Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

* Il est à peu près impossible d'authentifier le rapport de police, s'il s'agit bien du tueur présumé de Washington et si les faits sont réels.  Toutefois, le "mind control" n'est pas un autre délire des "théoriciens du complot" comme certains l'aboient, mais il s'agit de faits aujourd'hui amplement documentés (Dr.Cameron-MkUltra-Montréal-1957-1961). 


Ce qui suit rappelle le film "Theory Conspiracy" avec Mel Gibson où ce dernier est victime d'un projet militaire de contrôle de la pensée ainsi que le film "Cortex Control" où la population d'une ville est la cible d'un "black project" militaire qui contrôle la pensée et l'humeur des gens,  allant jusqu'à déclencher des impulsions meurtrières, via les fréquences émises par les tours cellulaires. Mais ce ne sont que des films bien sûr!

Six semaines avant de faire la tuerie au Washington Navy Yard, Aaron Alexis a dit à la police de Rhodes Island qu'il était suivi par des individus qui utilisaient une "machine à micro-ondes" pour envoyer des vibrations dans son corps pour l'empêcher de dormir.

Le 7 août, Alexis a convoqué les policiers de Newport à l'hôtel Marriott où il était descendu.  Au cours d'une entrevue à 6h30am, l'homme de 34 ans a dit qu'il était un entrepreneur naval qui voyageait souvent et il a dit aux agents que des voix le harcelaient à travers le mur de l'hôtel.

Alexis a expliqué à la police qu'il avait eu une dispute avant de monter à bord d'un avion en Virginie et a estimé que la personne avec qui il s'est disputé avait envoyé trois personnes pour le suivre et pour le tenir éveillé en lui parlant et en envoyant des vibrations dans son corps.  Il a dit ne pas connaître ces trois personnes, qu'il s'agissait de deux hommes de race noire et une femme noire.

Les policiers de Newport auraient confirmé qu'Alexis était le sujet de leur rapport, mais que son nom avait été expurgé du document.

Alexis aurait dit que les individus inconnus ont utilisé une sorte de machine à micro-ondes.  Il a rassuré les policiers en leur disant qu'il n'avait pas d'antécédent de maladie mentale dans sa famille.  Un des policiers a conseillé à Alexis de se tenir loin de ces personnes et de prévenir la police s'ils tentent d'entrer en contact avec lui.

Alarmé par le comportement d'Alexis et soucieux de possibles implications de la base navale, un sergent de police de Newport a télécopié une copie du rapport de la police à la station navale.  Un policier de la Navy, dont le nom est expurgé du rapport du Département de police de Newport, a fait savoir qu'il ferait un suivi à ce sujet.

Voici une copie du rapport de police: 



Source:

Tag(s) : #USA

Partager cet article