Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exclusivité NaturalNews : le gouvernement US développe l'arme cybernétique ultime : l'informatique prime-factoring quantique rend obsolète le cryptage
(Note d'Hélios : la deuxième partie exacte du titre en anglais comporte le mot prime-factoring que je n'ai pas su traduire avec exactitude, je l'ai laissé en VO. Cela aurait un rapport avec les facteurs premiers, ou nombres premiers)
20 août 2012
(NaturalNews) Le gouvernement US fait des progrès constants sur une technologie qui-change-les règles-du-jeu, qui le doterait de l'arme la plus puissante jamais conçue au royaume de l'armement cybernétique et de la domination des informations. L'arme s'appelle un ''ordinateur quantique prime-factoring'', et une version à petite échelle de la technologie qui-change-les-règles-du-jeu a déjà été exposée par des chercheurs de l'université de Santa Barbara, où des qubits – unités d'information quantiques – ont factorisé le nombre 15 en ses facteurs premiers 3 et 5.

Mais, me direz-vous, c'est à la portée d'un élève de cinquième ?

Mais attendez : chaque algorithme de chiffrage numérique utilisé aujourd'hui est dépendant de l'extrême difficulté mathématique du chiffrage (nombres premiers) de très grands nombres. Quand vous achetez quelque chose par exemple sur internet, votre numéro de carte de crédit est envoyé au commerçant à l'aide de quelque chose appelé ''protocole sécurisé de cryptage'' ou SSL (secure sockets layer), qui utilise habituellement un algorithme de cryptage de 40, 128 ou parfois 256 bits. Quelqu'un qui intercepterait votre donnée formulaire internet ne pourrait extraire votre numéro de carte bancaire qu'en décryptant vos données chiffrées. Cette tâche requiert une capacité informatique extraordinaire.

Par exemple, accéder à un chiffrement ''de niveau militaire'' de 512 bits signifie qu'il faudrait à un super-ordinateur plus de temps que l'âge de l'univers connu pour déchiffrer le fichier et exposer ses secrets. C'est pourquoi l'armée américaine utilise un tel cryptage. C'est virtuellement inviolable par les ordinateurs actuels.

Mais les ordinateurs quantiques ont l'effrayante capacité de faire des algorithmes de décryptage complexe en utilisant ce que certains scientifiques pensent être des bits informatiques qui coexistent dans un nombre infini d'univers parallèles. Vous introduisez dans l'ordinateur quantique une tâche de décryptage et il ''calcule'' la réponse dans tous les univers parallèles possibles. La réponse correcte émerge ensuite dans cet univers, de manière apparemment magique.
L'informatique quantique semble briser les lois de la physique...ouais, c'est effrayant
Tout ceci, en passant, n'est qu'une description du phénomène d'informatique quantique par un profane. Les physiciens iraient bien plus loin pour détailler la manière dont les qubits travaillent en réalité...quoique techniquement personne ne comprenne vraiment l'informatique quantique. L'élément-clé pour comprendre l'informatique quantique est qu'un qubit peut stocker simultanément ses états de zéro et un. Une collection de 8 qubits peut stocker 256 variations ou ''valeurs'' simultanément, à la différence d'un ''bit'' de silicium traditionnel qui ne peut stocker qu'une seule des 256 valeurs à la fois.

La conséquence de tout ceci, mathématiquement parlant, est qu'à la place d'algorithmes de cryptage devenant exponentiellement d'autant plus complexes que le nombre de chiffres de cryptage augmente, les qubits permettent des algorithmes de décryptage pour résoudre un problème en un temps nommé polynomial (à deux noms ou deux termes), signifiant que le problème devient exponentiellement plus facile à résoudre. (ou techniquement, il ne devient pas exponentiellement plus difficile à résoudre même si le nombre de chiffres de cryptage augmente.)

Le résultat est qu'un problème informatique qui aurait demandé plus de temps que l'âge de l'univers connu peut, avec l'aide d'un ordinateur quantique, être accompli en quelques minutes ou même secondes.

(...)

Imaginez un gouvernement qui puisse forcer n'importe quel code

 

Cette escalade sera difficile, mais sa réalisation n'est qu'une question de temps. Une fois faite, cette technologie sera presque certainement classifiée en tant qu'''objet de sécurité nationale'' et le contrôle de la technologie, monopolisé par le gouvernement américain.

Le gouvernement US, qui se comporte déjà comme une entité étatique policière criminelle ne respectant aucun droit humain, ni civil, utilisera sans aucun doute cette technologie pour étendre sa domination aussi bien privée qu'internationale. Le gouvernement américain déteste quiconque laisse fuir ses propres secrets – témoin la tentative d'arrestation et d'incarcération de Julian Assange avec Wikileaks – mais le gouvernement est profondément intéressé par les secrets de tout le monde, bien sûr.

Il est déjà notoire que le gouvernement US, via la NSA (National Security Agency), espionne les emails, le trafic d'internet, les appels téléphoniques et les activités de recherche sur les machines. Mais aujourd'hui, les personnes et les corporations qui valorisent la vie privée utilisent les algorithmes de cryptage pour envoyer des fichiers protégés à leurs destinataires. Même la fonction banale de WinZip possède une composante cryptée qui protège les fichiers.

