Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De l’urine radioactive chez des habitants de Fukushima

 Plus de 3 millisieverts de rayonnement ont été mesurés dans l’urine de quinze habitants de Fukushima, rapporte le Japan Times. Ces résultats confirment leur exposition aux irradiations internes en cas d’inhalation ou d’ingestion d’éléments radioactifs, et plus seulement externes. En une année, un individu reçoit en moyenne moins de 3 mSv.

« Ce ne sera pas un problème si les habitants ne mangent pas de légumes ou d’autres produits qui sont contaminés », a déclaré Nanao Kamada, professeur émérite de biologie de rayonnement à l’université d’Hiroshima, qui a mené l’étude. « Mais il sera difficile pour les gens de continuer à vivre dans ces zones », prévient-il.

Les individus concernés habitent le village d’Iitate et la ville de Kawamata, à 30 et 40 kilomètres de la centrale de Fukushima, qui libère des particules radioactives dans l’environnement depuis qu’un séisme et un tsunami ont endommagé ses réacteurs, la semaine du 11 mars.

SOURCE

Merci Chasouris

Démarrage le 27 juin du refroidissement des réacteurs avec l’eau traitée

Réacteurs ? Quels réacteurs ?

Selon le Yomiuri Shinbun (27 juin), TEPCO dit que l’eau traitée par le système de traitement de l’eau contaminée sera utilisée pour refroidir les réacteurs 1,2 et 3, démarrage le 27 après-midi.

TEPCO a 1500 tonnes d’eau traitée. Le débit est d’environ 500 tonnes par jour, bien qu’ils aient réduit la semaine dernière à moins de 400 tonnes par jour pour empêcher l’inondation.

Juste à temps pour leur assemblée des actionnaires annuelle, qui se tiendra le 28 juin.

Et peu importe que le corium puisse ne plus se trouver dans les soi-disant réacteurs (brisés). « Prolonger et simuler », voilà comment TEPCO et le gouvernement japonais a fonctionné depuis les 3 derniers mois.

L’article dit aussi que TEPCO démarrera l’opération du système de refroidissement de l’air de la piscine de combustible usé du réacteur 3 le 30 juin, plus de trois mois après la programmation de la prétendue « feuille de route ». Merveilleux. D’autres bonnes nouvelles, juste à temps pour l’assemblée des actionnaires.

Les actionnaires de TEPCO seront peut-être si contents du « progrès »qu’ils seront d’accord pour approuver la construction du barrage souterrain de 100 milliards de yens pour empêcher l’eau contaminée de se répandre dans le sous-sol.

Le gouvernement japonais « prolonge et simule » toujours que l’accident tout entier ne sera résolu que par une entité privée (TEPCO), attitude prise depuis le tout début.

Le pire c’est que les médias sont tout fier aujourd’hui d’annoncer cette bonne nouvelle, comme si il y avait encore des réacteurs à refroidir. Tout va pour le mieux! TEPCO veille sur vous (SIC).

La radioactivité reste élevée au réacteur 3

Cette fois, ils n’ont ni pris les mesures ni divulgué celles-ci près de l’escalier qui conduit à l’eau contaminée dans le sous-sol du bâtiment du réacteur (coin sud-ouest)

Encore du camouflage de données. Soupir…Apprendront-ils un jour ?

Mais la meilleur c’est celle-ci:

Radioactivité au Japon : le gouvernement veut offrir des produits de la mer aux nations en voie de développement

Dans le cadre de l’AOD (assistance officielle au développement) sous la tutelle du ministère des affaires étrangères, qui héberge des programmes d’aide pour les nations en voie de développement dans le monde, le gouvernement national japonais va acheter tous les produits de la mer transformés (poisson en conserve, par exemple?) des zones touchées par le séisme et les offrir aux nations en voie de développement.

Ce qui n’est pas dit, c’est si ces colis de produits de la mer seront gratuits ou s’ils feront payer les nations en voie de développement, même d’une somme pour la forme. Mais ne vous inquiétez pas, dit le Nikkei Shinbun, ils seront d’abord radiotestés par le Programme Alimentaire Mondial (celui des Nations-Unies).

Donc le gouvernement japonais veut acheter tous les stocks de poisson et autres produits de la mer aux pêcheurs de Tohoku, les emballer et les vendre aux nations en voie de développement de manière à contribuer au rétablissement de Tohoku.

(C’est totalement dans la ligne du plan Japon-US pour créer l’usine de traitement pour le combustible usé en Mongolie.)

Gardez à l’esprit, s’il vous plaît, que c’est ce que désire le gouvernement (et probablement les gouvernements préfecturaux de Tohoku) et pas forcément les pêcheurs eux-mêmes. Je suis sûr que certains pêcheurs seront pour, mais d’autres seront contre, car j’ai lu que certains ont carrément arrêté la pêche après avoir appris que les poissons étaient contaminés par les matériaux radioactifs.

