* Avertissement: Ces infos pourraient pousser vos énergies vers le bas. Ne pas lire si vous voulez rester dans le monde des bisounours, ou retournez à vos télés si vous ne voulez pas être informé. ;)

Je vous en parlait hier dans un article, voici la confirmation…

A Fukushima de l’eau s’écoule du réacteur 3 et, du bout des lèvres, l’opérateur de la centrale a admis que la cuve du réacteur 1 avait été percée par la fonte partielle des barres de combustibles nucléaires.De quoi inquiéter, alors qu’une brise de panique, parfois irrationnelle, souffle sur l’archipel nippon.

 

Tepco, l’opérateur de la centrale de Fukushima, a expliqué hier que de nouvelles fuites d’eau radioactive des réacteurs numéro 2 et 3 de la centrale s’échappent, des écoulements qui atteignent actuellement la mer.

Dans le réacteur 1, l’eau injectée dans la cuve pour en refroidir le combustible s’est rapidement échappée. C’est ce que révèlent les dernières mesures. La jauge à eau remise en marche par les équipes qui sont entrées dans le réacteur a permis de constater que le niveau d’eau est descendu sous les barres, qui ont donc été intégralement découvertes. Cette mise à l’air était ce que l’on redoutait le plus et ce que s’efforçaient d’éviter les équipes au travail inondant généreusement les réacteurs pour les refroidir.  

Ainsi découvert, le combustible nucléaire qui les compose s’est mis à fondre. Junichi Matsumato, directeur de Tepco, se veut rassurant. Les barres se seraient simplement déformées, a-t-il expliqué dans un point de presse. La matière radioactive se serait finalement retrouvée au fond de la cuve et la température n’aurait pas dépassé les 120° C.

Pourtant, Junichi Matsumato avoue aussi que le fond de la cuve était troué. Le scénario n’est pas loin du pire.  

L’arrosage continue  

Les opérations de refroidissement se poursuivent toujours. Les équipes qui se relaient autour de la centrale injectent actuellement 7 tonnes d’eau par heure tout en essayant d’empêcher que ces inondations volontaires s’écoulent vers la mer, par exemple en injectant du béton comme cela a été fait avec succès dans l’une des fosses.

 Pendant ce temps, l’arrosage continue, et avec lui les rejets de nucléides à la mer, et les explorations des installations se poursuivent. On saura sans doute dans les prochains jours ce qu’il advient des autres réacteurs de la centrale, en espérant que la cuve percée du 1 restera unique en son genre.

Quoi qu’il en soit, Tepco annonce le commencement des travaux de construction d’un bâtiment enfermant le réacteur 1 pour éviter les émissions de nucléides dans l’environnement.

Autour de la centrale, dans la zone évacuée, les habitants ont pu brièvement revenir chercher des effets personnels dans les maisons abandonnées, encadrés par la police et revêtus de combinaisons étanches.

Les animaux d’élevage, laissés à leur sort, sont pour beaucoup morts de faim et les troupeaux restants devraient être abattus, a ordonné le gouvernement.  

Plus loin encore, la peur de la radioactivité fait rage et des familles évacuées ont été refusées dans des centres d’accueil.

D’après la presse japonaise, des enfants venus des environs de la centrale subissent des brimades à l’école, leurs camarades les croyant radioactifs.

La paranoïa n’affecte pas que le Japon puisque l’orchestre de Lyon a dû annuler sa tournée dans ce pays après la défection d’un trop grand nombre de musiciens de la formation.  

Source: futura-sciences

Bientôt 34 réacteurs nucléaires à l’arrêt sur 54 au Japon

L’un des deux réacteurs de la centrale de Hamaoka a été stoppé hier. Le Japon se prépare à de sérieuses coupures de courant dans les mois qui viennent.

Le Japon commence à se préparer à un été sans climatisation –ou presque : la fourniture d’électricité va encore être réduite dans l’archipel dans les prochains mois avec l’arrêt des deux-tiers des réacteurs nucléaires.

Le 11 mars, le séisme a provoqué l’arrêt automatique de 11 réacteurs. Trois étaient déjà à l’arrêt avant cette date. 18 sont actuellement stoppés pour l’entretien ou les inspections. A cela s’ajoute l’arrêt de deux réacteurs à la centrale de Hamaoka, à la demande du Premier ministre, qui veut ainsi prévenir de nouveaux risques d’accident, étant donné l’aléa sismique élevé de la région où se trouve la centrale, au sud-ouest de Tokyo. L’un des réacteurs a été arrêté ce vendredi, le second le sera demain. Le troisième réacteur de Hamaoka, en maintenance, ne sera pas remis en route.

