Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NHK World english
 

Un séisme touche Niigata, pas d'alerte au tsunami


Un séisme de magnitude moyenne a fait trembler jeudi matin la préfecture de Niigata au nord de Tokyo. Mais aucun dommage majeur n'a été rapporté et une centrale nucléaire de la préfecture est indemne.
Le séisme s'est produit à 11h33 heure du Japon. L'agence météorologique japonaise estime que la magnitude est de 4,7, avec un épicentre dans la préfecture.
Des secousses d'une intensité supérieure à 5 sur l'échelle japonaise qui va de 0 à 7 ont été enregistrées à Tokamachi, dans la préfecture du même nom et une autre d'une intensité de 4 à Tsunan Town, également dans la préfecture de Niigata.


Des secousses plus faibles ont été ressenties dans d'autres régions de Niigata, au sud de la région de Tohoku, et dans les régions de Kanto et de Nagano. Mais aucune alerte au tsunami.


3 minutes environ après le séisme, une réplique estimée à 2,9 s'est produite dans la région.


Une série de répliques s'est produite dans de vastes zones, y compris à Niigata, après le séisme du 11 mars dans le nord-est du Japon.
_______________________

Le niveau d'eau résiduelle contaminée augmente, la peur aussi
L'opérateur de la centrale de Fukushima Daiichi se bat pour évacuer les piscines de son eau résiduelle hautement contaminée dans la crainte d'un débordement important.
TEPCO dit que le niveau de cette eau s'est élevé d'environ 6 cm à l'intérieur du bâtiment du réacteur n°2 et dans son tunnel durant les 24 dernières heures.


Des élévations de niveau ont été également relevées aux bâtiments des réacteurs 3 et 4.


Dans le tunnel technique (électricité), le niveau d'eau est maintenant à 28 cm de la surface à l'extérieur du réacteur n°2 et à 24 cm de la surface à l'extérieur du réacteur 3.
TEPCO prévoit l'utilisation d'un purifieur d'eau au milieu du mois. Mais comme mesure d'urgence, il prépare l'évacuation de l'eau résiduelle contenue dans le bâtiment du réacteur 3 vers le condensateur de la turbine.
TEPCO envisage aussi d'employer deux autres bâtiments supplémentaires dans l'enceinte comme entrepôt.


Contrairement aux autres installations, le niveau d'eau résiduelle dans le bâtiment du réacteur 1 est descendu de 8 cm depuis mercredi.
TEPCO mesure le niveau de radioactivité dans le soubassement près de la centrale pour vérifier qu'il n'y a pas de fuite d'eau résiduelle.
_____________________

Ex-SKF, 31 mai


Radioactivité au Japon : pour juillet, deux médications en vue pour aider à expulser le plutonium du corps


Cela semble être une manière indirecte pour le gouvernement japonais d'admettre que du plutonium (et d'autres éléments « transuranium », comme l'américium et le curium) a été libéré de la centrale de Fukushima et dispersé dans des zones suffisamment étendues pour justifier une très rapide approbation de médications servant à le chasser du corps.

Les éléments « transuranium » sont les éléments chimiques dont le nombre atomique est supérieur à 92, le nombre atomique de l'uranium. Ils sont hautement radioactifs.
(Après recherches, il apparaît que les médications chélatrices de ces éléments comportent de nombreux et très désagréables effets indésirables)
_______________________
Mercredi 1er juin

Le premier ministre Kan réchappe du vote sur le manque de confiance et continue

Merci à la manœuvre de dernière minute de l'ex-premier ministre Yukio Hatoyama (surnommé « l'extra-terrestre ») qui dit avoir persuadé Kan de se retirer une fois que la restauration et la reconstruction seront en bonne voie.

Quelle poisse ! Le vote de non-confiance était prêt à passer jusqu'à ce qu'Hatoyama décide de vouloir faire son « faiseur de roi ». Ichiro Ozawa, qu'un nombre croissant de japonais ressent être le premier ministre apte à gérer la crise actuelle, a été trahi par Hatoyama, qui avait promis à Ozawa que sa faction voterait pour la non-confiance.

Je ne sais pas pourquoi on écoute toujours Hatoyama, qui fut l'un des plus inefficaces premier ministre qu’ait eu le Japon, à mon avis, jusqu'à ce que Kan arrive. Un bon pédigrée et des tonnes d'argent, je suppose.

De nombreux japonais ont dit que ce n'est pas le moment de faire l'imbécile avec la politique quand le pays est en crise. Donc ? Ce gouvernement en particulier n'a pas fait beaucoup plus que de faire des conférences de presse. Les gens vivent toujours dans des abris, sans eau courante ni nourriture. Le gouvernement ne fait rien pour Fukushima, c'est TEPCO qui le fait. Par ailleurs, ça a été le pays qui a continué à faire des élections à l'échelle nationale juste après le séisme/tsunami et l'accident de Fukushima au moment où les gens étaient encore particulièrement secoués et pas au clair dans leur tête.

Se débarrasser de ce premier ministre et de ses petits copains fonctionnaires aurait pu apporter un vent de renouveau .
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article