Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Japon : 25 millions de tonnes de débris à la dérive

 

Les déchets provenant de la centrale nucléaire de Fukushima et des bâtiments et autres infrastructures détruits par le séisme du 11 mars 2011 au Japon s’approchent de l’Amérique.

Les premiers débris du tsunami du 11 mars 2011 au Japon sont arrivés sur les côtes américaines du Pacifique. L’un des premiers vestiges de la catastrophe trouvés de l’autre côté de l’océan a été une bouée, échouée fin décembre dans l’Etat de Washington. Et ce n’est qu’un début : en tout, les eaux ont emporté 25 millions de tonnes de débris en tous genres, selon les estimations du Centre international de recherche du Pacifique de l’Université d’Hawaii.

Contamination redoutée

Les États-Unis ne sont pas les seuls à s’inquiéter de l’arrivée de ce fatras. Julianne McCaffrey, porte-parole du bureau de la gestion des urgences de la Colombie-Britannique, a précisé dans la presse canadienne que l’échouement des déchets devrait toucher une région équivalant à la superficie des trois-quarts de la France.

L’océanographe américain, Curtis Ebbesmeyer, rappelle en effet que si la majorité des objets emportés par le Pacifique sont composés d’épaves de bateaux de pêche, d’ailes d’avion, de bouées et de morceaux de maison, des restes humains –16 000 personnes ont été portées disparues après la catastrophe– se trouvent vraisemblablement parmi ces débris à la dérive.

 


 

Tout comme des objets radioactifs provenant de la centrale nucléaire de Fukushima qui a explosé après le tsunami.

Les habitants de la côte ouest des États-Unis et du Canada devront donc prendre mille précautions et éviter de toucher les débris pendant de longs mois afin d’éviter toute contamination.

 

 

 

 

Auteur : Lazlo Molnar

Source : www.lematin.ch via "Terre Sacrée"

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article