Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le chef du Conseil italien Silvio Berlusconi à son arrivée au G20 au palais des festivals de Cannes, le 4 novembre 2011.

Le chef du Conseil italien Silvio Berlusconi à son arrivée au G20 au palais des festivals de Cannes, le 4 novembre 2011POLITIQUE -

 

 

 

 Lâché par sa majorité et sous la pression de l'UE, Silvio Berlusconi pourrait annoncer sa démission dès ce lundi...

Ce pourrait être un coup de tonnerre en Italie. Le chef du Conseil italien Silvio Berlusconi, sous pression de l'Union européenne pour faire adopter un plan d'austérité et lâché par plusieurs députés de sa majorité, pourrait démissionner dès ce lundi, rapportent deux journalistes proches du «Cavaliere».

«Il est évident que Silvio Berlusconi va démissionner. C'est une question d'heures, certains disent de minutes», écrit Giuliano Ferrara, rédacteur en chef du quotidien Foglio et ancien ministre proche de Berlusconi, sur son site internet.

«Il Cavaliere» démissionnera ce lundi soir ou mardi matin, indique pour sa part Franco Bechis, vice-directeur du journal Libero, sur son compte Twitter.

Majorité politique fragile

Les rumeurs de démission de Silvio Berlusconi font régulièrement apparition dans la presse italienne. Néanmoins, ce lundi, la différence sur cette possible annonce réside en les émetteurs, jugés sérieux: un ancien ministre, rédacteur en chef d'un quotidien, et d'un autre directeur de journal.

Autre différence par rapport à d'anciennes rumeurs de démission de Silvio Berlusconi: Les membres du G20 ont accentué la pression sur l'Italie, soulignant ses difficultés économiques et la faiblesse de ses plans de redressement. Par ailleurs, la majorité politique de Silvio Berlusconi en Italie est très fragile, à la recherche de nouvelles alliances, alors que l'image du «Cavaliere» est dégradée à cause des scandales sexuels tels que le Rubygate.

         
Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article