Encore les plus pauvres qui vont hériter de notre M****. On veut vraiment les éliminer!

Le Bistro Bar Blog

Donc pour conclure, voici un résumé de la situation qui n’est pas banale, par Kokopelli, avec bien sur leurs commentaires sarcastiques qui me font sourire :lol:

- 27 juin 2011: Des aliments radioactifs Japonais pour le Tiers-Monde? Dans le cadre de son programme de développement (Official Development Assistance) des pays du dit Tiers-Monde (autrefois qualifiés de sous-développés), en bref des pays sous-Occidentalisés, le Gouvernement Japonais a décidé de proposer d’acheter tous les produits marins (algues, poissons) provenant de la région affectée par le désastre nucléaire afin de les offrir (ou vendre, cela n’est pas sûr) aux pays pauvres et sous-alimentés.

 

Le Gouvernement Japonais laisse ses concitoyens crever comme des mouches radioactives mais a l’audace de proposer de nourrir le Tiers-Monde avec des produits contaminés par la radioactivité. Mais que l’on se rassure, disent-ils, c’est une division des Nations Unies (World Food Program) qui va procéder aux analyses de contamination. En toute impartialité. Tous aux abris: un scandale de plus à dénoncer et la liste est interminable.

 

- 27 juin 2011: Fort Calhoun, le cirque à la mode nucléaire US! Une précision de dernière minute: cette digue en plastique remplie d’eau de près de 3 mètres de hauteur ne s’est pas effondrée: elle a été percutée par un « engin mécanisé », s’en est retrouvée percée et s’est donc dégonflée. La centrale nucléaire de Fort Calhoun est familière de tels épisodes délirants. Pour la récréation: en 2007, un transformateur valant 6 millions de dollar a été dépêché d’Autriche, a traversé l’océan, a traversé les USA, est arrivé par bateau sur le Missouri, et est arrivé à 30 mètres de la centrale nucléaire. Un petit maillon de 2 dollars a lâché et le transformateur de 400 tonnes, et de 6 millions de dollars, s’est effondré sur le bas côté de la route, bon pour la casse. L’industrie nucléaire, c’est tout un poème!!

Il est probable que certaines personnes s’étonnent du fait qu’un engin mécanisé lourd (non identifié) soit en activité en pleine nuit (vers 2 h du matin), alors que la centrale nucléaire est menacée par les eaux et que la pérennité de ce barrage est sûrement essentielle à la sécurité du site. Et sur ce coup-là, il va être difficile de s’en prendre à Ben Laden: il est déjà décédé dix fois.

Le concours de circonstances entourant la centrale nucléaire de Fort Calhoun n’est-il pas des plus étranges: une méga-inondation, des tornades à répétition, et hier une nouvelle alerte qui a déposé 10 cm d’eau en quelques heures dans une petite ville à proximité de Fort Calhoun. Et tout cela autour d’une centrale nucléaire qui avait été montrée du doigt l’an passé par le NRC pour cause de dangerosité en cas d’inondation forcenée. TROUBLANT. Et c’est exactement le 22 juin que le Président Obama et la Croix-Rouge Internationale ont déclaré l’état d’alerte officielle pour la centrale nucléaire de Fort Calhoun inondée depuis plusieurs semaines. Un 22/06 qui suit un 11/03 pour Fukushima: les globalistes adorent jouer avec les chiffres, les codes et les hiéroglyphes. TROUBLANT.

- 27 juin 2011: Le cirque continue. Les criminels de guerre libèrent le peuple Libyen à grand renfort de bombes à uranium appauvri et TEPCO prépare son AG à grand renfort de mensonges à uranium enrichi. Ce soir, TEPCO lance son eau décontaminée à l’assaut des réacteurs qu’il faut continuer de refroidir, disent-ils. La belle histoire: TEPCO a réussi à décontaminer 1500 tonnes d’eau sur les quelque 110 000 tonnes qui gisent, de ci de là, sur le site de la centrale nucléaire en ruine. Auxquelles il faut rajouter 400/500 tonnes quotidiennement. Et de quels réacteurs parle-t-on? N’est-il pas ubuesque de continuer à parler de refroidissement de réacteurs lorsque cela fait presque 4 mois que les coriums se sont libérés des enceintes de confinement pour aller conter fleurette radioactive à la nappe phréatique en-dessous?

Demain, le 28 juin, TEPCO va présenter son bilan désastreux à son assemblée d’actionnaires. Peu de chances, vu la faillite quasi-totale de l’entreprise, que les actionnaires acceptent que TEPCO dépense 100 milliards de yen (1,24 milliard de dollars) pour bâtir une enceinte souterraine d’isolement. TEPCO n’est pas une association humanitaire, n’est-ce-pas? vu chez Jo^^"l'éveil 2011"

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article