Il reste donc 20 réacteurs nucléaires en fonctionnement sur les 54 dont dispose le Japon. Si le calendrier des arrêts programmés pour maintenance est conservé dans les prochains mois, cinq autres réacteurs seront mis à l’arrêt.

Source: sciences et avenir

 

 

 

 

C’est un des cotés positifs de cette tragédie. Victoire! Un dur coup pour le lobby nucléaire. Espérons que le reste de la planète auront compris le message et va suivre maintenant.

 

De nombreux incidents minimes ont été à déplorer dans de nombreuses centrales nucléaires ce dernier mois (au États Unis, en Europe, au Canada): fuites d’eau mais aussi ennuis techniques qui ont souvent forcé à l’arrêt temporaire des centrales. Mais afin de ne pas rajouter à l’inquiétude générale, nous avons préféré les taire.

 

Hier c’est en Suède qu’un petit incendie s’est déclaré dans la centrale de Ringhals (4 unités réacteurs) alors que des ouvriers effectuaient des travaux d’entretien dans une des unités de confinement.

 

Cette unité qui a été fermé le 2 Avril dernier ne contenait plus de combustible, celui ci avait été déplacé le mois dernier dans un autre bâtiment. Gosta Larsen le porte parole de la centrale a déclaré que cet incident est parvenu lors de test de mise sous pression , et que l’incendie a été détecté par une élévation de température anormale dans l’unité de confinement en cours d’entretien. Les test ont été immédiatement stoppés, et une enquête est en cours pour éclairer ce qui a déclenché l’incident. L’incendie qui a duré une vingtaine de minutes n’a fait aucun blessé et n’a pas engendré de fuites radioactives.

Nature alerte

- 15 mai 2011: Contribution du physicien nucléaire Michio Kaku. Pour les anglophones. Michio Kaku précise, pour ceux qui l’auraient oublié, que le cauchemar de Fukushima n’est absolument pas fini. Il le qualifie de bombe sur le point d’éclater à tout moment. Il est persuadé que le Gouvernement Japonais ment continuellement et que TEPCO se caractérise par une incompétence notoire. Rien de bien nouveau si ce n’est que c’est un physicien nucléaire de plus qui sonne, une fois de plus, l’alarme.

 - 15 mai 2011: La température continue de monter dans le réacteur 2. TEPCO a décidé d’augmenter l’eau injectée dans le réacteur 2 de trois tonnes/heure passant ainsi à 15 tonnes d’eau/heure, à savoir 360 tonnes par jour. Rappelons que c’est ce réacteur qui contient du MOX au plutonium.

 - 15 mai 2011: Le niveau d’eau contaminée dans la tranchée du réacteur 2 est en croissance. Il a grimpé de 4 cm depuis le 19 avril, date à laquelle TEPCO commença à transporter l’eau contaminée vers un centre de retraitement. A ce jour, ce sont 5070 tonnes d’eau contaminée qui ont été pompées de cette tranchée.

- 14 mai 2011: Tout va de plus en plus mal au réacteur 1.</strong> TEPCO a donc mis fin à sa farce d’ensevellissement sous eau du réacteur 1 et du système de filtration de l’air qui avait normalement fait redescendre la radioactivité à un niveau de quelques à 10 millisieverts/heure. Le mensonge était de taille car les employés, en pénétrant dans le bâtiment, découvrirent des taux jusqu’à 700 millisieverts/heure à l’étage du bas et de 1000 millisieverts/heure au premier étage. Le mensonge était en fait encore plus énorme car les quotidiens Japonais ont révélé aujourd’hui qu’un niveau de 2000 millisieverts/heure vient d’être découvert dans la partie sud-est près des double-portes. Un tel taux de radioactivité est environ 18 millions de fois supérieure au niveau normal. TEPCO a également découvert 3000 tonnes dans le sous-sol, peut-être une partie des 10 000 tonnes d’eau archi-radioactive qui ont disparu mystérieusement de l’enceinte de confinement.

 - 14 mai 2011: Le quotidien Asahi Shimbun dévoile un rapport caché de TEPCO. Le quotidien Asahi Shimbun a dévoilé un rapport qui ne fut jamais publié par TEPCO et qui couvre la période du 11 mars au 30 avril. Si les données non publiées par TEPCO l’avaient été dès le début, des communautés auraient pu être informées plus rapidement et évacuer la zone et les travailleurs sur le site auraient pu être protégés plus efficacement.

