Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Épidémie d'E. Coli résistante aux antibiotiques en Allemagne par abus d'antibiotiques pour la production de viandes

(NaturalNews) L'épidémie d'E. coli en Allemagne jette l'alarme à travers le monde, les scientifiques décrivent maintenant cette souche particulière d'E. coli comme «extrêmement agressive et toxique." Pire encore, la souche est résistante aux antibiotiques, ce qui donne l'une des premières infections alimentaires résistante aux antibiotiques au monde.

Bien sûr, presque tous les rapports que vous allez lire à ce sujet dans les médias grand public sont erronés. Ce ne sont pas les concombres qui sont dangereux, parce que E. coli ne pousse pas sur les concombres. E. coli est une souche de bactéries intestinales qui ne pousse que dans les entrailles des animaux (et des personnes). Ainsi, la source de tous ces E. coli est animale, pas végétale.

Mais les médias ne voudront pas l'admettre. Parce que l'ordre du jour est ici de tuer vos légumes, et de protéger les pratiques atroces de l'industrie des usines à viande. La FDA, en particulier, aime toutes ces éruptions, car cela lui donne plus d'autorité morale pour lutter contre les jardins et les fermes. Ils essaient bien d'irradier et de fumiger les légumes frais aux Etats-Unis depuis des années.

Pendant ce temps, les scientifiques ont décrypté le code de cette souche particulièrement mortelle de la bactérie E.coli. Les microbiologistes de l'Université Clinique de Hambourg-Eppendorf disent maintenant : "Une analyse préliminaire a souligné les raisons possibles de cette souche extrêmement agressive et résistante aux antibiotiques. En outre, on peut maintenant faire des recherches sur la façon dont ce nouveau type de souche d'E. coli s'est développée, pourquoi la souche peut se répandre à grande vitesse et pourquoi la maladie qu'elle déclenche est si grave ».

Voile complet sur la source évidente de cette nouvelle souche

Il est prévisible que les médias grand public prétendent n'avoir aucune idée sur la provenance de cette nouvelle souche. Ils sont tous à se gratter la tête et à se concentrer uniquement sur le "concombre tueur", ce qui est bien sûr une désinfo particulièrement boiteuse.

Vous voulez savoir d'où vient vraiment cette e.coli ? De l'abus d'antibiotiques dans les élevages intensifs d'animaux.

Le fonctionnement des fermes animales, vous voyez, élever du bétail, des porcs et des poulets dans des conditions si atrocement mauvaises et dans une telle saleté qu'on doit leur injecter pleins d'antibiotiques juste pour éviter une propagation rapide d'infection. Ce bourrage constant d'antibiotiques crée le terreau idéal pour les bactéries dans les entrailles de ces animaux.

Puis ces animaux défèquent et déposent des milliards de bactéries E.coli dans leurs selles, recueillies et utilisées comme engrais agricole par la suite. Ainsi, les cultures sont effectivement cultivées dans ce genre de choses contaminées par les matières fécales des animaux bourrées de bactéries résistantes aux antibiotiques.

Les légumes cultivés dans les engrais d'E.coli sont ensuite expédiés au supermarché, où les gens les achètent et ne les lavent pas correctement. Une fois consommés, les E.coli se mettent au travail dans leurs boyaux dépourvus de flore amicale car de nombreuses personnes sont également sous antibiotiques, ce qui affaiblit leur propre flore intestinale, créant un environnement parfait pour des infections alimentaires.

Donc, vous le voyez, les antibiotiques jouent un double rôle dans cette tragédie: on en abuse largement dans toute l'industrie des animaux d'élevage intensif, et également chez les patients humains. Et pourtant les médias se retrouvent étrangement réticents à écrire et dire ce fait évident. Ils ont presque carrément refusé de dire aux lecteurs la vérité: les bactéries E. coli sont un problème d'antibiotiques, pas un problème de légumes!

Ce que dit la presse à propos de cette épidémie - wow !

Quelques citations étonnantes de la presse:

Des scientifiques chinois et allemands ont analysé l'ADN de la bactérie E.coli et ont déterminé que l'épidémie a été causée par "une toute nouvelle souche super-toxique" qui contient plusieurs gènes résistants aux antibiotiques, selon un communiqué du Shenzhen, un laboratoire basé en Chine. Il dit que la souche semble être une combinaison des deux types d'E.coli. "Il s'agit d'une souche unique qui n'a encore jamais été isolée chez des patients'', a déclaré à l'Associated Press Hilde Kruse,expert en sécurité alimentaire à l'Organisation mondiale de la Santé. La nouvelle souche a "des caractéristiques variables qui la rendent plus virulente et productrice de toxines" que les souches d'E.coli hôtes naturelles des intestins. Un séquençage génétique préliminaire suggère que la souche est une combinaison inédite de deux bactéries d'E.coli différentes aux gènes agressifs qui pourraient expliquer pourquoi l'épidémie semble être si massive et dangereuse, a indiqué l'agence.

Comment vous protéger de l'E.coli

Sur un plan pratique, que pouvez-vous faire pour vous protéger de la contamination par l'E.coli des légumes? Il y a QUATRE choses simples que vous pouvez faire:
1) MANGEZ LOCAL. Faites pousser votre propre nourriture et /ou achetez-là aux maraîchers locaux sur les marchés.
2) LAVEZ VOS LÉGUMES. Si vous les lavez bien, aucun E.coli ne sera un problème. L'E.coli est présent seulement dans les légumes qui ne sont pas suffisamment nettoyés.
3) PRENEZ DES PROBIOTIQUES. Plus vous avez de bactéries «conviviales» dans votre intestin, moins il y a d'espace pour des E.coli toxiques. La vérité au sujet de ces infections – qu'on ne vous dit pas- est que pratiquement toute personne infectée par des E. coli toxiques possède une flore digestive compromise. La prise de probiotiques vous assure une protection contre les méchants envahisseurs.
4) ÉVITEZ LES ANTIBIOTIQUES. La plupart des antibiotiques sont prescrits aux hommes par des médecins ignorants pour des choses comme des infections virales et de l'asthme, dont aucun n'a jamais guéri par les antibiotiques.

Ces quatre simples mesures protégeront presque tout le monde des infections à E.Coli engendrées par l'alimentation. Alors pourquoi les médias de masse n'enseigneraient pas aux gens ces quatre mesures ? Parce qu'il sont trop occupés à blâmer les concombres, les tomates et les épinards, je pense. Ils sont complètement ignorants de la simple dynamique des mutations et de la propagation des E.Coli résistantes.

Une nourriture saine, ce n'est pas sorcier, les amis. C'est plus simple que ce qu'on vous a dit. L'idée fondamentale est de ne pas élever du bétail, des cochons et des volailles dans des conditions inhumaines de saleté qui nécessitent des prises constantes d'antibiotiques juste pour les garder en vie.

Traduit par Hélios "Bistro Bar Blog"
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article