Photo fournie par Greenpeace de l'un de ses membres mesurant à l'aide d'un compteur Geiger la

Photo fournie par Greenpeace de l’un de ses membres mesurant à l’aide d’un compteur Geiger la radioactivité le 27 mars 2011 à Fukushima. (© AFP Christian Aslund)

Tepco s’apprête aussi à rejeter encore 3000 tonnes d’eau radioactive du réacteur 2 dans l’océan.
Merci Pierre!

L’homme qui tourne la vidéo se trouve à 220 km de la centrale de Fukushima. Il sort de chez lui et pose son instrument de mesure des radiations nucléaires sur le sol: 5.77 micro-sievert. Une mesure extrêmement élevée, réputée dangereuse pour la santé des humains.

0.58 micro-sievert représente 8 fois la normale admise et le compteur montre 5.77!

 

Une mortalité de masse silencieuse est en train de se produire au Japon et ce, dans la plus terrifiante indifférence des autorités…

VIDÉO: ICI

Et vive la Coupe Stanley!!!

Conscience du peuple

- 8 juin 2011: Radioactivité à Tokyo: 2.7 microsieverts/heure dans l’air d’un centre de retraitement des boues d’épuration. C’est le même niveau de contamination radioactive de l’air qu’à Litate-mura dans la Préfecture de Fukushima, une zone qualifiée de « zone d’évécuation planifiée ». Le centre de retraitement des boues d’épuration se situe à Ota-ku, Tokyo. Ce serait l’unité de Nambu qui incinère les boues d’épuration émanant de deux centres de traitement des eaux usées. En mai, c’est dans cette usine que le Gouvernement avait trouvé 10 540 becquerels/kilogramme de césium radioactif par kilo de sol. Tokyo devrait être évacué, ce que nous affirmons depuis plus de deux mois.

 

- 8 juin 2011: Perte d’électricité à Fukushima. Le système d’approvisionnement d’électricité s’est interrompu pendant une partie de l’après-midi et TEPCO a annoncé qu’ils avaient stoppé les injections d’azote dans le réacteur 1 en raison de la montée de la pression (et pourtant l’enceinte de confinement est brisée). De plus, TEPCO a révélé avoir décidé de laisser une porte ouverte de communication entre le réacteur et le bâtiment des turbines, pour réduire l’humidité! Bravo, TEPCO, quelle bonne idée. Nous avons là une centrale nucléaire avec 39 fois plus de combustible que Tchernobyl répandu un peu partout sur le site et TEPCO va laisser une porte ouverte. La complexité de la technologie nucléaire n’est rien de moins que sidérante.

 

- 8 juin 2011: Forte contamination à Koto Ward, Tokyo. Le Professeur Tomoya Yamauchi a déclaré que de forts niveaux de contamination ont été retrouvés à Koto Ward, Tokyo, principalement autour d’un centre de retraitement des eaux usées où 2,300 becquerels ont été retrouvés par kilo de sol à la fin mai. Un groupe de parents est en train de se former à Tokyo pour exiger du gouvernement qu’il stoppe de prendre ses mesures à 18 mètres de hauteur. A cette hauteur, mardi passé, le niveau de contamination était de 0.06 microsieverts/heure. Le leader de cette association, Ayako Ishikawa, a déclaré lors d’une conférence de presse que le gouvernement devait établir ses mesures au niveau du sol. Sans plaisanter, surtout lorsque l’on voit un niveau de contamination de 5.77 microsieverts/heure au niveau du sol à Tokyo.

 

- 8 juin 2011: Ce que contiennent les 3000 tonnes d’eau radioactive de l’autre centrale nucléaire de Fukushima 2. Cette eau hautement contaminée contient du Cobalt-60, du Césium-134 et du Césium-137. Selon TEPCO, le césium aurait migré de la centrale nucléaire de Fukushima 1. Pour venir atterrir à l’intérieur d’un bâtiment de centrale nucléaire? Décidément, les voies du césium radioactif sont impénétrables.

kokopelli Publié chez JO "l'éveil 2011"