Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De mon bloggueur japonais (j'ai pris du retard et je mets des news des 4 et 5 mai) :


Le réacteur 3 devient plus chaud que le 1






Les derniers paramètres (en anglais) du NISA sont ICI

******************************

5 mai, photos à l'intérieur du bâtiment du réacteur 1 

Tepco a publié la photo le 5 mai des 13 ouvriers entrant dans le bâtiment pour installer les conduits pour le système de filtration d'air, en bravant le niveau de radioactivité de 10 à 1120 millisieverts/h.
Un ouvrier mesure le niveau de radioactivité
Les conduits pour le système de filtration d'air, photographiés de l'intérieur du bâtiment


Vous pouvez voir d'autres photos et vidéos sur ce lien :

Tepco augmente la quantité d'eau injectée dans le réacteur 1, de 6 à 8 tonnes d'eau par heure
*******************
L'eau contaminée de fukushima aux portes de la côte ouest des USA l'année prochaine
Joli !
Pas besoin de s'inquiéter, l'agence nucléaire (IAEA) dit que le niveau sera si bas qu'il n'aura aucun effet sur la santé humaine. Désolé, les poissons. Je devine que ce sont des scientifiques nucléaires et non des biologistes qui connaissent le terme de « bioconcentration ». L'IAEA approuve la « feuille de route de Tepco »comme un bon plan bien pensé.
L'eau radioactive peut atteindre la côte nord-américaine dans un ou deux ans par le courant Kuroshio. Les observateurs en nucléaire ont tenu une réunion à Vienne jeudi sur la réelle situation de la centrale.

************************

Des ouvriers humains sont entrés dans le bâtiment du réacteur 1 et ont installé des tuyaux pour filtrer l'air
Mise à jour : le maximum de radiations reçus par les ouvriers en bravant les risques a dépassé 3 millisieverts. Tepco annonce que c'était 3,16 millisieverts à sa conférence de presse du 6 mai.
Première fois que des humains pénètrent là pour installer des conduits de ventilation pour filtrer l'air vers l'extérieur.
2 employés de Tepco sont entrés pour faire des mesures et 13 autres ont installé un système de filtration d'air. Ils étaient équipés de réservoir d'air pour ne pas respirer les matériaux contaminés. Le programme était que chaque ouvrier ne reçoive pas plus de 3 millisieverts. L'exposition maximum était de 2,8 millisieverts.
Le système est testé pendant 24 heures. Si le niveau de radiation baisse, ils assembleront le système de refroidissement externe dans le bâtiment le 8 mai.
Normalement il était prévu d'utiliser un système de refroidissement par air et non par eau.
L'exposition aux radiations va de 1,12 millisieverts/h en passant 9,6 secondes jusqu'à 10 millisieverts/h en restant 18 mn.
Comment le système peut-il filtrer les matériaux radioactifs de l'air à l'intérieur du bâtiment du réacteur, quand il y a une source pratiquement illimité de matériaux ? C'est à dire que le cœur du réacteur ayant partiellement(selon Tepco et le gouvernement japonais) ou totalement fondu, si vous en croyez M. Ishikawa de l'institut technogique japonais ?

*********************


Fukushima, annonce du 5 mai : haut niveau de césium-137 sur le fond de l'océan près du réacteur n°1
87000 becquerels par kilo. C'est à dire 38000 fois le taux détecté dans une précédente surveillance.
Prélèvement fait le 29 avril à 30 mètres du quai nord du réacteur 1. En plus du césium-137, ont été détectés de l'iode-131 à 52000 bcq par kilo, et du césium 134 à 90000 bcq. Non détectés avant l'accident.
Tepco pense que soit c'est l'eau contaminée qui a fui dans l'océan, soit que les matériaux radioactifs dans l'air ont été dissous dans l'eau de mer et sont tombés au fond.
Tepco n'a pas encore communiqué cela sur son site.
 
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article