Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elle a en revanche relevé la perspective de la note de crédit du pays, de négative à stable. 

Les bureaux de l'agence Standard & Poor's à New Yorkle 16 octobre 2013.  Les bureaux de l'agence Standard & Poor's à New Yorkle 16 octobre 2013.  (CEM OZDEL / ANADOLU AGENCY / AFP)

 

Par Francetv info avec Reuters 

 

La France a perdu son +. L'agence de notation Standard & Poor's a abaissé la note de l'Hexagone d'un cran, de AA+ à AA, vendredi 8 novembre. Par ailleurs, elle a relevé la perspective de la note de crédit du pays, de négative à stable. Ce qui implique que l'agence n'envisage pas de la modifier de nouveau à court ou moyen terme.

L'agence américaine estime que le pays a perdu de sa marge de manoeuvre financière et n'est pas en mesure de se réformer davantage en raison du maintien d'un chômage élevé. Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a aussitôt déploré les "jugements critiques et inexacts" de l'agence de notation.

Cette nouvelle note attribuée à la France reste toutefois la troisième meilleure possible dans la classification de S&P. 

En janvier 2012, c'est cette même agence qui avait retiré son triple A à la France. En cause, à l'époque, "l'aggravation des problèmes politiques, financiers et monétaires dans la zone euro à laquelle la France est étroitement liée". L'agence Moody's, qui avait dans un premier temps maintenu le triple A du pays, l'avait retiré à son tour en novembre 2012. Motif : une perte de compétitivité et des réformes insuffisantes pour redresser la barre. 

Au même moment,  Standard & Poor's avait pourtant décerné un bon point au gouvernement socialiste de Jean-Marc Ayrault, notamment pour la relance de la compétitivité. Elle avait maintenu la note AA+.

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article