Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIDEO. Au moins cinq automobilistes sont morts dans l'effondrement d'un tunnel autoroutier à l'ouest de Tokyo. Les survivants témoignent.

 

Au moins cinq automobilistes sont morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel autoroutier, le 2 décembre à l'ouest de Tokyo, au Japon. (Motoki Nakashima/AP/SIPA)

Au moins cinq automobilistes sont morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel autoroutier, le 2 décembre à l'ouest de Tokyo, au Japon. (Motoki Nakashima/AP/SIPA)


Sur le même sujet

Dans le tunnel de l'horreur, il a entendu crier "au secours", et "s'il-vous-plaît aidez-moi", des appels provenant du tas de débris, avant de voir apparaître une jeune femme, pieds-nus et les habits déchirés.

L'un des survivants de l'effondrement du tunnel, dimanche 2 décembre, au Japon raconte comment cette jeune femme qui rampait pour se dégager des débris l'a supplié d'aider ses camarades et son petit-ami piégés dans une voiture en flammes.

Elle tremblait de tout son corps, sans pouvoir s'arrêter, tandis qu'il lui demandait combien de personnes se trouvaient dans sa voiture, a-t-il indiqué à l'agence Jiji Press, ajoutant qu'"elle a répondu : tous mes amis, et mon copain... s'il-vous-plaît, aidez-les", et que le feu était trop important. 

Un autre raconte comment il a fui avec sa femme et ses enfants après avoir tenté en vain de porter secours à des personnes coincées à l'intérieur de leur véhicule en flammes.

Cinq corps carbonisés

Des témoins ont décrit des scènes de panique dans ce tunnel autoroutier de 4,7 km, à l'ouest de Tokyo, quand des voitures ont commencé à circuler à contre-sens dans l'espoir d'échapper à l'effondrement, puis au feu.

 

 


 

 

 

Des témoins ont décrit des scènes de panique dans ce tunnel autoroutier de 4,7 km, à l'ouest de Tokyo, quand des voitures ont commencé à circuler à contre-sens dans l'espoir d'échapper à l'effondrement, puis au feu. 

Jusque là cinq corps carbonisés ont été retrouvés dans leur véhicule, selon le bilan provisoire des autorités.

D'autres véhicules auraient été ensevelis dans l'effondrement des pans de béton de la voûte tombée sur la voie du tunnel de Sasago, situé à environ 80 km de la capitale.

"J'ai bien vu que je ne pouvais pas sauver les gens"

Tomoshiro Suzuki, 37 ans, a, lui, raconté qu'il avait sauté hors de sa voiture et s'était précipité vers un véhicule écrasé par le béton, afin d'en secourir les occupants.

"Un morceau de voûte, aussi large que la route, s'était effondré juste en dessous et s'est brisé au milieu, en forme de V, a-t-il indiqué à l'agence Jiji, ajoutant que le capot était en flammes.

"J'ai appelé la police, j'ai bien vu que je ne pouvais pas sauver les gens à l'intérieur". Tomoshiro Suzuki a dit que c'était la panique dans le tunnel, les gens se mettant à circuler à contre-sens.

Il a pressé son épouse Nishiki et leur deux enfants de gagner la sortie, tandis que des dizaines de personnes courraient vers la sortie. "J'étais angoissé parce que je ne voyais pas l'issue du tunnel," a-t-il raconté. "Je me demandais sans arrêt quand le feu allait nous rattraper. J'ai tout d'abord tenté de sauver mes enfants".

Lui et sa famille ont mis une heure environ pour sortir du tunnel. Entre-temps, le feu s'était propagé et on pouvait voir de la fumée sortir du tunnel.

Dizaines de pompiers

Les opérations de secours, mises en place rapidement après l'effondrement, vers 8 heures heure locale (minuit à Paris) ont été interrompues brièvement en raison de risques d'un nouvel effondrement. Elles ont repris en fin d'après-midi avec des équipes de secouristes dotés de matériel lourd, dont des remorques pour transporter des voitures.

Près de dix heures après l'accident, des images des caméras de surveillance ont montré des pans de béton d'un poids allant jusqu'à 1,5 tonne jonchant le sol. Des secouristes en combinaison de protection avançaient péniblement sur ces gravats.

Les radios et télévisions ont indiqué qu'ils s'efforçaient de faire parvenir au moins un véhicule de secours sous les débris pour les extraire.

Des dizaines de pompiers s'affairaient à la sortie du tunnel. De nombreuses tentes ont été montées par les équipes de secouristes.

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article