Une fois réalisé son ordinateur quantique, le gouvernement US sera capable d'ouvrir tous les fichiers cryptés en quelques secondes, de lire tous les secrets de ceux qui pensent à tort qu'ils sont impénétrables. Cela veut dire que les citoyens et les sociétés n'auront plus la possibilité de garder leurs secrets au royaume de l'information numérique.

Voilà pourquoi l'informatique quantique servira d'arme pour le gouvernement lui-même – arme volant les secrets que le gouvernement utilisera ensuite pour envoyer des menaces ou un chantage sur sa route vers un plus grand pouvoir.

C'est ce que font les gouvernements, après tout : rechercher incessamment plus de pouvoir à tout prix.

La fin des réseaux privés virtuels

Un autre élément dont personne ne parle ici est la fin des dénommés ''réseaux virtuels privés'' ou RVP. Ce sont des ''tunnels'' sécurisés sur internet, où des paquets de données sont passés publiquement, mais tous ces paquets sont cryptés. Par exemple, j'utilise un RVP pour accéder aux serveurs de NaturalNews et les contrôler.

De nombreuses sociétés utilisent les RVP pour permettre à leurs employés de faire du ''télétravail'' depuis chez eux. Même l'armée utilise les RVP pour son infrastructure de commande et de contrôle.


Les ordinateurs quantiques avec prime-factoring rendent les RVP obsolètes. Il n'y a rien de ''privé'' en parlant des RVP si le gouvernement US peut décrypter votre code-clé en quelques secondes. Tout d'un coup, ce qui était jusque-là un secret est maintenant lu par les services d'espionnage de Langley (le siège du FBI en Virginie, NdT).


Décryptage rétroactif

Voici quelque chose d'autre dont vous n'avez probablement jamais entendu parler. Cette capacité informatique prime-factoring peut être appliquée rétroactivement aux fichiers que vous ou votre société envoyez sur internet en ce moment même.

Vous savez, le gouvernement US sauvegarde déjà tous vos emails dans un énorme système de stockage...et le stockage des données est sur le point de faire en capacité un saut quantique, si vous me passez le jeu de mots. Une immense plate-forme d'espionnage de la NSA est actuellement en cours de construction dans l'Utah et devrait être terminée pour septembre 2013.

''L'affable dénomination de ''centre de données de l'Utah'' est en cours de construction pour l'agence US National Security Agency (NSA). Projet immensément secret, il est la dernière pièce d'un puzzle complexe assemblé durant la dernière décennie. Son but: intercepter, déchiffrer, analyser et stocker un grand nombre de communications mondiales des réseaux internationaux, nationaux et étrangers depuis des satellites et des câbles souterrains et sous-marins. Le centre extrêmement fortifié à 2 milliards de dollars devrait être opérationnel en Septembre 2013. Stockées en données presque illimitées seront incluses toutes formes de communication, y compris les courriels privés, les appels sur téléphones mobiles et les recherches sur Google, ainsi que des traces de données personnelles - itinéraires de voyage, achats et autres "vide-poches" numériques. Il s'agit de la réalisation du programme ''Total Information Awareness"  (mot à mot : ''assimilation totale de l'information'', NdT) créé par l'administration Bush - qui a été démoli par le Congrès en 2003, après un tollé à propos de son potentiel à envahir la vie privée.'' (Article déjà traduit sur le BBB, voir ICI)

Aujourd'hui, en 2012, le gouvernement ne peut décryter de force vos fichiers parce que cela prendrait plus longtemps que l'âge de l'univers connu. Mais le gouvernement peut sauvegarder vos fichiers et les garder par devers lui jusqu'à ce que les ordinateurs quantiques prime-factoring deviennent une réalité – quelque chose qui semble n'être qu'à quelques années d'ici. À ce moment-là, le gouvernement peut alors décrypter rétroactivement tous les dossiers qu'il a conservé dans ses centres de données de la NSA.

En d'autres mots, tous les dossiers cryptés que vous envoyez – en pensant qu'ils sont blindés en terme de sécurité – seront finalement décryptés par le gouvernement US avec l'aide du futur ordinateur quantique.

À l'heure actuelle, le gouvernement capture toutes les pièces jointes des messages et construit une future file d'attente prête à décrypter de fichiers dès que les ordinateurs quantiques seront au point. Les scientifiques qui travaillent sur ce projet pourraient penser qu'ils font avancer la cause de la science, mais ce qu'ils font en réalité est de remettre aux gouvernements les plus dangereux au monde ''l'arme ultime d'information'' qui peut et sera utilisée pour anéantir liberté et contestation.


Préparez-vous à un monde sans vie privée et sans secrets

Imaginez un monde où il n'y ait plus de secrets. C'est ce que désire le gouvernement US. Et à l'aide de l'ordinateur quantique, ce monde peut devenir bientôt une réalité.
Nous devons tous SUPPOSER que toute information ou fichier que nous envoyons aujourd'hui sur internet sera décrypté par un gouvernement d'ici quelques années.
Préparez-vous donc en conséquence.


Tag(s) : #SCIENCES - TECHNOLOGIE

Partager cet article