 - 14 mai 2011. Mort subite d’un employé de TEPCO. Un employé de TEPCO s’est effondré à la centrale nucléaire, suite à un malaise, et est décédé peu après. Selon certains rapports, il est avéré que certains employés de TEPCO sont incapables d’accéder à des installations efficaces leur permettant de se décontaminer.

- 13 mai 2011: Selon la loi US, les enceintes de confinement des réacteurs nucléaires ne peuvent pas fuir. Arnie Gundersen a formellement précisé aujourd’hui, dans sa contribution hebdomadaire, que les réacteurs 1, 2 et 3 de Fukushima-Daiichi fuyaient. Ainsi, par exemple, TEPCO n’a découvert que le 11 mai que le réacteur 3, celui contient du MOX, fuyait abondamment dans l’océan. Nous avons déjà précisé, lors d’une autre brève, que ce sont plus de 10 000 tonnes d’eau archi-contaminée qui ont disparu, mystérieusement, du réacteur 1. Dans la nappe phréatique ou dans l’océan?

Arnie a également affirmé que selon le NRC (Nuclear Regulatory Commission) aux USA, les enceintes de confinement des réacteurs nucléaires ne peuvent pas fuir. Selon le NRC, le taux de probabilité est de zéro et c’est ainsi que toutes les lois nucléaires des USA sont fondées sur ce postulat. A Fukushima-Daiichi, trois enceintes de confinement sont percées comme du gruyère et elles fuient. Tout va bien. Et en France, les postulats du nucléaire sont-ils identiques? Peut-être la grande prêtresse d’AREVA pourrait-elle nous éclairer de ses lumières nucléaires? Tout cela nous rappelle les chimères génétiques: de la fausse science et des cancers authentiques.

- 13 mai 2011. Le Gouvernement Japonais a révélé son protocole de gestion des boues d’épuration radioactives. Il est simple, très simple: toutes les boues d’épuration ayant 100 000 becquerels de Césium/kilogramme, ou plus, doivent être incinérées avant que les mâchefers soient scellés dans un container. Lors de l’incinération, que se passe-t-il en sus de la production de la dioxine? Vers quel autre ciel les isotopes radioactifs migrent-ils? Et qu’en est-il des boues d’épuration hyper-radioactives en-dessous de cette limite. Vont-elles de nouveau être vendues aux cimentiers? Et les mâchefers dans les containers, est-ce Areva qui va les recycler?

Nuclear Radiation Fallout Survival Kit

- 13 mai 2011: Niveau actuel de radioactivité dans le réacteur 3 de Fukushima. Le 9 mai, les employés de TEPCO, lorsqu’ils pénétrèrent dans le réacteur 3, découvrirent des niveaux de radiations de l’ordre de 600 à 700 millisieverts/heure. Le 10 mai, lorsqu’un employé explora le second étage du réacteur, il y découvrit des niveaux de radiations tellement élevés que le compteur Geiger ne pouvait pas en déterminer correctement la mesure: plus de 1000 millisieverts/heure. La situation est stable comme dit la presse globaliste.

Kokopelli

Joint US Japan Ground Level C-134 and C-137 Deposition Survey

La dernière enquête conjointe des États-Unis et le Japon montre des niveaux extrêmement élevés de contamination radioactive nucléaire, avec des niveaux de rayonnement supérieures aux limites d’évacuation de Tchernobyl qui couvrent maintenant plus de 800 kilomètres au Japon.

Pendant ce temps des États-Unis Les médias continuent d’ignorer la situation et de raconter des histoires que la situation est sous contrôle.

La suite: ICI

Higgins Alexander blog

Mais ne vous inquiétez pas, selon certains, toute cette histoire de fuite radioactive depuis le 11 Mars, n’est qu’un monumental fake, une ingénieuse mise en scène afin de nous manipuler (SIC)…On doit probablement confondre avec la mort de ben Laden :lol;

Avez-vous vu le bâtiment qu’ils veulent construire par dessus??? C’est tout un « building »!!! Et ils vont devoir surement en construire 2 autres de cette dimension à coté. Ils en ont jusqu’à l’année prochaine, et imaginez la facture $$$ !!!

Jo ^^ " l'éveil 2011"