers l'Espagne, à la fois sur les perspectives de croissance et sur les finances publiques, il est donc possible qu'il est encore en train de commettre une énorme erreur de calcul. 

Tout cela conduit à la conclusion qu'une grande restructuration de la dette espagnole est inévitable.

Mais à la fin, l'Espagne sera insolvable.

Les créanciers seront très certainement renfloués et une confiscation des dépôts semble possible.

Je ne conseille pas de sortir votre argent à la légère, ce conseil est généralement considéré irresponsable, car risquant de provoquer une panique générale. Pourtant, en regardant les projections du FMI, c'est la seule chose de rationnelle à faire.

 

 

Damiens Lanxade pour WikiStrike

 

Source: The Telegraph

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article