Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des pompiers fouillent dans les décombres d'une usine détruite par le séisme de mardi, à Mirandola.

 

IDÉO - La secousse de magnitude 5,8 qui a frappé le nord-est du pays a fait au moins 16 morts.

La terre a tremblé 41 nouvelles fois dans la nuit de mardi à mercredi dans la zone d'Emilie Romagne, dans le nord-est de l'Italie, touchée en dix jours par deux violents séismes qui ont fait au total 22 morts, a indiqué l'Institut national de géophysique et vulcanologie (Ingv). Selon les relevés de cet institut, la plus forte secousse, d'une amplitude de 3,54, a été enregistrée à 5h15 mercredi.

Le nord-est de l'Italie a été touché mardi matin par un puissant séisme de magnitude 5,8 qui a fait au moins seize morts et 350 blessés. Selon le dernier bilan de la protection civile italienne qui était disponible mardi soir, une personne était encore portée disparue. L'épicentre du tremblement de terre se situe près de Modène, en Émilie-Romagne, une région déjà touchée le 20 mai dernier par un séisme de force 6, qui avait fait six morts et des milliers de déplacés.

 

 

 

 

 

Trois nouvelles secousses de magnitude comprise entre 5,3 et 5,4 ont été ressenties dans la région à la mi-journée. Une des répliques, caractérisée par sa longueur, se serait produite à seulement un kilomètre de profondeur. De nombreux édifices ont été endommagés dans la région, notamment à Mirandola où la cathédrale a été gravement touchée ainsi que plusieurs églises. Plusieurs bâtiments déjà à demi écroulés depuis le dernier tremblement de terre se sont aussi effondrés.

417 secousses depuis le 20 mai

Depuis le 20 mai, la région a enregistré 417 secousses ou répliques du séisme dont l'épicentre était proche de Ferrare. Trois d'entre elles étaient d'une magnitude supérieure à 5. Selon les autorités de la région d'Emilie-Romagne, 5000 personnes ont été évacuées après les nouvelles secousses de mardi, venant s'ajouter aux 7500 privées de toit ou trop angoissées pour rester chez elles, qui sont installées dans près de 90 campements de fortune depuis le séisme du 20 mai.

» INTERVIEW - «Pas de répliques de notre côté des Alpes»

L'épicentre du séisme de mardi a été enregistré à une profondeur comprise entre 5 et 10 kilomètres par l'Institut national de géophysique et vulcanologie. Des bureaux et des magasins ont été évacués par précaution dans tout le centre-nord de l'Italie où la secousse a été ressentie, comme à Milan, Bologne, Florence, Venise et Pise, mais aussi près de la frontière avec l'Autriche ou de la France.

Lors d'une courte conférence de presse, le président du Conseil italien, Mario Monti, a présenté ses condoléances aux familles des victimes. Il a également déclaré que «l'État fera tout son possible et dans les plus brefs délais pour assurer un retour à la vie normale et aux activités productives». Dans un communiqué, François Hollande a exprimé sa «solidarité» et son «amitié» au peuple italien. «La France se tient à la disposition des autorités italiennes pour leur apporter toute l'aide humaine et logistique qui pourrait leur être utile dans cette épreuve», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le match amical de football qui devait opposer mardi soir à Parme la sélection italienne au Luxembourg a été annulé par la Fédération italienne de football, en accord avec les autorités.

 

 

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article