Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

- 22 mai 2011: Iode 131, enfants et Fukushima. Le Ministère de l’Education du Japon a placé le 10 mai sur son site les simulations de WSPEEDI et ce sans trompettes, sans fanfare et sans en avertir les medias, et pour cause! Les deux cartes de simulation sont pour le 24 mars et pour le 25 mars. Rappelons que le conseiller nuclaire démissionnaire du Premier Ministre, le Professeur Kosako, avait appelé à la publication de ces cartes. L’une de ces cartes indique des niveaux d’Iode 131 de 100 000 à 1 000 000 de becquerels par mètre carré dans les régions de Kanto et Tohoku, à savoir la région de Tokyo pour le 24 mars. Qu’en est-il du césium, du plutonium, du xénon: motus et bouche cousue. D’autres informations sont disponibles sur le site Oni Oni d’un blogger Japonais. Ce que nous disons depuis plus de 2 mois: Tokyo aurait déjà dû être évacuée!

- 22 mai 2011: Fuite de 250 tonnes d’eau contaminée le 21 mai. TEPCO vient de rapporter une fuite de 250 tonnes d’eau contaminée, représentant la libération de 20 terabecquerels, près du réacteur 3. Cette petite fuite s’est écoulée, pendant 41 heures, dans l’océan.

- 22 mai 2011: Extrême contamination des boues d’épuration à Tokyo. On se rappellera que nous avions informé de l’extrême radioactivité de toutes les boues d’épuration de la Préfecture de Fukushima le 9 mai 2011. Une situation identique est en train d’être dévoilée dans la ville de Tokyo, et sans doute bientôt dans d’autres préfectures du Japon. Ce sont donc 170 000 becquerels de césium radioactif par kilo qui ont été trouvés dans le mâchefer issu des boues d’épuration de la ville de Tokyo. Et ce concentré a déjà été vendu aux cimentiers. Cette découverte a été mentionnée par la télévision Japonaise il y a une semaine de cela. L’information émane du Tokyo Metropolitan Government et concerne des échantillons prélevés le 25 mars au centre de retraitement de Tobu. Dans deux autres centres de retraitement des eaux usées, ce sont des concentrations de plus de 100 000 becquerels de césium radioactif qui ont été retrouvées. Lors des dernières analyses en date du 10/12 mai, la contamination radioactive est encore très présente mais à un moindre niveau: au centre de retraitement de Koto-ku, 18 470 becquerels/kg de césium 134 et césium 137 et au centre de retraitement de Edogawa-ku, 53 200 becquerels/kg de césium 134 et césium 137.

- 22 mai 2011: Le cirque avant les tentes du Cirque. TEPCO va (peut-être) installer de grandes tentes de cirque au-dessus des réacteurs et, en attendant, il a organisé, avec le Gouvernement Japonais, un grand numéro de prestidigitation en conviant les délégués Chinois et Coréens (présents pour un sommet trilatéral), dont le Président de Corée et le Premier Ministre de Chine, à visiter Fukushima, un haut lieu du tourisme Japonais, et à se délecter de fruits et de légumes fraîchement récoltés et extrêmement sains et exempts de tout danger. Comme le mentionne le blogger Japonais, « au Japon, les radiations ne sont que rumeurs et la sécurité du peuple est une religion ». Pourrions nous conseiller au Premier Ministre du Japon d’installer un Walt-Disney, à Fukushima, afin d’y organiser tous les sommets annuels des Bilderbergs, du FMI, du G20, du G8, de l’OMS et de toutes les autres organisations internationales crapuleuses mises en place par la mafia globaliste pour exterminer les peuples?

- 22 mai 2011: Nouvelles photos de la centrale nucléaire de Fukushima. Elles sont postées par Cryptome.

- 22 mai 2011: Débris à l’extérieur du réacteur 3 à 1000 millisieverts/heure. Ces débris se situent entre le réacteur 3 et la pompe de béton.

- 21 mai 2011: Contamination radioactive de l’herbe dans la Préfecture de Miyagi. Un échantillon d’herbe a révélé, le mercredi 18 mai, la présence de 1530 becquerels de césium radioactif par kilo d’herbe provenant d’une ferme de la ville de Marumori dans la Préfecture de Miyagi. Le Préfet de la région a demandé à 6000 éleveurs de ne pas nourrir leur bétail à l’herbe.L'ASSOCIATION KOKOPELLI

 

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article