Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les prêtres bouddhiques d'ordinaire si discrets, si extérieurs aux contingences de la vie sociale du Japon, viennent de prendre un tournant inattendu en s'engageant en masse contre l'énergie nucléaire, alors même que les plus hautes autorités du pays s'activent fébrilement afin de redémarrer au plus tôt les centrales (cf: http://japandailypress.com/new-atomic-regulatory-body-to-debut-in-japan-within-three-months-154391) dont aucune actuellement n'est en état de marche productive, rappelons-le.

Qu'est-ce qui a bien pu faire sortir une partie significative de ces religieux, c'est justement ce qu'a expliqué au prestigieux quotidien Asahi Shimbun Kono Taitsu, grand-prêtre et éminent représentant de la Fédération Bouddhique du Japon dans un article très remarqué (cf: http://ajw.asahi.com/article/0311disaster/opinion/AJ201203210053).

Un clou désormais enfoncé quasi-quotidiennement tel que le démontrent les articles du même ton paraissant les uns après les autres (par exemple: http://japandailypress.com/buddhist-monks-take-on-an-active-role-in-counseling-citizens-especially-after-the-disaster-134156) et notamment celui paru ce jour toujours dans l'Asahi Shimbun, journal de plus lu du Japon, où un autre grand-prêtre influent, Nakajima Tetsuen (cf: http://ajw.asahi.com/article/0311disaster/opinion/AJ201206150082) s'ouvre sans détour aux lecteurs souvent eux-même opposés au redémarrage des centrales nucléaires qui sont restées essentiellement identiques sur le plan technique à que ce qu'elles étaient au 12 mars 2011. De quoi trouver-là matière à implorer le ciel qu'un nouveau désastre ne se produise pas de sitôt.

Légende-photo: voilà qui devrait donc être de nature à réchauffer le coeur d'un certain bonze que l'on a vu par tous les temps, toutes les températures, psalmodier inlassablement des prières au pied du Ministère de l'Industrie du Japon. Tapant sur son tambourin, il a commencé seul, et le voici rejoint par ses confrères qui, sans le savoir peut-être, ont répondu à ses prières. S'ils étaient chrétiens on pourrait dire qu'ils lui doivent une fière chandelle, mais étant bouddhistes, un joli paquet d'encens de santal devrait pouvoir faire l'appoint.

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article