Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Désindustrialisation

 

Selon l’indice PMI manufacturier de la société Markit, la contraction de l’activité dans le secteur industriel est plus forte en France qu’en Grèce. 

C’est un nouvel indicateur peu réjouissant pour l’industrie française que la société Markit a dévoilé hier. Au deuxième trimestre, l’indice PMI concernant la France, élaboré à partir du sentiment des directeurs d’achats du secteur manufacturier a atteint 44,4 en dessous de la barre des 50 qui indique une augmentation de l’activité.

La France n’est pas un cas isolé. "A 46.7, l’Indice PMI final pour l’industrie manufacturière de l’Eurozone affiche un plus bas de quatre mois", indique Markit. Il recule pour le pour le 21ème mois consécutif !

Il s’élève à 48,2 en Allemagne, 48,1 aux Pays-Bas, 48 en Irlande, 45,5 en Italie et 45 en Grèce et 44,7 en Espagne.

"La production manufacturière et le volume global des nouvelles commandes continuent de diminuer en avril. La production enregistre sa plus forte baisse depuis le début de l’année 2013 tandis que le taux de contraction des nouvelles commandes reste relativement stable par rapport au plus haut de 3 mois enregistré en mars. La production repart à la baisse en Allemagne, rejoignant ainsi les autres pays étudiés en zone de contraction", observe Markit.

Cette situation peut-elle perdurer ? Chris Williamson, chef économiste à Markit le redoute.

"Les données d’avril ne laissent envisager aucune amélioration ni stabilisation de la conjoncture dans le secteur au cours des mois à venir, renforçant la responsabilité des décideurs politiques qui doivent désormais agir au plus vite afin de relancer la croissance", avance-t-il.

 

source

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article