Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et pas qu’au Japon, selon les prévisions d’Henri Fabre, bien qu’il n’ait abordé que celles de septembre…

Les risques d’un gros tremblement de terre au Japon augmentent, avertit l’institut sismologique de Tokyo

The Extinction Protocol

Nihon-sept-2008-135

1er septembre 2011 – TOKYO -

La possibilité augmente, depuis le grand tremblement de terre de l’est du Japon, d’un énorme tremblement de terre, amplifié par les déplacements simultanés d’au moins deux zones focalisées sous Tokyo, selon l’Institut de recherche sur les séismes de Tokyo.

L’institut a déclaré que depuis la catastrophe du 11 Mars, la pression sur les plaques tectoniques sous la ville a changé et que deux ou plusieurs zones peuvent se déplacer simultanément, entraînant un séisme massif. L’institut entend continuer à suivre et évaluer la possibilité d’un énorme tremblement de terre.

La constitution tectonique de Tokyo et des régions avoisinantes est compliquée, avec deux plaques océaniques en subduction sous une plaque terrestre sur laquelle l’archipel nippon est situé. Il y a eu de nombreux tremblements de terre dans cette région, et ils peuvent se produire aussi bien en bordure de plaques, par la friction entre les plaques, comme à l’intérieur des terres, par des failles dans les plaques.

Le nombre moyen de tremblements de terre d’une magnitude au moins de 3 des cinq années précédant la catastrophe du 11 mars était d’environ huit par mois. L’institut a découvert que le nombre de séismes de petite taille sur les bordures de plaque qui ne sont pas ressentis par les personnes, a considérablement augmenté après le 11 mars. Le nombre préliminaire de grandeur observé pour les séismes en bordure de plaque de 3 ou plus entre le 11 mars et le 20 août a aussi augmenté d’environ quatre fois dans une zone de 60 à 70 kilomètres au nord de la baie de Tokyo. De manière semblable les séismes en bordure de plaque survenant entre 40 et 55 kilomètres au sud de la préfecture d’Ibaraki ont augmenté d’environ 20 fois.

Le nombre de tremblements de terre dans les terres n’a pas considérablement augmenté, mais l’institut a déclaré un changement clair dans les types de séismes. Il y a eu dans le passé des tremblements de terre énormes avec focalisation peu profonde en dessous de Tokyo et de ses environs.

Le Grand tremblement de terre de Kanto de 1923, de magnitude 8 s’est produit au sud de la baie de Tokyo. Le Conseil de gestion des catastrophes du gouvernement central avait soutenu que des séismes de magnitude 8 ne se produiraient pas dans un avenir proche. Mais le Grand Tremblement de terre a largement changé la pensée conventionnelle sur la sismologie de la région.

Naoshi Hirata, chercheur à l’Institut et membre du Comité du gouvernement sur la recherche pour les séismes, a déclaré: « Si il y a un mouvement drastique des plaques, il n’y a aucune garantie que l’ampleur du séisme soit alignée avec la prévision du gouvernement d’un maximum de 7.3. »Si en plus on regarde les intervalles de récurrence des niveaux du tremblement de terre de Kanto , il est nécessaire de revoir les prévisions », at-il dit. – Yomiuri -

Hélios du Bistro Bar Blog

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article